Tout savoir sur le développement du chaton vers l’âge adulte

29 décembre 2019 -

chaton
VOIR LE SOMMAIRE Afficher

Il y a quelques jours de cela, votre chatte vous a fait un magnifique cadeau en mettant au monde une portée de chatons. En l’espace d’un instant, votre famille s’est considérablement agrandie et compte désormais nombre de bébés chats, aussi adorables que fragiles. Mais… Savez-vous seulement comment prendre soin d’un chaton ?

Qu’il soit le fruit d’une adoption ou de l’union de votre chat domestique, un petit chat nécessite en effet beaucoup d’attention. Prendre soin d’un chaton n’est pas toujours une mince affaire. Entre le sevrage et l’apprentissage de la vie en communauté, un long chemin attend cette petite boule de poils… Heureusement, vous êtes là pour l’accueillir dans cet univers plein de mystères.

Le chaton : tout savoir à son sujet

Chaton : nom masculin utilisé pour désigner le petit du chat. Avouez que cette définition du Petit Larousse n’est pas riche d’enseignements en ce qui concerne ce petit félin. Sous ses airs de peluche, le chat est en réalité un petit prédateur bien fascinant, et il convient de se documenter sur ses exigences et sur son mode de vie, bien avant son arrivée dans votre foyer…

Préparer l’arrivée d’un chaton

Au cours des différentes étapes de sa vie, votre petit chat n’aura pas les mêmes besoins. Ses premiers jours seront rythmés par les tétées et la découverte. Adulte, il aura besoin de se dépenser physiquement et d’être stimulé mentalement. Et une fois âgé, rien n’aura plus de valeurs à ses yeux qu’un peu de calme et de repos. Durant toutes ces étapes, vous devrez être là pour lui.

Avant la naissance : comment préparer l’arrivée des bébés chats

Si vous pensiez que votre rôle ne débutait qu’à la naissance, vous aviez tout faux. Accueillir un bébé chat se prépare bien avant sa venue au monde, en prodiguant des attentions particulières à la chatte gestante.

En général, il faut entre 60 et 69 jours pour qu’une chatte mène sa grossesse à terme. C’est donc 2 mois après qu’elle ait été fécondée qu’elle mettra au monde de magnifiques bébés chats. Cependant, n’attendez pas la dernière minute pour préparer la mise bas de votre félin.

Environ 2 semaines (15 jours) avant la date fatidique, installez un large carton dans un recoin sombre et calme de votre maison, et surtout à l’abri des courants d’air. Pour accueillir les chatons dans un cadre confortable, tapissez le fond du bac avec des papiers journaux, une serviette ou un tapis.

La grossesse d’une chatte est un moment très délicat… Avant la naissance des bébés chats, votre rôle sera essentiellement de veiller sur la maman, mais sans l’étouffer. Laissez-la vaquer à ses occupations tout en restant à son écoute. Préservez son repos est essentiel également.

Veillez à sa nourriture. Celle-ci doit être abondante et votre chatte doit pouvoir s’hydrater quand bon lui semble (pensez à la fontaine à eau, idéale pour les félins). Pendant sa grossesse, assurez-vous qu’elle soit traitée contre les parasites qui pourraient contaminer les chatons. Pensez donc à vermifuger votre chatte en amont. Aucun vaccin ne devra être réalisé durant sa gestation, cet cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour les chatons à venir.

Après la naissance : épauler la mère dans son quotidien

À chaque portée, environ 3 à 5 nouveaux chatons naissent, et jusqu’à 8 par portée. Pour leur mère, le travail a duré entre 4 et 10 heures, rythmé par des intervalles variant de 10 à 60 minutes. À la fin, elle est ravie, mais épuisée.

Au début, votre rôle sera surtout de veiller au bien-être de la maman. Si vous avez des contacts trop réguliers avec les chatons pendant leur deux premières semaines, leur mère risque de les repousser. Résistez donc à l’envie de les prendre dans vos bras toutes les 5 minutes et attendez environ 3 à 4 semaines pour avoir des interactions plus fréquentes avec eux.

Créez-leur un coin d’intimité avec un carton ou un panier pour chatons. Recouvrez le fond de couvertures ou de tapis pour leur prodiguer la chaleur dont ils ont tant besoin. Afin d’éviter un accident tragique, installez leur campement à l’abri des prédateurs. Chats adultes, chiens ou enfants en bas âge sont susceptibles de blesser des petits chats sans le vouloir.

À 4 semaines, quand débute le sevrage, diversifiez l’alimentation des bébés chats avec des croquettes ramollies dans de l’eau ou de la pâté ultra molle. Si les produits sont adaptés, les petits chats prendront entre 50 et 100 g par semaine.

Quand le bébé chat apprend à manger comme un grand, c’est le bon moment de le préparer à l’utilisation de la litière. Même si la mère s’assurera normalement d’éduquer ses petits, voici ce que vous pouvez faire pour compléter l’apprentissage, si besoin. Une fois le repas fini, déposez le chaton dans sa litière. Le sevrage et l’apprentissage de la propreté vont de pair : l’un doit être assimilé en même temps que l’autre.

En fonction du chat, à partir de 8 semaines, le sevrage sera effectif et vous pourrez vous tourner vers des croquettes pour chatons.

Les premiers jours d’un bébé chat

Rester de marbre face aux grands yeux d’un bébé chat relève de l’impossible ! Mais, soyez patient pour les voir ouverts. En effet, les yeux des chatons restent fermés pendant plusieurs jours.

Un chaton, à la naissance, pèse environ 100 g à la naissance. Mais vous serez surpris par l’évolution de ce petit être durant les prochaines semaines. Effectivement, sa croissance est très rapide et il deviendra très vite autonome.

À la naissance

Le chaton ne saurait se passer de sa mère… Aveugle et sourd, il ne peut compter que sur son odorat pour la localiser. Sa masse variant entre de 90 à 120 grammes, cette boule de poils tient aisément dans la paume d’une main. Mais très vite, le développement du chaton va s’accélérer. En effet, toutes les 24 heures, sa masse corporelle augmente de 10 à 30 g. Quand on ne pèse que 100 g, cela signifie une croissance journalière d’au moins 10 % !

Vous constaterez que bébé chat dort beaucoup : 20 heures par jour. Comme un bébé humain, le sommeil est indispensable à sa croissance et à son équilibre. Ne réveillez jamais un chaton qui dort. Veillez à sa tranquillité.

Après 5 jours

Le bébé chat commence enfin à entendre… Néanmoins, il faut encore 8 à 10 jours pour que ses oreilles se déplient et près d’1 mois pour qu’il soit pleinement capable de distinguer la voix de sa mère.

Entre 1 et 2 semaines

Ce jeune félin ouvre les yeux et dévoile de superbes pupilles grises ou bleues. Votre chatte est une élégante chartreux et vous vous attendiez à un beau regard orangé ? Ne vous inquiétez pas. Ce n’est qu’au 3e mois que l’iris du chaton adopte sa couleur définitive. Il vous faudra encore un peu de patience avant de vous perdre dans ses yeux d’une beauté infinie…

Dès 2 semaines et demi

Il fait ses premiers pas et devient un peu plus audacieux. Finies les longues journées collées au flanc de sa mère ! Désormais, il profite de sa mobilité nouvellement acquise pour explorer le monde qui l’entoure. Même s’il est déjà capable de se mouvoir, il n’est pas suffisamment mature pour l’adoption. Vous devrez patienter encore quelques semaines et attendre 2 mois MINIMUM, 3 mois idéalement !

Entre 3 et 4 semaines

Le bébé chat est capable d’utiliser sa litière seul, comme un grand. Ses premières dents apparaissent et le poussent à se tourner vers des aliments plus solides. C’est le début du sevrage et surtout de la socialisation.

Du statut de bébé à celui de chat adulte

Le premier mois, la croissance du bébé chat est fulgurante. Ses sens se développent à une vitesse impressionnante et il grandit à vue d’œil. Néanmoins, ce n’est que vers 18 – 24 mois que le chat sera enfin considéré comme un adulte. Et pendant ce laps de temps, le petit chat ne cesse d’évoluer.

Une dentition parfaite en l’espace de 24 semaines

Que serait un félin sans sa mâchoire ? Pour le bébé chat, il faudra attendre 6 mois pour enfin jouer dans la cour des grands. Entre 2 et 6 semaines, les premières dents du petit chat commencent à apparaître dans sa gueule. Premières à pointer le bout de leurs nez, les incisives qui sont rapidement suivies par les crocs puis les prémolaires.

À 4 semaines, ses dents sont si développées qu’elles blessent la mère lors de l’allaitement. Sous le coup de la douleur, cette dernière stoppe l’allaitement obligeant les petits chats à se tourner vers de la nourriture solide. C’est le début du sevrage qui se poursuivra pendant au moins 1 mois.

Vers 4 mois, les molaires font leur apparition au fond de la gueule et à 6 mois, le bébé chat est doté de ses 30 dents. Mais le chaton va remplacer toutes ses dents de lait entre 4 à 6 mois au profit de défenses beaucoup plus fortes.

Un pelage qui prend tout doucement forme

Les premières semaines, les poils de votre petit chat ressemblent à un duvet, particulièrement doux, et léger comme de la soie. Mais ne vous arrêtez pas sur ce seul critère pour adopter un chaton. En effet, cela est provisoire et, dès 3 mois, les choses changent et son poil sera bien différent qu’au départ.

À 3 mois, le bébé chat perd son duvet au profit d’une fourrure bien plus fournie. Soyez rassuré, vous n’aurez pas à subir des pertes de poils équivalentes à celles des mues saisonnières. La transition se fait tout en douceur, vous ne vous retrouvez pas encore avec des boules de poils partout sur votre tapis… Ce n’est que plus tard qu’il vous faudra brosser votre matou pour entretenir son poil.

Concernant la couleur de sa robe, là aussi, ne vous fiez pas totalement à sa robe de chaton, la couleur évoluant pendant de longs mois, voire plusieurs années pour atteindre la teinte finale. À titre d’exemple, les tâches sombres du Siamois ne s’ancrent définitivement qu’à 1 an, et vous devrez attendre 2 ans pour apprécier pleinement la sublime robe tachetée du Bengal.

De 3 à 6 mois : le trimestre de la découverte

Si vous prévoyez d’accueillir un petit chat dans votre foyer, faites le plein d’énergie pour son deuxième trimestre. Lors du processus d’adoption, les responsables de centre mettent un accent particulier sur cette période.

Maîtrisant parfaitement sa musculature, le bébé chat n’a plus qu’un rêve : jouer. Courses poursuites effrénées dans toute la maison, bagarres avec ses congénères, expériences multiples… Pendant cette période, le chaton ne se refuse rien et touche à tout.

Vous ne vous attendiez pas à adopter une telle boule d’énergie, n’est-ce pas ? Respirez profondément et tenez bon. Une fois cette période passée, le petit chat deviendra (en théorie !) plus pondéré, pour le plus grand bonheur de vos meubles et de vos rideaux !

Quand le chaton devient « adolescent »…

Si vous êtes parent, vous savez à quel point l’adolescence est un moment crucial dans la vie d’un individu. Quand quête identitaire et remises en question cohabitent, les choses ne sont pas toujours simples… Le chaton ne fait pas vraiment exception à la règle.

Votre petit chat auparavant si posé commence à préférer les randonnées extérieures à votre foyer… Auparavant très proche de sa mère, il s’en détourne et commence même, dans certains cas, à la repousser… S’il s’agit d’un mâle, il est même possible que celui-ci marque son territoire chez vous (marquage urinaire), à votre grand désespoir !

À ce moment de sa vie, votre bébé chat n’est pas encore adulte, mais il est physiologiquement capable de se reproduire (dès 4,5 mois pour certains). Si vous ne l’aviez pas encore fait, il est grand temps de penser à la stérilisation ou à la castration (femelle ou mâle).

Enfin : votre chaton est devenu un adulte !

Entre 18 et 24 mois après sa venue au monde, votre jeune chat entre enfin dans la cour des grands. Il est dorénavant un adulte sur tous les plans : physiquement, physiologiquement et émotionnellement. Que de chemin parcouru depuis son adoption, quelques mois plus tôt.

Accueillir un chaton a été une expérience très sérieuse. Mais vous avez pleinement réussi son sevrage, votre matou est très propre et parfaitement socialisé. De son côté, Dame Nature a bien fait son œuvre et votre bébé chat a laissé la place à un adulte en pleine forme, bien constitué, et en bonne santé !

En fonction des races de chat, 18 à 24 mois sont nécessaires pour que le petit chat devienne un véritable adulte. Mais il y a toujours des exceptions… Saviez-vous qu’un Maine coon, une race de chat géante, ne devient adulte qu’après 2 ou 3 ans ? Et oui, quand un chat mesure plus d’1 mètre et pèse presque 10 kg à l’âge adulte, il lui faut beaucoup plus de temps…

Phases de développement du chaton selon son âge

En 2005, Creme Puff, une chatte Texane s’est éteinte à l’âge record de 38 ans et 3 jours. Au cours de sa vie d’une longévité exceptionnelle, ce félin a traversé différentes étapes aussi importantes les unes que les autres. Même s’il n’est pas sûr que votre bébé chat vivra aussi vieux, une chose est sûre : au cours de sa vie, il affrontera des expériences identiques à celles de Creme Puff.

De 0 à 18 mois : un chasseur en devenir qui a besoin de protection

Avant de devenir un chasseur accompli dont l’apprentissage se fait par le biais de sa mère, un petit chaton va passer par plusieurs étapes de croissance. L’éducation et la présence de sa mère sont indispensables à son équilibre, physique, émotionnel, psychique. Elle va lui apprendre à devenir autonome, à se sociabiliser, à renforcer ses muscles à travers les jeux, à respecter les limites…. C’est pourquoi il ne faut pas adopter un chaton avant ses 2 à 3 mois d’âge. C’est une règle absolue, sauf si la mère (ou un humain) l’a abandonné, ce qui arrive malheureusement fréquemment.

De 18 – 24 mois à 11 ans : un prédateur au maximum de ses capacités

Ouf ! Enfin, vous y êtes ! Depuis l’adoption de cette adorable boule de poils, vous n’avez pas ménagé vos efforts et cela a payé. Ce chaton à l’aspect délicat est devenu un beau félin tout en muscles. Il s’est entraîné à sauter, à chasser, à utiliser ses griffes, à faire face au vide, à gérer son équilibre,… Bref ! Il est en pleine possession de ses moyens.

Il est important que son alimentation soit très équilibrée et que l’exercice fasse partie de sa vie au quotidien car l’obésité pourrait vite le guetter. Aux États-Unis, une étude scientifique a révélé que 50 % des animaux étaient en surpoids. En France, difficile de dire combien souffrent de cette pathologie, mais le nombre doit être considérable. Quand un chat a un poids équivalent à 130 ou 140 % de sa masse idéale, il est décrété obèse. Arthrose, diabète, mortalité précoce… les risques encourus sont bel et bien réels.

Pour éviter à votre chat de se retrouver dans pareille situation, privilégiez une alimentation de qualité, faites-le sortir fréquemment et stimulez-le au-travers de jeux. Pour qu’il puisse aiguiser ses griffes et entretenir son corps musclé, offrez-lui un arbre à chat. Nous ne le répéterons jamais assez, votre animal, pour être en bonne santé, doit s’activer, bouger, courir, se dépenser. Sa santé en dépend.

À partir de 11 ans : l’âge de la raison

L’époque où votre petit chat courait à perdre haleine dans toute la maison est désormais révolue (ou presque)… À 11 ans, le chat a atteint le seuil de sénescence : il fait dorénavant figure de vieux sage à pelage gris.

En âge humain, un chat de 11 ans souffle sur sa soixantième bougie… Il est temps pour lui de s’offrir une retraite bien méritée. Aux grandes balades dans la ville, il préfère dorénavant les longues siestes au calme. Soyez-en heureux : adopter un chat et vieillir à ses côtés est l’une des plus belles choses qu’il soit.

Adaptez-vous à ce changement de vie avec quelques petits ajustements. Les zones de repos trop en hauteur ne lui conviennent plus forcément. Peut-être fait-il un peu d’arthrose, ou bien est-il sujet à des rhumatismes ? Dans ce cas, il n’est pas certain que ses pattes puissent le porter jusque-là. À la place, optez pour des lieux faciles d’accès.

Moins sportif, votre vieux chat aura tendance à prendre facilement du poids. Servez-lui des croquettes adaptées à son âge pour éviter qu’il ne devienne obèse. Chaque année, même s’il semble se porter à merveille, rendez-vous chez le vétérinaire pour faire le point sur sa santé.

Comment s’occuper d’un chaton ?

Dans la nature, le chat apprend à chasser et à être propre aux côtés de sa mère. Au milieu des hautes herbes en campagne, ou ailleurs, son instinct de prédateur prend le dessus et lui permet de survivre. Mais, en ville, c’est une autre paire de manches… Dans un monde plus complexe, un chaton a peu de chances de vivre vieux s’il ne se fait pas adopter par une famille bienveillante.

Comment nourrir un chaton ?

Oubliez immédiatement l’image du petit chat avec un biberon dans la bouche ! À moins qu’il n’ait été séparé trop tôt de sa mère, le bébé chat n’en aura pas besoin. Par contre, que l’on désire l’adopter ou qu’il soit né dans une famille aimante, il aura besoin de goûter à de nouvelles saveurs très tôt.

Comme évoqué plus haut dans cet article, dès ses 4 semaines, le sevrage se met naturellement en place. Avec la poussée de ses premières dents de lait, la tétée devient douloureuse pour la mère qui n’hésite pas à le repousser. Il est temps pour le bébé chat de découvrir des mets encore inconnus…

Dans un petit bol, faites ramollir des croquettes dans de l’eau avant de les écraser à la petite cuillère. Cinq fois par jour, donnez-lui une cuillère à café de cette mixture nutritive. Ne vous attendez pas à ce qu’il la dévore dès le premier essai… Après tout, cela est très éloigné de ses repas habituels. Pour l’encourager à manger, déposez éventuellement une petite quantité sur ses babines et laissez-le se lécher.

Attendez qu’il soit totalement sevré pour lui donner des aliments solides. En tant que carnivore, il aura besoin de protéines à base de viande ou de poisson.

Apprendre la propreté à un bébé chat

Cette étape est importante, essentielle même, tant pour lui que pour vous ! Vous avez peut-être déjà entendu des récits peu encourageants de la part de votre entourage sur les mésaventures liées à l’apprentissage de la propreté du chaton. Excréments sur le lit, pipi sur le canapé, ce n’est pas toujours glorieux… Nous vous rassurons tout de suite, il est très facile d’apprendre à un chaton à être propre, surtout si vous vous y prenez tôt !

Dès que votre petit chat est âgé de 4 semaines, déposez-le sur sa litière après chaque repas. C’est souvent le moment propice pour qu’il fasse ses besoins. C’est aussi simple que cela : attendez qu’il ait fini de manger et déposez-le sur son bac à excréments.

Si vous le surprenez à souiller vos affaires, dites-lui « NON » d’un ton ferme, mais sans crier, et déposez-le dans sa litière. Le chat est un animal très soucieux de son hygiène, c’est pourquoi il est très facile de lui apprendre la propreté. Normalement, entre 7 et 8 semaines, ce petit chat sera d’une propreté irréprochable et vous n’aurez plus aucun problème avec ça.

Notons tout de même que dans la plupart des cas, la mère s’occupera d’élever ses petits et de leur apprendre à utiliser leur litière. Les conseils mentionnés plus hauts ne sont là que pour consolider cet apprentissage.

Sociabiliser le chaton progressivement

Savez-vous pourquoi les chats sont si prisés comme animaux de compagnie ? C’est parce qu’en plus d’être indépendants, ils s’entendent généralement très bien avec les autres espèces (après un petit temps d’adaptation).

Pour que la socialisation d’un chaton se fasse sans encombres, ce dernier doit toujours avoir une solution de repli. Ne le forcez pas à passer du temps en compagnie d’autres personnes ou animaux s’il ne le désire pas. Laissez-le évoluer à son propre rythme.

Pour qu’il s’habitue à vous, prenez-le dans vos bras et caressez-le de temps en temps. En recevant fréquemment de la famille ou des amis à la maison, vous habituerez votre félin à côtoyer des personnes extérieures à son cercle familial.

Concernant les autres animaux, la cohabitation se fait assez naturellement. À moins que vous ne viviez en appartement, ou que votre félin soit un matou d’intérieur, il côtoiera naturellement d’autres espèces animales. Pour que tout se passe bien dans le meilleur des mondes, laissez-le trouver ses marques. Attention toutefois à ne pas le laisser en présence d’animaux dangereux (certains chats, chiens ou autres animaux peuvent parfois se montrer agressifs).

Éduquer un bébé chat

Pour apprendre les bonnes manières à votre chaton et l’éduquer convenablement, rien ne vaut les récompenses !

En effet, les félins réagissent beaucoup mieux à l’éducation positive qu’aux punitions. Par exemple : à chaque fois que votre bébé chat utilise sa litière, caressez-le avec douceur ou donnez-lui une friandise en signe de récompense. Il associera son action à un événement positif, et sera plus à même de recommencer.

Bien sûr, sous ses airs de petit ange, votre chaton ne manque pas d’imagination quand il s’agit de faire des bêtises. C’est pourquoi, à un moment ou à un autre, il faudra sévir et le punir intelligemment. Même si votre petit chat vous pousse à bout, ne cédez jamais à la violence verbale ou physique. Ce serait contre-productif ! Utilisez plutôt un ton ferme et ponctuez votre mécontentement d’un « NON » affirmé.

Pour qu’un chat prenne conscience d’un fait, il est également nécessaire qu’il soit récompensé (ou puni) au moment où l’acte a lieu. Rien ne sert de lui donner une friandise pour un acte qu’il a commis il y’a plusieurs heures de cela. Il n’a pas la capacité de faire le rapprochement avec son action passée.

Comment jouer avec un chaton ?

Pour favoriser son développement physique et son éveil, il est crucial que votre jeune félin passe de longs moments à s’amuser, seul ou accompagné, tous les jours.

Quelquefois, il suffit d’une simple boîte en carton pour faire le bonheur de votre petit chat. Cependant, rien n’égale ses jouets préférés : les cannes à pêches, souris en peluche et les lasers…

À la pointe de la technologie, d’autres jeux d’intelligence, ou numériques pour chats lui permettent également de se battre contre les chats du monde entier. Ce n’est pas parce que vous vivez dans un appartement que votre chaton ne peut pas goûter aux plaisirs des jeux. Il existe des moyens simples de distraire son bébé chat entre 4 murs, lequel choisirez-vous ?

Hygiène du chat

Certes, le chaton, en imitant sa mère, se nettoie quotidiennement mais cela ne signifie pas qu’il doit pour autant être livré à lui-même. Avec quelques astuces, votre matou restera propre et soigné.

Pensez à brosser votre chaton régulièrement (et encore plus si celui-ci développe des poils longs) afin d’entretenir son pelage et prévenir les boules de poils.

Autre zone à vérifier : les oreilles. Une fois par semaine, vérifiez qu’il n’y ait pas de cérumen accumulé à l’extérieur. Si tel est le cas, retirez-le avec un coton-tige. N’insérez jamais d’objets dans le conduit auditif de votre félin au risque de lui provoquer des infections ORL. Nettoyez-lui également les narines avec un tissu doux, car celles-ci peuvent, parfois, présenter un petit écoulement.

Pour que votre chaton soit à l’abri des parasites, choisissez une solution anti-puces et vérifiez régulièrement si celui-ci n’est pas contaminé par les parasites. Une fois tous les 3 à 6 mois, donnez-lui un vermifuge pour dire au revoir aux vers intestinaux.

Le saviez-vous ? Votre chat a besoin d’ingérer de l’herbe à chat régulièrement. En effet, les fibres végétales lui permettent de conserver un bon transit intestinal et d’éviter d’être constipé.

La santé d’un chaton

La vie d’un petit chat est remplie d’épreuves difficiles. À côté des dangers visibles, se cache une menace insidieuse mais bien réelle : les virus et autres maladies du chat.

Il est recommandé de faire vacciner votre bébé chat entre 8 et 12 semaines. À ce jour, 5 maladies comptent parmi les plus dangereuses : le typhus, le coryza du chat, la leucémie féline, la péritonite infectieuse féline et bien sûr la rage. Malheureusement, il est encore impossible de protéger les petits chats contre le virus de l’immunodéficience féline.

Petit conseil : une assurance pour chat est fortement recommandée car elle permet de réduire considérablement vos dépenses vétérinaires.

Comment adopter un chaton ?

Vous rêvez d’adopter un chaton et, plus vous regardez les photos de ces adorables petites bêtes défiler sur les réseaux sociaux, plus cela vous titille. Allez ! C’est décidé : vous allez adopter un bébé chat. Mais par où commencer ? Comment préparer sa venue chez vous ? Comment assurer sa sécurité ? Comment le faire identifier ? Autant de questions qui trottent dans votre tête.

1) Rendez-vous dans une association animalière

Pour adopter un petit chat, le mieux est de vous rendre dans une association animalière où de magnifiques matous attendent désespérément d’avoir une seconde chance. Il est aussi possible d’obtenir un petit chat par le biais d’une petite annonce sur internet (attention aux arnaques et trafic d’animaux) ou sur recommandation d’un médecin vétérinaire. Si par contre, vous ne jurez que par les chats de race, tournez-vous vers un éleveur animalier (vérifié par le LOOF).

2) Équipez-vous d’accessoires pour chaton

Pour préparer la venue d’un bébé chat, procurez-vous une litière, des coussins et plusieurs paniers. Pour ses repas, prévoyez une gamelle d’eau et une autre pour les croquettes (surtout pas en plastique). Lorsque vous installerez ce matériel, pensez bien à éloigner la litière de son coin dodo ou de son coin repas ! Ce sont des animaux délicats !

3) Assurez sa sécurité

Pour sa sécurité, tenez-le éloigné des fenêtres et fermez les placards de cuisine à clé. De même, rangez les objets décoratifs fragiles hors de sa portée et rabattez les couvercles des cabinets et rangez vos appareils électro-ménagers.

Certaines plantes sont toxiques pour les chats, vérifiez la toxicité de celles-ci pour éviter un empoisonnement.

4) Identifiez votre chat (puce / tatouage)

Pour être sûr de retrouver votre bébé chat en cas de fugue, amenez-le chez un vétérinaire pour qu’il reçoive un tatouage ou une puce d’identification. C’est un geste simple qui vous évitera bien des désagréments. D’ailleurs, la loi vous oblige à faire identifier votre animal, sous peine d’une amende.

5) Faites stériliser votre jeune félin

Faire stériliser son chat est très recommandé ! En effet, la stérilisation ou castration permettent au chat d’être plus docile, moins agressif envers d’autres félins, plus proche de vous et de bénéficier d’une meilleure santé. En outre, cela permet de lutter contre la surpopulation féline et d’éviter que de nouveaux félins naissent dans la rue, abandonnés ou en chats errants. Que de bénéfices pour cette simple opération ?

Comment s’occuper d’un chaton abandonné dans la rue ?

Alors que vous vous promeniez dans la rue, vous avez trouvé un jeune chaton, abandonné là, apparemment seul. Sa mère l’a-t-elle abandonné ? Est-elle morte lors de la mise bas ? Des propriétaires peu scrupuleux l’ont-ils laissé, volontairement, ne souhaitant pas s’en occuper ? Nul ne le sait… Mais une chose est sûre : vous êtes dorénavant le seul espoir de ce petit chat.

La première des choses à faire est d’emmener le chaton chez un vétérinaire. Lui seul pourra vous dire si le bébé chat est en parfaite santé. Par la suite, vous devrez le confier aux mains expertes d’une association ou d’un refuge si vous ne désirez pas le garder.

Mais, par chance, si vous décidez de le garder, sachez que vous devrez lui créer un nid douillet où il se sentira bien. De plus, s’il est très jeune et non sevré, vous devrez lui donner du lait maternisé au biberon (stérile), et ce 7 à 8 fois par jour. Demandez des conseils auprès d’experts, car les soins à donner aux très jeunes chats sont exigeants. Une longue route vous attend, mais en chemin, vous trouverez de l’amour et un compagnon fidèle…

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢