Skip to content
Menu
Profile-de-Chat-5

30+ plantes toxiques et dangereuses pour les chats

8 novembre 2019 -

Partagez l'article avec vos amis ! 🐈❤️

S’il est rare que le chat grignote autre chose que sa nourriture habituelle, il peut dans certains cas s’intéresser à vos plantes pour jouer, par ennui, ou pour se purger. En effet, les chats ont notamment besoin de mâcher de l’herbe pour réguler leur digestion et parfois, éliminer les poils qu’ils ingèrent (surtout s’ils ont le poil long). Malheureusement, il existe de nombreuses plantes toxiques pour les chats, ayant des effets plus ou graves sur votre félin, et c’est pour cette raison qu’il est indispensable de bien les identifier pour éviter une possible intoxication.

Si votre félin n’a pas accès à de l’herbe de jardin ou de l’herbe à chat, cet article est plus que recommandé et nous vous invitons à vous renseigner sur les plantes toxiques pour les chats.

Quelles sont les plantes d’intérieur toxiques pour les chats ?

Il existe de nombreuses plantes toxiques pour les chats, causant des symptômes virulents et pouvant causer de réels problèmes de santé à votre animal. Découvrez sans attendre quelles sont les plantes d’intérieur toxiques pour votre félin.

Aloès

Les aloès sont des plantes grasses d’origine méditerranéenne que l’on retrouve dans nos intérieurs. Leur sève, très toxique pour le chat, peut en effet provoquer des tremblements, des irritations, des convulsions et des diarrhées.

Amaryllis

Cette plante à bulbe originaire d’Amérique Centrale produit une grande fleur de toute beauté, au bout d’une longue tige. Fleur décorative d’intérieur, elle est très toxique pour le chat, provoquant des troubles neurologiques.

Anthurium

Cette plante originaire d’Amérique du Sud, aux grandes fleurs rouges, blanches ou roses est une incontournable de nos intérieurs. Elle est toxique par contact et par ingestion, pouvant provoquer une salivation excessive (hypersalivation), des diarrhées, des vomissements, des saignements, ainsi que des problèmes de respiration.

Arum

Cette grande plante à bulbe issue du bassin méditerranéen se caractérise par une fleur en corolle au bout d’une grande tige. On la retrouve en bouquet et en pot dans nos intérieurs, mais aussi dans les massifs. L’intégralité de la plante est toxique, et peut entraîner des œdèmes, des problèmes digestifs, et dans certains cas, un coma.

Caladium

Cette plante d’intérieur décorative, originaire des forêts et clairières du Brésil, se distingue par son feuillage étonnant, teinté de rose. À son contact, l’animal peut souffrir d’irritations de la peau et des muqueuses.

Chlorophytum

Cette plante d’intérieur très commune venant d’Afrique du Sud, appelée aussi la plante araignée, dispose d’un feuillage coloré de blanc qui retombe en de longs rubans de feuilles. Très attirantes, les feuilles peuvent provoquer des problèmes rénaux.

Codiaeum variegatum (croton)

Cet arbuste originaire de Malaisie produit un feuillage persistant et bariolé, idéal pour nos intérieurs mais malheureusement très toxique. C’est le latex produit par les feuilles du croton qui peuvent provoquer des problèmes digestifs, des troubles nerveux et des irritations.

Dieffenbachia

C’est l’une des plantes d’intérieur les plus toxiques et répandues. Cette plante verte aux feuilles tachetées originaire d’Amazonie est toxique, y compris pour l’humain. Le latex contenu dans les feuilles est en cause, le tronc et l’eau d’arrosage peuvent également présenter des dangers d’intoxication. Les symptômes sont divers : œdèmes, problèmes rénaux, convulsions, problèmes digestifs, hypersalivation et dans les cas les plus garves, une asphyxie ou un risque de cécité.

Euphorbia pulcherrima, Euphorbia poinsettia et Euphorbia marginata

L’on trouve ces trois plantes originaires d’Amérique dans nos intérieurs plus communément sous le nom d’« étoile de Noël » et « neige sur la montagne ». Très jolies, elles sont pourtant toxiques. Elles peuvent provoquer des troubles digestifs, une hypersalivation, des vomissements, des diarrhées, ainsi que des troubles cutanés, oculaires et buccaux si l’animal a mâché les feuilles.

Ficus

Toutes les variétés de Ficus sont toxiques. Ce cousin du figuier, originaire des zones tropicales, est aujourd’hui présent sur tous les continents et utilisé en décoration dans nos intérieurs. Il est très populaire grâce à son feuillage d’un vert profond. Malheureusement, il peut être à l’origine de troubles digestifs, d’irritations et pour les cas plus graves une atteinte rénale et des œdèmes.

Gui (Viscum album)

Très répandu en intérieur en période de fêtes et originaire d’Europe, il est très dangereux. Ses petites boules sont dangereuses par la toxine qu’elles contiennent. Les symptômes d’intoxication peuvent aller de simples irritations, aux troubles digestifs et nerveux. Une ingestion en grande quantité peut être mortelle.

Houx (Ilex aquifolium)

Cet arbuste aux feuilles piquantes originaire des forêts d’Europe et aux boules rouge vif est un incontournable de nos intérieurs à la période de Noël. Les feuilles et les baies sont toxiques, pouvant provoquer des irritations buccales, des troubles nerveux et des problèmes digestifs.

Philodendron

Cette plante verte originaire des forêts tropicales d’Amérique, est utilisée comme plante d’ornement grâce à son feuillage luxuriant en forme de cœur. Dangereuse par contact et par ingestion, les symptômes d’une intoxication sont une hypersalivation, des irritations buccales et des brûlures, des gonflements de la face, des difficultés à avaler et à respirer, des vomissements et pour les cas plus graves des atteintes rénales. Le faux philodendron (Monstera deliciosa) est également dangereux car ses feuilles sont très irritantes, provoquant des œdèmes et des problèmes de peau.

Yucca

Utilisé comme plante ornementale, le Yucca est originaire des régions chaudes d’Amérique du Sud et s’acclimate donc parfaitement à la douceur de nos intérieurs. Caractérisé par un long tronc orné de feuilles pointues en bouquet, il est particulièrement dangereux. Ses feuilles peuvent occasionner une hypersalivation, des coliques, une hypothermie, et dans les cas extrêmes une paralysie du train postérieur et un coma.

Quelles sont les plantes de jardin toxiques pour les chats ?

Pour les chats d’extérieur, les plantes et arbustes du jardin représentent également un danger. Découvrez ci-dessous les plantes de jardin dangereuses pour le chat.

Aconit (Aconitum plicatum)

L’Aconit ou « casque de Jupiter » est une plante herbacée produisant de magnifiques grappes de fleurs violacées. Originaire d’Eurasie, elle orne les massifs de montagne ou semi-montagne et l’on peut aussi la trouver à l’état sauvage dans les forêts et les prairies montagneuses. Toutes les parties de la plante sont toxiques, provoquant des troubles digestifs et une paralysie des organes vitaux, pouvant entraîner la mort.

Azalée (Rhododendron)

Originaire de Chine et très fréquente dans nos jardins, l’azalée est un arbuste à fleurs roses ou rouges très toxique pour le chat. Suite à l’ingestion de feuilles, l’animal peut souffrir d’une salivation excessive, suivie de troubles digestifs et de coma, pouvant entraîner la mort.

Buis (Buxus)

Cet arbuste originaire d’Europe et d’Asie est très populaire dans les jardins européens. Planté pour former des haies, il contient des toxines qui peuvent occasionner des troubles digestifs et respiratoires et conduire à une paralysie respiratoire.

Chelidoine (Chelidonium majus)

Cette plante sauvage originaire d’Europe aux fleurs jaunes, est utilisée depuis longtemps dans le traitement des verrues, grâce au latex jaune-orangé qu’elle produit. Elle pousse à l’état sauvage dans les jardins peu entretenus, le long des murs, ou sur le bord des chemins. Son latex, très toxique, peut paralyser le chat.

Ciguë (Conium maculatum)

Cette plante herbacée sauvage originaire d’Europe et d’Asie pousse dans nos champs en période estivale. Bien qu’utilisée en homéopathie, elle provoque des troubles respiratoires, puis à haute dose, la mort.

Colchique (Colchicum)

Cette plante à bulbe d’Asie, que l’on trouve dans nos massifs et dans les champs, donne de longues fleurs violettes. C’est un concentré de poison, provoquant de graves troubles digestifs et neurologiques.

Datura (Datura stramonium)

Cette plante du Mexique que l’on trouve dans les champs, a des feuilles similaires à celles du houx et des fleurs blanches toxiques, qui peuvent provoquer des troubles digestifs et neurologiques.

Eucalyptus

Cet arbre originaire d’Australie et populaire dans les jardins par ses longues feuilles effilées, présente un danger pour le chat qui pourra manifester une hypersalivation suivie de vomissements, pouvant aller jusqu’au coma et la mort. L’huile essentielle d’eucalyptus est également hautement toxique.

Fougère (Filicophyta)

Cette plante très répandue dans les forêts peut entraîner des diarrhées hémorragiques si le chat mâche les feuilles.

Genévrier (Juniperus)

Ce buisson sauvage européen que l’on reconnaît à ses feuilles piquantes et ses baies bleuâtres pousse aussi bien en bord de mer qu’à la montagne. Il est très irritant et peut occasionner des troubles digestifs.

Géranium (Pelargonium)

Originaire d’Afrique du Sud, cet incontournable de nos jardinières est particulièrement irritant pour votre félin, pouvant occasionner des troubles digestifs.

Hortensia (Hydrangea)

Cet arbuste à grosses fleurs bleues ou roses d’Asie est également un incontournable de nos jardins. Tout est toxique dans l’hortensia, mais les bourgeons et les feuilles en particulier provoquent des troubles digestifs, cardiaques et nerveux.

Iris

Cette plante à bulbe du Moyen-Orient, très populaire dans les jardins grâce à ses fleurs délicates, est pourtant toxique et peut provoquer des troubles neurologiques.

Jonquille (Narcisse)

Ces plantes à bulbe méditerranéennes très appréciées dans les jardins au printemps, poussent également à l’état sauvage dans les prairies, et peuvent entraîner des problèmes digestifs, cardiaques et nerveux.

Laurier rose (Laurus nobilis)

Arbuste méditerranéen incontournable des jardins, il est connu pour sa haute toxicité, occasionnant des troubles digestifs, nerveux et cardiaques pouvant entraîner la mort de l’animal.

Muguet (Convallaria majalis)

Originaire du Japon, la plante star du mois de mai que l’on trouve dans nos massifs ou à l’état sauvage contient des substances très toxiques pour les reins, le tube digestif et le cœur du chat.

Thuyas (Thuja)

Ce genre de conifère de l’hémisphère nord, souvent planté en haies dans les jardins, peut provoquer des problèmes digestifs, rénaux et hépatiques.

Tulipes (Tulipa)

Cette fleur du printemps est un incontournable des massifs en Europe. Pourtant, elle présente un risque d’intoxication : irritations, augmentation du rythme cardiaque, difficultés à respirer et à s’alimenter.

Quels sont les symptômes d’une intoxication aux plantes toxiques pour chats ?

Divers symptômes généraux doivent vous alerter et vous orienter vers une intoxication par les plantes : une salivation excessive est toujours l’un des premiers symptômes, puis des vomissement inhabituels, des diarrhées violentes, une détérioration de l’état général (faiblesse, prostration, tremblements, difficulté à respirer, gonflements autour de la gueule).

Il est vital pour votre félin que vous agissiez le plus rapidement possible en contactant votre vétérinaire en urgence ou un centre antipoison vétérinaire. N’agissez surtout pas seul(e) sans avis vétérinaire car vous risqueriez d’empirer l’état de votre animal.

Essayez de décrire précisément la liste des symptômes, et si possible d’identifier la plante qui peut être en cause de l’intoxication (si vous retrouvez des feuilles mâchées au sol par exemple). Dans tous les cas, il est fortement recommandé d’amener votre chat au plus tôt chez son vétérinaire pour une consultation d’urgence.

Comment protéger mon chat des plantes toxiques ?

Si votre chat ne sort pas et si vous disposez de plantes potentiellement dangereuses pour lui, assurez-vous de les entreposer dans un endroit où le chat n’a pas accès, de préférence en hauteur ou en suspension. Si vous le pouvez, surveillez le comportement de votre félin et si vous le sentez attiré par les plantes, n’hésitez pas à lui offrir régulièrement de l’herbe à chat, pour une alternative saine. L’idéal est de la laisser à sa disposition, lui-même régulera sa consommation.

Quelques écorces d’agrumes dans les pots et autres répulsifs pour chats peuvent également être mis en place pour dissuader votre félin de s’attaquer aux plantes. Il est possible que celui-ci s’intéresse à vos plantes quand il s’ennuie. Occupez donc votre chat par le jeu et n’hésitez pas à lui aménager un espace où il pourra dépenser son énergie, comme un arbre à chat par exemple.

La règle d’or lorsque vous avez un animal de compagnie est de surveiller sa santé fréquemment, qu’il reste à la maison ou se balade dans votre jardin, à l’extérieur. Au moindre signe ou symptôme anormal, n’hésitez pas à vous tourner vers son vétérinaire qui vous donnera son avis de professionnel de la santé animale.

Vous aurez peut-être parfois l’impression de vous comporter comme un « papa ou une maman poule », mais au final, la santé de votre chat ne prime-t-elle pas sur le reste ?

Partagez l'article avec vos amis ! 🐈❤️

Rechercher

Catégories

Soyez les premiers à lire nos articles ! 🐱

Donnez-nous votre avis sur cet article !

Laissez un commentaire





Voir tous les arbres à chat sur