Pet sitter

Vous souhaitez devenir pet sitter ?

Vous aimez les animaux et vous voudriez pratiquer un métier qui correspond à votre passion ? Avez-vous déjà pensé à devenir pet sitter ? Cette activité professionnelle en plein essor permet de passer du temps auprès de nos amis les animaux, tout en gagnant de l'argent. Il est toutefois nécessaire de posséder certaines qualités si l'on souhaite devenir dog ou cat sitter. Découvrons ensemble les différentes facettes de ce métier, afin que vous puissiez décider s'il est fait pour vous !

Niveau d'études

Aucun diplôme requis (dans certains cas ACACED / CAPTAV).

Lieu d'exercice

Chez le client ou chez le pet sitter.

Salaire moyen

Très variable selon les tarifs proposés et le volume de client.

Qu'est-ce qu'un pet sitter ?

Tout le monde connaît les baby-sitters, qui gardent les enfants lorsque les parents doivent s'absenter quelques heures. Mais connaissez-vous le métier de "pet sitter" ? Ce nom venu tout droit des pays anglo-saxons désigne les personnes qui prennent soin des animaux domestiques en l’absence de leurs maîtres. Suivant les situations, ils se rendent chez les propriétaires, ou accueillent les animaux à leur domicile.

Leur intervention peut être régulière, par exemple pour sortir un chien tous les jours de la semaine, ou ponctuelle, pour s'occuper d'un chat pendant que ses maîtres sont en vacances. Les prestations de pet sitting peuvent concerner toutes sortes d'animaux : chiens et chats bien sûr, mais aussi oiseaux, poissons, rongeurs, reptiles... sans oublier les chevaux ! Le spécialiste de la garde de chats est appelé cat sitter, tandis que celui qui s'occupe des chiens est un dog sitter.

Le rôle du pet sitter

En France, un foyer sur deux compte au moins un animal de compagnie. On dénombre ainsi plus de sept millions de chiens, plus de treize millions de chats, et environ six millions d'oiseaux. Tous ces compagnons apportent beaucoup de joie dans les maisons, mais aussi des contraintes !

En effet, pour leur bien-être, il n'est pas toujours possible de les laisser seuls pendant toute une journée de travail. Si certains chats supportent bien la solitude, d'autres nécessitent plus de présence. Quant aux chiens, ils ont besoin de compagnie, et de sortir plusieurs fois par jour pour se dépenser et faire leurs besoins.

Un chiot ou un chien âgé ne peut pas rester plus de quelques heures sans sortir ! Les vacances et les week-ends sont également des moments problématiques pour les propriétaires d'animaux. Il n'est pas toujours envisageable de les emmener en voyage, d'autant plus que certains supportent mal les transports.

Il est possible de se tourner vers les pensions ou hôtels pour animaux, mais cette solution n'est pas adaptée à tout le monde. Les tarifs sont souvent élevés, et la facture peut vite grimper si l'on veut faire garder plusieurs animaux. De plus, certains de nos petits compagnons supportent très mal le changement de lieu de vie, et la cohabitation avec les autres animaux hébergés.

Mais alors, comment concilier le bonheur des animaux avec les contraintes professionnelles et les déplacements de leurs maîtres ? Faire appel à un pet sitter peut être une bonne solution dans bon nombre de situations. En effet, ce professionnel est justement là pour s'occuper des animaux en l'absence de leur maître, de quelques heures à quelques semaines.

Les tâches du pet sitter

Ses missions sont nombreuses et variées :

  • promener les chiens, et éventuellement les chats ;
  • nourrir les différents animaux ;
  • jouer avec les animaux, les câliner ;
  • brosser les chats ou les chiens en période de mue, leur nettoyer les yeux et les oreilles ;
  • changer les litières des chats et des rongeurs, nettoyer les cages des oiseaux ;
  • s'assurer de la propreté de l'eau et du bon fonctionnement des pompes d'aquarium...

Le rôle du pet sitter est double : s'assurer du bien-être matériel des animaux, mais également de leur santé psychologique, en leur offrant présence, affection et partage.

Les spécialisations de pet sitting

Un pet sitter est potentiellement amené à s'occuper de toutes sortes d'animaux. Toutefois, beaucoup d'entre eux se sentent plus à l'aise avec un animal en particulier, et décident donc de se spécialiser pour s'occuper prioritairement ou même exclusivement de cet animal.

La plupart du temps, cela concerne les chats (on parle alors de cat sitting), ou les chiens (dog sitting). Se spécialiser présente à la fois des avantages et des inconvénients. En effet, si se limiter à un type d'animal réduit forcément le nombre de clients potentiels, cela permet également de fournir des prestations de meilleure qualité et de renforcer la confiance des propriétaires. Et c'est particulièrement important dans ce métier, puisqu'il faut absolument réussir à fidéliser ses clients pour dégager un revenu décent.

De plus, les prestations proposées et l'organisation sont assez différentes en fonction des animaux. Un dog sitter doit généralement sortir les chiens en milieu de journée. S'il doit s'en occuper la nuit, il est fréquent qu'il les accueille à son domicile. La plupart des chiens ont, en effet, besoin d'une présence rassurante pendant la nuit.

Un cat sitter, en revanche, ne va pas forcément devoir s'occuper de ses petits protégés en milieu de journée. La plupart des chats peuvent rester seuls toute une journée. En revanche, il peut être amené à faire des gardes à domicile, c'est-à-dire à séjourner chez le propriétaire. Le chat étant un animal territorial, il n'est en effet pas toujours possible de l'emmener au domicile du cat sitter.
Il existe également d'autres spécialisations, même si celles-ci sont plus rares.

Certains spécialistes de la garde d'animaux décident de se consacrer aux chevaux. Cela exige des compétences particulières : on ne s'occupe pas d'un cheval comme d'un chat ou d'un chien ! Avec la multiplication des NAC (nouveaux animaux de compagnie), on voit aussi apparaître des professionnels spécialisés dans les araignées ou les reptiles, même s'ils restent peu nombreux.

Quels services peut proposer un pet sitter ?

En fonction de son emploi du temps, de ses préférences et de celle de ses clients, un dog ou cat sitter peut proposer différentes formules de garde d'animaux. Les plus fréquentes sont :

Les promenades

Ce service est majoritairement proposé par les dog sitters. Il s'agit de venir chercher l'animal à domicile, de lui faire faire une promenade, puis de le ramener chez lui. La promenade peut être individuelle, ou en groupe. Sa durée est très variable, d'une vingtaine de minutes à plusieurs heures.

Les visites ponctuelles à domicile

Le pet sitter se rend au domicile où vit l'animal, afin de répondre à ses besoins de base et passer un moment avec lui. Un cat sitter peut, par exemple, donner sa portion de croquettes au chat, laver sa gamelle et changer son eau, changer sa litière, le brosser, jouer un moment avec lui et lui faire un gros câlin. Le chat est alors prêt à passer quelques heures seul avant le retour de la famille ou du cat sitter.

Les gardes prolongées de l'animal

Dans ce cas, le pet sitter loge chez les propriétaires le temps de leur absence, afin d'assurer un temps de présence conséquent, en particulier la nuit. Ce service peut être proposé pour des chiens, ou des chats qui ne supportent pas de rester seuls mais sont stressés par les changements d'environnement.

Les gardes au domicile du pet sitter

Dans certains cas, et bien sûr toujours avec l'accord du propriétaire, le pet sitter peut héberger des animaux chez lui, afin de leur assurer une présence maximale.

Services animaliers complémentaires

Outre les prestations de pet sitting à proprement parler, le spécialiste de la garde d'animaux peut proposer toute une palette de services complémentaires :

  • en lien direct avec les animaux : taxi animalier, toiletteur, éducateur canin ou félin, comportementaliste félin...
  • ou plutôt en lien avec la présence au domicile des propriétaires : gardiennage de maison, service de conciergerie, ménage ou repassage, entretien des plantes d'intérieur, jardinage...

Chaque pet sitter est libre de proposer ces prestations ou d'autres, à condition bien sûr de posséder les qualifications requises pour exercer ces métiers animaliers !

Journée type d'un pet sitter

C'est l'un des charmes de la garde d'animaux professionnelle : il n'y a pas de journée type ! L'emploi du temps du pet sitter dépend de son statut, du type d'animaux dont il s'occupe, de ses disponibilités et des besoins de ses clients.

Certains dog sitters vont juste proposer des promenades dans l'après-midi. D'autres vont assurer la garde de chien à leur propre domicile pendant plusieurs jours, et s'en occuper comme si c'était le leur.

Un cat sitter peut se contenter de passer un moment avec le chat au domicile de ses propriétaires une ou deux fois par jour. Mais il arrive aussi qu'il doive passer plusieurs jours sur place pour éviter que le chat ne reste seul, tout en le maintenant dans son environnement familier.

Avantages du métier

Quand on aime les animaux, c'est toujours un plaisir de pouvoir exercer un métier grâce auquel on est en contact avec eux ! Devenir pet sitter permet de bénéficier de cet avantage sans formation longue ou gros budget de départ. En effet, en commençant par des prestations de promenade sans transport et de visites à domicile, aucun équipement spécifique n'est nécessaire.

L'activité de dog ou cat sitter amène à être en contact avec de nombreux chiens ou chats, et permet d'apprendre à les connaître et à travailler avec eux. Cela peut donc constituer un excellent tremplin pour devenir éleveur, ou pour ouvrir une pension par exemple.

Devenir pet sitter, c'est aussi généralement faire le choix du statut d'indépendant. Cela permet une grande flexibilité, puisque c'est le professionnel qui fixe lui-même les prestations qu'il propose, ses conditions, ses horaires et ses tarifs.

Inconvénients du métier

L'inconvénient majeur du métier, c'est que devenir pet sitter ne permet pas toujours de gagner un revenu qui permet d'en vivre à cent pour cent. Dans de nombreux cas, il s'agit d'une activité secondaire. Cela impose donc de jongler entre deux activités ou plus. Cependant, si vous arrivez à suffisamment développer votre activité ou à travailler comme salarié, le pet sitting est viable comme activité principale.

Le spécialiste de la garde d'animaux est à priori libre de fixer son planning. Mais, s'il veut trouver des clients, il est en réalité bien souvent obligé de se plier à leurs besoins. Cela implique d'être très disponible, et prêt à travailler le weekend, parfois la nuit, et pendant les vacances scolaires. Le pet sitting n'est donc pas toujours compatible avec une vie de famille.

S'occuper simultanément de plusieurs animaux qui n'ont pas l'habitude de cohabiter s'avère parfois compliqué. Lorsqu'il prend en charge un nouvel animal, le pet sitter doit donc poser beaucoup de questions au propriétaire. En fonction de ces informations et de sa propre observation du comportement du chien ou du chat, il doit s'organiser pour ne pas mettre en contact des animaux qui ne s'entendraient pas. De plus, il devra s'adapter à des animaux qui ont, parfois, un caractère difficile à gérer ou des besoins spécifiques (santé, alimentation...).

Suis-je fait pour ce métier ?

Nous l'avons vu, pratiquer le pet sitting présente des avantages indéniables, mais aussi quelques inconvénients. Mais alors, êtes-vous fait pour ce métier ? C'est probablement le cas si vous correspondez aux critères suivants.

  • Aimer les animaux. Cela peut paraître évident, mais il faut vraiment aimer les animaux si l'on veut choisir ce métier. En effet, si faire un câlin à un chat est toujours agréable, changer sa litière ou sortir un chien dans le froid et sous la pluie demande plus de motivation ! De plus, les animaux peuvent se montrer stressés ou méfiants, et souffrir de l'absence de leur propriétaire. Il est donc nécessaire de faire preuve de beaucoup de douceur et de patience avec eux, afin qu'ils souffrent le moins possible de l'absence de leur maître.
  • Être disponible et flexible. Les prestations de pet sitting se font souvent le weekend, pendant les vacances, tôt le matin ou tard le soir, et même parfois la nuit. De plus, en fonction des absences des propriétaires, le planning évolue en permanence. Cela implique d'être capable de s'organiser rapidement et efficacement.
  • Être fiable et responsable. Le pet sitter a une grande responsabilité. Il doit bien entendu assurer la sécurité et la santé des animaux qui lui sont confiés. Mais il a également accès au domicile des propriétaires, pour des temps plus ou moins longs. Le pet sitter doit donc avoir une réputation irréprochable pour que des clients décident de lui faire confiance.

Formation pour devenir pet sitter et obligations légales

La pratique du pet sitting ne nécessite aucun diplôme. Cependant, devenir pet sitter exige de remplir certaines conditions. Tant que vous ne proposez que des prestations de promenade, aucune certification n'est nécessaire. En revanche, dès que vous prévoyez de faire des gardes, il est obligatoire d'être titulaire de l'ACACED (Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestique).

Être titulaire de cette attestation est une obligation légale pour toute personne souhaitant exercer une activité professionnelle en lien avec des animaux de compagnie. Elle s'obtient à l'issue d'une formation de deux à trois jours auprès d'un centre de formation reconnu par la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF).

Si vous êtes amené à transporter les animaux que vous gardez, vous devez en outre avoir le CAPTAV (Certificat d’Aptitude Professionnelle pour le Transport d’Animaux Vivants), qui s'obtient lui aussi après deux à trois jours en centre de formation. En outre, votre activité de pet sitting doit être déclarée auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).

Enfin, afin de devenir pet sitter, vous devez avoir une assurance responsabilité civile professionnelle pour vous couvrir lorsque vous êtes chez les clients. Une fois que vous aurez commencé à exercer votre métier, vous serez soumis aux mêmes obligations légales que tout professionnel. Vous devrez établir de devis et des factures, tenir votre comptabilité et déclarer vos revenus à l’URSSAF (sauf si vous exercez en tant que salarié).

Salaire, perspectives de carrière et d'évolution

Le métier de pet sitter est rarement une activité à temps plein. Il est souvent pratiqué comme job d'étudiant, ou en parallèle d'une autre activité salariée ou indépendante. Des prestations de pet sitting peuvent ainsi être proposées, en complément, par une pension animalière, un toiletteur, un taxi animalier... Il est donc délicat d'estimer combien gagne un pet sitter. Les revenus du dog ou catt sitter dépendent de deux facteurs principaux : les tarifs pratiqués et le nombre de clients.

Quels sont les tarifs habituels du pet sitting ?

Il est difficile de répondre à cette question. Chacun est libre de fixer ses prix, et ceux-ci peuvent être très variables en fonction du statut (étudiant, activité principale ou complémentaire...) et de la localisation géographique . On peut toutefois donner les tarifs indicatifs suivants :

  • promenade : environ 8 euros en province, entre 8 et 15 euros à Paris ;
  • visite : environ 10 euros en province, autour de 15 euros à Paris ;
  • journée de garde : environ 12 euros en province, autour de 20 euros à Paris

Le salaire dépend ensuite du nombre de missions que le pet sitter arrive à trouver. Au démarrage de l'activité, il peut être compliqué de trouver des clients. Heureusement, ces dernières années, des plateformes en lignes sont apparues : les pet sitters y proposent des services, tandis que les propriétaires d'animaux y déposent des demandes de garde. Ensuite, tout l'enjeu est de fidéliser les clients par la fiabilité et la qualité des prestations et de faire fonctionner le bouche-à-oreille.

Est-ce qu'un pet sitter peut devenir salarié ?

Compte tenu de l'essor de cette activité, il est possible que des entreprises avec des salariés apparaissent dans les années qui viennent, en particulier dans les grandes villes. Toutefois, pour le moment, le pet sitting reste une activité secondaire, qui s'exerce en tant qu'auto entrepreneur.

Est-il possible de faire évoluer son entreprise et vivre de sa passion des animaux ?

C'est envisageable, mais à la condition d'avoir une base clients suffisante et/ou de proposer des services complémentaires : toilettage, taxi animalier, cours d'agility, éducateur canin... L'un des gros avantages du métier de dog ou cat sitter, c'est qu'il permet d’acquérir une grande expérience du contact avec les animaux. C'est un excellent test pour quelqu'un qui envisage d'ouvrir une pension canine ou féline, ou un élevage. Certains étudiants qui pratiquent le pet sitting pour arrondir leurs fins de mois décident ensuite de passer un diplôme d'auxiliaire vétérinaire ou vétérinaire.

TOUTES LES FICHES MÉTIER

Rechercher 🔎

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À lire absolument... 📢

Vous êtes passionné par les chats et recherchez un lieu de partage ? Rejoignez-nous !