Sibérien : tout savoir sur ce grand chat doux et « hypoallergénique »

4 novembre 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

chat de race Sibérien

Avec sa tête de chat sauvage, ses oreilles de lynx et son épaisse toison, le Sibérien nous vient tout droit des régions les plus froides de la Russie (Sibérie). Ce chat se démarque par sa taille et sa robustesse, mais c’est en fait un doux géant. Câlin, joueur et très attaché à ses maîtres, c’est une race de chat idéale pour une famille avec des enfants. De plus, malgré sa fourrure luxuriante, il compte parmi les chats les plus hypoallergéniques du monde. Découvrons les secrets de ce chat venu du froid !

Race de chat Sibérien

Carte d’identité du chat Sibérien

Poil : mi-long à long
Taille : moyen
Robe : toutes couleurs sauf chocolat, cannelle, lilas et fauve, tous patrons
Origine : Russie
Prix moyen : 1200-2000 €

Aime grimper et sauter, a besoin d’un espace extérieur. Adapté aux climats froids. Chat très intelligent et aventureux.

Historique de la race

Le Sibérien fait partie des races de chats dites naturelles, tout comme le Maine Coon, le Norvégien ou le Turc de Van. Cela signifie que la race n’a pas été créée par l’homme au moyen de croisements dirigés, mais qu’elle s’est développée spontanément à l’état naturel.

Le folklore russe mentionne depuis fort longtemps de gros chats au long pelage, qui étaient des compagnons calmes et agréables. Ces animaux étaient notamment très appréciés dans les fermes pour leur habilité à chasser les rongeurs. L’origine de ces chats n’est pas connue avec précision. Certains évoquent un croisement entre des Angoras et des races locales, tandis que d’autres pensent que le Sibérien serait issu de l’union de chats domestiques et de félins sauvages de Sibérie.

Dès 1889, il est mentionné dans le livre d’Harrison W. Weir, l’organisateur de la toute première exposition féline. Cependant, il faudra attendre encore près d’un siècle pour que l’élevage du Sibérien débute en Europe au cours des années 1980, puis aux États-Unis dans les années 1990. La plupart des associations félines n’ont reconnu la race qu’au tournant des années 2000. En France, la beauté et le caractère facile du Sibérien lui valent un beau succès, le plaçant dans le top 10 des races de chat préférées des Français.

Caractéristiques physiques du Sibérien

Le Sibérien est un grand chat massif et puissant, à la musculature développée et à l’épaisse fourrure longue. Il est proche physiquement du Maine Coon et du Norvégien. Cette race présente un grand dimorphisme sexuel, ce qui signifie que les mâles et les femelles sont clairement reconnaissables en raison de leurs caractéristiques physiques. En effet, les femelles sont généralement bien plus petites que les mâles, qui peuvent atteindre une dizaine de kilos.

Les Sibériens colourpoint, à la robe claire avec des extrémités foncées, sont appelés Neva Masquerade. Seule la couleur de la robe et des yeux les distingue des autres Sibériens.

La tête

La tête du Sibérien est large, en forme de trapèze inversé aux contours arrondis. En vue de face, les pommettes sont discrètes, et forment avec les pâtons et le menton une courbe douce. Le crâne est large et plat. Le museau, plus large chez les mâles que chez les femelles, est rond, ainsi que le menton. Lorsque l’on regarde le Sibérien de profil, le crâne est arrondi et le nez est court et plat. Un léger creux sépare le front du nez. Les moustaches du Sibérien sont particulièrement longues et fournies.

Les yeux

Le Sibérien a de grands yeux presque ronds, assez espacés et placés légèrement de biais. Ils peuvent prendre toutes les teintes que l’on rencontre chez les chats. Le Neva Masquerade, comme tous les chats colourpoint, a toujours les yeux bleus.

Les oreilles

Les oreilles du Sibérien sont de taille moyenne, larges à la base et assez espacées. Leur point inférieur est situé un peu au-dessus de la ligne des yeux. Leur bout est arrondi, et souvent orné d’un plumet appelé lynx tip. Lorsqu’on regarde le chat de profil, les oreilles sont légèrement inclinées vers l’avant. Leur face externe est recouverte d’une épaisse fourrure, si bien qu’il est impossible de distinguer leur base au milieu des poils. On observe également une grosse touffe de poils longs à l’intérieur de l’oreille.

Le corps

Le Sibérien a un corps massif et musclé, dit « en tonneau ». En effet, la cage thoracique est très arrondie, et la musculature développée contribue à cette impression générale de rondeur. Les hanches sont de la même largeur que les épaules, mais plus hautes que ces dernières. Le cou est très musclé, arrondi et court.

Les pattes

De taille moyenne, les robustes pattes du Sibérien ont une ossature massive, qui porte des muscles particulièrement développés. Les pieds sont grands et ronds, et on observe d’importantes touffes de poils entre les doigts.

La queue

La queue est de longueur moyenne, large à la base, puis de plus en plus mince jusqu’à l’extrémité qui est arrondie. Comme le reste du corps, elle est couverte d’une abondante fourrure longue.

Les poils

La fourrure du Sibérien est de longueur mi-longue à longue. Particulièrement épaisse, elle est en fait composée de trois types de poil distincts : le poil de garde, le poil de jarre et le sous-poil. Cette particularité la rend pratiquement imperméable. Chez le chaton, le poil de garde est absent : il n’apparaît que vers les neuf mois de l’animal. C’est sur le dos que la fourrure est la plus épaisse. Les poils des flancs sont denses et plus doux. Sur les pattes, le pelage est court.

On observe d’importantes variations saisonnières dans l’apparence du pelage du Sibérien. L’été, la fourrure est plus plate et plus courte. L’hiver, en revanche, elle se développe pour former un jabot et une collerette, des culottes sur le haut des pattes, et une queue très épaisse.

La robe et le patron

La robe du Sibérien peut prendre une grande diversité de couleurs, à l’exception du chocolat, du lilas, du cinnamon et du fawn. Le pelage peut présenter des zones blanches plus ou moins étendues. Chez le Neva Masquerade, la robe est de type colourpoint.

Comportement et caractère du Sibérien

Le Sibérien est réputé depuis des siècles pour son caractère doux et agréable. Cependant, il peut exister de grandes disparités de comportement entre des individus d’une même race, en fonction des expériences de vie de chaque animal. Le caractère d’un chat dépend énormément de ses conditions d’élevage au cours des premières semaines de sa vie. C’est pourquoi il faut toujours porter une grande attention à la qualité de la chatterie dans laquelle vous allez adopter votre chaton.

Un doux géant

Le Sibérien n’a de sauvage que son apparence ! De tout temps, il a été connu pour son caractère agréable qui en faisait un compagnon apprécié dans les familles. En effet, le Sibérien est proche de ses propriétaires et se montre doux et câlin. Très attaché à son maître, il est également sociable avec le reste de la famille. Il recherche les caresses et aime faire des bisous. Lors des moments de tendresse, il montre volontiers son plaisir en ronronnant. Il communique également beaucoup par des vocalises élaborées. Les mâles ont un caractère aussi doux que les femelles, et se montrent généralement très doux avec les chatons.

On qualifie souvent le Sibérien de « chat-chien ». En effet, il vient saluer son propriétaire lorsqu’il rentre à la maison, lui apporte des jouets pour le solliciter, et accepte généralement bien d’être promené avec un harnais. Le Sibérien apprécie la compagnie des enfants, et accepte généralement très bien de cohabiter avec des congénères ou d’autres animaux de compagnie, en particulier s’il les côtoie depuis son plus jeune âge. Tant qu’il n’est pas séparé de son maître, il supporte sans problème les départs en vacances et les déménagements.

Un chat agile et joueur

Malgré son poids et son allure massive, le Sibérien est un chat étonnement agile et vif. Il saute très haut, et se révèle particulièrement habile pour grimper. Son côté calme et câlin ne l’empêche pas d’être très joueur. Il a besoin de se dépenser en jouant, notamment avec les enfants. Très intelligent et curieux, il va volontiers mettre ses pattes sur tout ce que ses maîtres touchent !

Le Sibérien s’adapte généralement bien à la vie en appartement, mais il apprécie néanmoins de pouvoir sortir pour se dépenser et explorer son environnement. Ce chat venu du froid supporte parfaitement les intempéries, et sortira même sous la pluie ou la neige ! Son épais pelage le protège du froid, mais l’aide aussi à supporter les températures élevées en été. Par ailleurs, contrairement à beaucoup de chats, le Sibérien aime l’eau, et joue avec dès qu’il le peut. Mieux vaut penser à bien refermer le couvercle des toilettes !

Le Sibérien, un chat hypoallergénique ?

Vous vous dites sans doute qu’un chat couvert d’une telle fourrure doit être un cauchemar pour les personnes allergiques ? Eh bien, pas du tout ! En fait, le Sibérien est considéré comme le chat le plus hypoallergénique du monde.

Pourquoi le Sibérien est-il peu allergisant ?

On pense souvent à tort que ce sont les poils de chat qui provoquent des allergies. Or, les substances responsables des réactions allergiques se trouvent en fait dans la salive et l’urine de l’animal. Il s’agit de protéines appelées FEL D1 et FEL D4. En se léchant, le chat dépose ces substances à la surface des poils, ce qui donne l’impression que ce sont eux qui provoquent l’allergie. Les chats qui perdent peu de poils, tels que le Sphynx, sont généralement mieux tolérés par les personnes allergiques, puisqu’ils disséminent moins de substances irritantes dans leur environnement.

Dans le cas du Sibérien, les protéines FEL D1 et FEL D4 sont bien présentes, mais en plus faible quantité que chez les autres races. C’est pourquoi il est bien toléré par les personnes faiblement allergiques.

Que faire si vous êtes allergique aux chats ?

Il est important de préciser qu’aucun chat n’est 100% hypoallergénique. Certaines personnes peuvent déclencher de fortes réactions en présence de n’importe quelle race. Certains élevages de Sibériens proposent donc aux personnes intéressées de venir passer un moment au contact des animaux afin de vérifier si cela leur provoque une réaction allergique.

Dans tous les cas, si une personne allergique aux chats vit dans le foyer, il convient de respecter certaines mesures d’hygiène afin de limiter les désagréments. La litière doit toujours être parfaitement propre. Le chat doit être brossé très régulièrement, et les poils doivent être éliminés à l’aspirateur et à l’aide de brosses spéciales sur les tissus. De plus, il est fortement recommandé de faire stériliser le chat, ce qui entraîne une diminution de la concentration des protéines FEL D1 et FEL D4.

La santé du Sibérien

Le Sibérien est un chat à la croissance lente, qui n’atteint sa taille adulte que vers l’âge de trois ans. Toutefois, les femelles peuvent avoir des chatons dès leurs quatre à cinq mois. Par ailleurs, le Sibérien jouit d’une excellente santé. Il ne semble particulièrement touché par aucune maladie. Il est cependant important de veiller à ce que ses vaccinations soient à jour, ainsi que ses traitements vermifuges et antiparasitaires.

chat de race Sibérien

Prendre soin de son « chat géant »

Le Sibérien est un chat facile à vivre et à la santé robuste, qui ne demande pas de soins particuliers. Le brosser, bien le nourrir, et surtout lui donner de l’amour et de l’attention : voilà tout ce que vous devez faire pour qu’il soit le plus heureux des chats !

Bien entretenir sa fourrure

Contrairement à ce que pourrait laisser craindre son épaisse fourrure, le Sibérien ne demande en fait pas beaucoup d’entretien. La structure de son pelage le rend quasi autonettoyant. Un brossage par semaine est suffisant la plupart du temps, en insistant bien sur les zones les plus longues et touffues, où des nœuds se forment plus facilement. Si toutefois vous devez donner un bain à votre Sibérien parce qu’il est trop boueux, son amour de l’eau rendra l’opération facile !

Le Sibérien présente deux grosses périodes de mue, au début et à la fin de l’hiver. Durant ces périodes, il est nécessaire de le brosser très régulièrement afin d’éliminer le poil mort. Notons qu’un Sibérien qui n’a pas accès à l’extérieur développe beaucoup moins de sous-poil protecteur, et présente donc des mues beaucoup moins importantes.

Favoriser son bien-être physique et psychologique

Le Sibérien est un chat plein de vie, qui a besoin de bouger et de jouer, même s’il n’est pas exubérant. Il apprécie tout particulièrement de sauter et de grimper. Si à l’extérieur les arbres lui offrent un terrain de jeu idéal, vous pouvez également lui installer un bel arbre à chat à l’intérieur.

Choisissez-le de grande taille, afin qu’il soit adapté à la taille de ce géant. Cela lui permettra de faire ses griffes, d’escalader, et de se tenir en hauteur pour surveiller son territoire ! Si vous craignez pour la sécurité de votre Sibérien en le laissant sortir seul, vous pouvez éventuellement essayer de le promener à l’aide d’un harnais. La plupart de ces chats-chiens l’acceptent très bien, même si l’apprentissage demande parfois un peu de temps au départ. Bien sûr, il est important de respecter les envies du chat et son bien-être avant tout.

Jouer régulièrement avec son félin

Le Sibérien est capable de jouer seul un moment, mais il a également besoin de partager des moments de détente avec vous. Le jeu est en effet un élément important de la vie sociale d’un chat, et ce à tout âge. N’hésitez pas à tester différents jouets, cela vous permettra de varier les plaisirs et de rendre le jeu plus stimulant pour votre chat. Le Sibérien aime jouer avec les enfants, avec lesquels il se montre généralement très doux.

Cependant, rappelez-vous que le chat reste un animal qui peut avoir de vives réactions si ses limites sont dépassées. Il est donc primordial d’apprendre aux enfants à bien observer les réactions du chat, et à cesser le jeu si l’animal montre des signes de stress ou d’agressivité. Les enfants trop jeunes pour comprendre ces consignes ne doivent pas jouer avec un chat sans surveillance.

Lui offrir une alimentation de qualité

Contrairement à ce qu’on pense parfois, le prix n’est pas la seule différence entre les croquettes de grandes marques que l’on trouve en supermarché et les croquettes premium vendues par les professionnels ! En effet, dans les croquettes bon marché, la viande ou le poisson sont en grande partie remplacés par des céréales, beaucoup moins chères à produire.

Or le chat est un carnivore strict : dans la nature, il ne mange quasiment que des animaux. Les croquettes premium, elles, contiennent de grandes quantités de protéines animales de qualité supérieure. Elles sont donc bien mieux adaptées aux besoins nutritionnels du chat. Elles sont également riches en acides gras bénéfiques, et contiennent la juste dose d’acides aminés et minéraux essentiels pour maintenir un chat en parfaite santé. Idéalement, les croquettes doivent être complétées par des pâtées premium, afin de fournir une alimentation mixte à votre chat et un équilibre nutritionnel adapté.

La nourriture et l’eau doivent être présentées dans des gamelles propres, et ne pas y rester trop longtemps. Si vous ne pouvez pas changer ou renouveler régulièrement le contenu des gamelles, vous avez la possibilité d’utiliser une fontaine à eau et un distributeur de croquettes. Vous aurez ainsi l’assurance que votre animal a accès à une nourriture fraîche et ne manque jamais d’eau fraiche. Vous pouvez également lui accorder de temps à autre une petite friandise, l’idéal étant d’opter pour des friandises naturelles qui respectent l’équilibre nutritionnel.

Adopter un Sibérien

Le Sibérien étant un chat très populaire en France, le nombre d’élevages est assez important. Afin d’en choisir un dans lequel les animaux sont élevés dans des conditions optimales, il est recommandé de se renseigner auprès du club de race. Vous trouverez les coordonnées de ces associations sur le site du LOOF. Si possible, rendez-vous sur place afin de rencontrer l’éleveur, votre futur chaton, ainsi que ses parents et ses frères et sœurs. Vous pourrez ainsi vous assurer de la bonne tenue de l’élevage, mais aussi avoir un premier aperçu du caractère du petit chat que vous allez adopter.

Pour sa santé aussi bien que pour sa socialisation, il est indispensable que le chaton passe les deux premiers mois de sa vie auprès de sa mère. Mais l’idéal est d’attendre au moins les trois mois du petit animal pour l’adopter. C’est pourquoi les éleveurs sérieux ne laissent partir leurs chatons que lorsqu’ils ont atteint l’âge de douze semaines au minimum. Le prix moyen d’un Sibérien se situe autour de 1 200 €. Cependant, ce prix est variable selon les élevages et le prestige des lignées. Dans certaines chatteries, le prix d’un chaton s’approche des 2 000 €.

Même si la plupart des chats présents dans les refuges sont des chats de gouttière, il arrive qu’on y trouve des chats de race, après le décès de leur propriétaire par exemple. D’autres pensionnaires, sans appartenir officiellement à une race donnée, en ont beaucoup de caractéristiques. Souvenez-vous qu’il est toujours préférable d’adopter dans les refuges et les associations : cela donne une nouvelle famille à un chat abandonné, et libère du même coup une place pour un nouveau pensionnaire !

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢