Skip to content
Menu

Pourquoi mon chat me lèche ? Signification du léchage félin

2 octobre 2019 -

Partagez l'article avec vos amis ! 🐈❤️

Beaucoup moins expressifs que les chiens, les chats ont tendance à exprimer leur affection et leur contrariété de façon plus subtile. Pour entretenir une entente au beau fixe, il est important de reconnaître les signes d’attachement de son félin mais aussi ses craintes et ses moments de gêne. Par exemple, lorsqu’un chat vous lèche, c’est souvent signe d’affection, mais cela peut aussi avoir une signification différente. Comment comprendre cette attitude parfois ambivalente dans la relation entre le chat et son maître ? Et surtout, « pourquoi mon chat me lèche-t-il » ? Voici quelques éléments de réponse.

Pourquoi mon chat me lèche ?

Un chaton ou chat adulte qui vous lèche peut le faire pour de nombreuses raisons différentes. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une marque d’affection de votre compagnon à quatre pattes – découvrez ainsi la signification du léchage du chat.

Une attitude sociale apprise dès le plus jeune âge

Le mode de communication des chats est principalement basé sur le contact et non sur le miaulement (qui est principalement réservé aux humains). Bien que le chat sache très bien s’exprimer par quelques vocalises, il a un penchant particulier pour les attitudes tactiles.

Par exemple, après la période de gestation du chat, la mère va principalement exprimer son affection à ses chatons par le léchage. C’est en les toilettant qu’elle leur apprend la propreté, mais c’est aussi en les léchant qu’elle leur montre son amour et les valorise lorsque leurs comportements sont positifs. Ainsi, le chaton apprendra rapidement que le léchage est une marque d’affection qu’il peut donner et recevoir pour montrer son estime envers ses semblables, et plus tard, envers vous.

Le mordillement, quant à lui, a plusieurs significations. Par exemple, le fait de mordiller est une attitude intégrée à la toilette, dans la mesure où cette action, combinée au léchage, permet de se laver plus efficacement (tant que les mordillements sont doux et légers). Cependant, une chatte qui mord fortement ses petits cherchera à les punir d’une attitude sociale inadaptée. Le chaton apprendra alors très tôt que, pour poser ses limites, il devra lui aussi mordre avec plus d’insistance. Des caresses trop appuyées de la part de son maître, ou une présence trop envahissante pourront être punies par une morsure plus marquée que d’habitude, signe d’opposition de votre félin.

Mon chat me lèche et me mord

Tout comme sa mère le faisait sur lui, le chat a tendance à réitérer le léchage sur son maître lorsqu’il y est particulièrement attaché. Il s’agit alors d’une marque d’affection importante. Les propriétaires de chat n’échappent donc pas aux petits mordillements qui complètent la toilette que leur bête leur fait avec tant d’attention.

Outre sa démonstration d’affection pour vous, votre animal de compagnie peut aussi vous lécher / mordiller les doigts par gourmandise, si vous venez par exemple de toucher un aliment appétissant (viande, yogurt, crème…). Pensez à lui offrir des friandises de temps en temps afin de favoriser son bien-être au quotidien.

Il faut toutefois faire attention à l’intensité du mordillement. Si le chat mord réellement c’est qu’il est agacé, peut-être par une attitude de son maître ou de encore nombreuses raisons différentes. Il est alors préférable de cesser l’activité et d’agir en conséquence. Découvrez les bons réflexes si votre chat vous mord ici.

Mon chat me lèche les cheveux

Nos cheveux restent un mystère pour nos amis les félins. A la fois fins et souples, ils ne représentent pas une matière connue des chats. Ils ont donc fréquemment tendance à vouloir jouer avec et à les nettoyer surtout lorsque l’on est allongé dans son lit ou son canapé. Tant que le chat ne mord pas ou ne griffe pas, il ne faut pas y voir une attitude agressive. Tout comme le reste du corps de son maître, le chat va chercher à faire le ménage dans ce tas de « poil », toujours dans le but de montrer son affection à son maître.

De plus, les cheveux sont beaucoup plus facilement soumis à de nouvelles odeurs que la peau. Le chat sera donc fréquemment intrigué par le mélange de senteurs présentent dans les cheveux de son maître. Il pourra même avoir tendance à accélérer le rythme des toilettes au niveau du cuir chevelu après les shampoings de son maître qui ont tendance à enlever son odeur.

Mon chat me mordille : que faire ?

Si le mordillement fait partie intégrante de la toilette que le chat fait à son maître, il ne pourra pas comprendre d’être réprimandé. En effet, il s’agit pour lui d’une attitude d’affection. Si le maître le punit, il ne saura quelle interprétation donner à ce geste. Il pourra alors perdre ses repères et mélanger affection et agressivité sur le long terme. Il convient donc de bien distinguer un mordillement de toilettage et une morsure d’agressivité ou d’agacement.

Lorsqu’un chat mordille trop fort ou que sa toilette vire à l’agacement, il pourra être réprimandé de la même façon que le faisait sa mère pour qu’il apprenne quelle est la limite à ne pas dépasser. L’idéal est de ne pas rentrer dans un rapport de conflit direct mais plutôt de faire cesser la toilette sur le champ, en exprimant votre mécontentement par un « Non! » ou « Stop! » ferme. Réprimander son chat avec intelligence est la clé d’une entente sur le long terme.

Quand la toilette est trop fréquente

Un chat passe beaucoup de temps à se nettoyer chaque jour d’où sa réputation d’animal très propre. Il peut également être un peu envahissant avec la toilette de son maître mais elle ne doit pas être excessive. Un chat qui n’a pour seule marque d’affection la toilette envers son maître et qui le lèche de façon compulsive pourra manifester une certaine forme d’anxiété à surveiller.

Tant que la toilette n’est qu’un outil d’affection parmi le jeu ou les câlins, le maître a peu d’inquiétudes à se faire. Une toilette bien trop fréquente devra toutefois amener à consulter le vétérinaire pour prendre conseil et s’assurer que le chat ne présente pas des troubles du comportement, notamment si le léchage compulsif venait à apparaître brutalement, avec ou sans raison apparente. Si votre chat a tendance à montrer des signes de stress extrême, il pourra vous être recommandé de calmer votre animal de compagnie grâce aux phéromones calmantes pour chat (Feliway).

La toilette : partie intégrante de la communication entre félins

Comme expliquer plus haut, la toilette fait partie intégrante de l’éducation des chatons. C’est grâce à la toilette que la chatte va apprendre à ses chatons à se comporter socialement jusqu’à leur 2 mois. De 2 à 3 mois de vie, elle va intégrer d’autres outils d’éducation, notamment par le jeu ou des geste plus directs. C’est aussi en léchant ses frères et sœurs que la chat va apprendre à vivre en communauté. En effet, bien que de réputation très indépendant, la race des félins est souvent amenée à vivre en communauté, idéalement en petit groupe où chacun respecte la place de l’autre.

Le léchage représente ainsi une attitude sociale très marquée entre félins. Elle permet tout d’abord de créer du lien et de montrer son attachement à ses congénères.

Mais elle est aussi un outil de domination puissant puisque les chats souhaitant asseoir leur autorité utiliseront majoritairement le léchage. De cette manière, il mettront leur odeur sur leur « opposant » et marqueront leur territoire. Les chats ont d’ailleurs de nombreuses disputes lorsqu’ils se toilettent entre eux, notamment lorsque le chat léché ne souhaite pas être dominé. Entre deux chats du même foyer, il convient alors de laisser la dispute se faire, tant que celle-ci reste maîtrisée et sans danger pour les chats.

A noter que le léchage est particulièrement fréquent lorsqu’un chaton emménage dans un foyer. Le félin plus ancien va avoir tendance à le « materner » tout en imposant son autorité sur le nouvel arrivant grâce à la toilette. Il s’agit à la fois d’un accueil amical et d’une confrontation subtile que les chats comprennent particulièrement bien.

Les bienfaits de la toilette du chat sur l’humain

Bien que la toilette du chat sur son maître ne le lave pas réellement, elle contribue à créer un lien d’affection fort entre les deux protagonistes. Il n’est plus à prouver que les chats jouent un rôle important dans le bien-être de leur maître. Le ronronnement qui accompagne souvent la toilette ou les caresses a des bienfaits qui étaient jusqu’alors insoupçonnés. Ces petite vibrations facilitent la cohérence cardiaque et la détente chez l’humain. Les ronronnements participeraient même selon certaines études à l’atténuation de douleurs dorsales ainsi que des problèmes articulaires et osseux.

De plus, l’échange d’affection lors de ce moment privilégié a un effet très relaxant et réconfortant sur l’Homme. Le chat étant beaucoup moins expressif que le chien, la toilette est un élément essentiel de la complicité entre le chat et son maître. Favoriser cette échange c’est aussi créer un lien fort et rassurant tant pour l’animal que pour son maître qui se pose bien souvent des questions sur l’amour que lui porte son chat, ou plus généralement, sur son bonheur.

Pas d’inquiétudes donc, la toilette est une attitude globalement positive qu’il faut encourager tant qu’elle se déroule dans le calme et la tendresse Elle ne fera que renforcer les liens du chat et l’inciter à être toujours plus expressif envers vous et les êtres vivants qui l’entourent.

Partagez l'article avec vos amis ! 🐈❤️

Rechercher

Catégories

Soyez les premiers à lire nos articles ! 🐱

Donnez-nous votre avis sur cet article !

Laissez un commentaire