Cohabitation entre chats : comment adopter un deuxième chat ?

19 août 2020 -

adopter un deuxième chat
VOIR LE SOMMAIRE Afficher

Avoir deux chats, c’est le rêve de beaucoup d’amoureux de ces petits félins. En effet, quoi de plus mignon que de voir ces deux petites boules de poils faire la sieste dans le même panier, tendrement lovés l’une contre l’autre ? Pourtant, adopter un deuxième chat n’est pas une décision à prendre à la légère.

Afin que la cohabitation se passe bien, il est nécessaire de se poser les bonnes questions en amont, et de procéder aux présentations dans les règles. Dans cet article, nous vous disons tout pour que l’arrivée de votre deuxième chat soit synonyme de deux fois plus de jeux et d’amour !

Tout ce qu’il faut savoir avant d’adopter un deuxième chat

Lorsqu’on a déjà un chat, l’envie d’en adopter un deuxième semble naturelle. Si c’est une première adoption, vous pouvez également envisager d’accueillir deux boules de poils d’un seul coup. Cela peut s’avérer très positif, autant pour les chats que pour vous. Toutefois, certains éléments doivent être pris en compte avant de prendre une telle décision.

Avoir deux chats : les avantages

On pense souvent que le chat est un animal solitaire. Même si cela peut être vrai dans certains cas, c’est en fait plus compliqué que ça…

Le chat est un félin assez « indépendant »

Le chat sauvage, comme beaucoup de félins, est effectivement un chasseur solitaire, puisqu’il chasse exclusivement de petites proies qui ne peuvent pas nourrir plusieurs individus. Comme son cousin sauvage, le chat domestique n’est pas un animal social : il ne vit pas en meute, et il n’y a pas de hiérarchie sociale figée (même si, en fait, on arrive assez facilement à savoir qui est le chat dominant à la maison !).

Mais ce n’est pas un animal totalement solitaire

Cependant, ce n’est pas un animal solitaire pour autant. La plupart des chats domestiques supportent très bien la compagnie de leurs congénères. Pour certains, la présence d’un humain, d’un autre chat ou animal est même indispensable à leur bien-être. Ce trait de caractère dépend de l’individu, mais il est particulièrement présent chez les représentants de certaines races de chat, telles que l’Abyssin.

L’importance d’interagir avec son chat

Lorsqu’il vit dehors, le chat est sans cesse stimulé par des éléments de son environnement. Cela contribue à préserver sa santé physique et mentale, et à exercer son intelligence. Un chat d’appartement, en revanche, passe souvent de longues heures seul à la maison. Il peut alors manquer cruellement de stimulation. Cela risque de le conduire à l’ennui et à la dépression, mais également à des comportements indésirables tels que des dégradations. Il peut aussi se montrer particulièrement pot de colle avec les humains lorsqu’ils sont présents.

Lorsqu’on décide de faire cohabiter deux chats, cela leur permet de se tenir compagnie dans la journée. Ils vont pouvoir se stimuler l’un l’autre au travers de jeux, mais aussi répondre à leur besoin d’affection en se câlinant mutuellement. Vous aurez donc deux chats plus heureux et détendus, et moins dépendants de vous, même s’ils auront bien sûr toujours besoin de votre amour !

À quoi devez-vous réfléchir avant d’adopter un deuxième chat ?

Si avoir deux chats présente de nombreux avantages et beaucoup de bonheur, cela impose également quelques contraintes.

Un espace de vie suffisant

Tout d’abord, il faut savoir qu’un espace de vie suffisant pour un chat ne l’est pas forcément pour deux. Pour un seul chat, on estime qu’un studio peut convenir (minimum 30m², à condition qu’il soit bien agencé, avec des emplacements en hauteur accessibles).

Pour deux chats, la surface de votre logement devrait idéalement être d’environ 40 m² au minimum. Là encore, il faut que les félins aient accès à des zones en hauteur, afin d’agrandir leur territoire tout en leur permettant de grimper et sauter, et en leur offrant des points de vue surélevés. Les arbres à chats sont parfaits pour répondre à ces besoins.

Un budget adapté

Le budget annuel pour un chat se situe en moyenne entre 300 € et 1 000 € selon l’alimentation, les produits d’hygiène, les visites chez le vétérinaire ou encore l’assurance souscrite. Si vous choisissez d’adopter un deuxième chat, vous devez vous attendre à ce que ce budget soit quasiment multiplié par deux !

En effet, vous devrez couvrir les frais vétérinaires du nouvel arrivant, le nourrir, et rajouter au minimum une litière. Vous aurez besoin de gamelles supplémentaires, d’un panier ou coussin, et de jouets dédiés à votre nouveau compagnon. Vous devez aussi peut-être prévoir d’investir dans un arbre à chat de plus grandes dimensions (ou un second).

Une organisation parfois plus complexe

Pensez également aux possibilités de faire garder vos chats lorsque vous vous absentez. Confier deux chats à un proche peut s’avérer plus compliqué que si vous avez un seul animal. Enfin, vous devrez prévoir plus de temps pour vous occuper de vos compagnons. Deux chats au lieu d’un, c’est deux fois plus de bonheur, mais aussi plus de temps dédié au toilettage, au jeu et aux câlins !

Avant de prendre votre décision et d’accueillir un nouveau chat dans votre famille, prenez le temps de considérer tous ces éléments, afin d’être sûr de prendre la bonne décision.

Faire cohabiter 2 chats : les risques éventuels

Si vous décidez de prendre un deuxième chat, le risque principal est que les deux petits félins ne parviennent pas à s’entendre, et que la cohabitation se passe mal. Dans ce cas, la mauvaise entente peut être source de bagarres, et leur causer un stress important et permanent.

Cela risque de nuire fortement à leur bien-être, et d’avoir un impact négatif sur leur santé physique et mentale. Mais pas de panique ! Nous vous expliquons dans la suite de cet article comment mettre toutes les chances de votre côté pour que tout se passe bien.

Mon chat est-il prêt à cohabiter avec un nouvel arrivant, et à quelles conditions ?

Vous avez bien pesé le pour et le contre, et votre décision est prise : vous vous sentez prêt à adopter un deuxième chat. Mais votre compagnon actuel est-il prêt, lui, à cohabiter avec un autre chat ? Cela va bien entendu dépendre de son caractère, et de l’aménagement de votre logement.

L’âge et le sexe des deux chats peuvent également avoir un impact très important sur les chances de réussite de la cohabitation. Même en prenant en compte tous ces éléments, il faut garder à l’esprit qu’il est impossible de prédire avec certitude la réaction de chaque chat.

Le chat, un animal territorial

Afin de déterminer si votre chat est capable d’accepter une cohabitation, il faut tout d’abord comprendre sa vision du monde, qui dicte son comportement. Nous avons déjà dit que, contrairement au chien, le chat n’est pas un animal social : c’est un animal territorial.

Cela signifie que les relations entre chats ne sont pas régies par des rapports dominants dominés comme au sein d’une meute. Elles s’appuient sur la notion de territoire : chaque chat est le maître d’un territoire qui comprend les lieux, mais aussi les objets, et même les gens ! D’ailleurs, vous avez sans doute déjà remarqué que votre chat ne vit pas chez vous : c’est vous qui vivez chez lui !

Le « chef » de la maison sera (presque) toujours le premier chat à avoir occupé le territoire. C’est lui qui va décider de la réussite de la cohabitation, en choisissant de partager une partie de son territoire avec le nouveau venu. Le nouvel arrivant devra donc le séduire pour se faire accepter et gagner sa place dans la maison !

Afin de limiter les tensions entre les deux animaux, il est indispensable qu’ils puissent trouver un équilibre en se créant chacun un territoire. Cela implique en premier lieu que le logement offre suffisamment de surface au sol et en hauteur, pour qu’aucun des deux ne se sente à l’étroit. Mais il est également nécessaire que chaque chat ait ses propres accessoires. Dans l’idéal, les deux territoires doivent être clairement délimités. Chacun doit pouvoir s’isoler dans son royaume quand il en éprouve le besoin.

Les caractères des deux chats sont-ils compatibles ?

Si vous possédez déjà un chat, c’est lui le chef de la maison. Il va donc devoir faire une place au nouvel arrivant. Sa capacité à le faire va fortement dépendre de son caractère : certains chats sont fortement territoriaux et acceptent très mal les intrus, tandis que d’autres sont beaucoup plus accueillants. Si votre chat est calme et se montre généralement sociable, c’est un bon signe. Il devrait accepter plus facilement la présence d’un congénère, même s’il est impossible d’en être sûr.

En revanche, si votre compagnon a un caractère difficile et se montre volontiers agressif, il risque d’être très compliqué de lui faire accepter la présence d’un deuxième chat. De même, un chat très dépendant et attaché à vous pourrait avoir du mal à partager votre affection. Afin de vérifier si votre chat est sociable, il peut être utile de tester sa réaction face au chat d’un de vos proches ou de votre voisin. Vous pourrez les observer et, si vous avez l’accord du propriétaire, accueillir le second chat pendant quelques jours.

Le caractère du nouveau chat va également être déterminant pour la bonne entente des deux félins. Vous connaissez l’expression « qui se ressemble s’assemble » ? Cela se vérifie aussi pour les chats. Un chat calme acceptera plus facilement la présence d’un autre animal tranquille. En revanche, un félin actif et joueur (comme le Bengal) sera ravi de pouvoir se défouler avec un compagnon tout aussi turbulent que lui !

Adopter un deuxième chat : mâle ou femelle ? Chaton ou adulte ?

Le sexe des deux félins peut avoir son importance pour décider du succès de la cohabitation. Il est généralement plus facile de faire cohabiter deux chats de sexe opposé. Toutefois, la cohabitation entre 2 chats femelles est tout à fait possible, de même qu’entre deux mâles. Encore une fois, cela dépend vraiment des caractères respectifs des deux chats.

La question de l’âge se pose également au moment d’adopter un deuxième chat. En général, les adultes acceptent plus facilement l’arrivée d’un chaton. Cependant, un chat très calme et qui aime son confort peut également se sentir agressé par la présence d’une petite boule de poils maladroite et pleine d’énergie ! Choisir un adulte comme deuxième chat présente aussi un avantage : il est possible de connaître son caractère, et de savoir s’il est compatible avec celui de votre chat actuel.

Faire stériliser ou castrer son animal

Outre les bienfaits sur la santé de votre félin et l’impact positif sur la surpopulation féline, la stérilisation peut aussi apaiser les tensions à la maison, notamment entre les mâles. De nombreuses bagarres surviennent en effet pendant les périodes des chaleurs, et cette opération tend à apaiser le comportement des félins et à réduire les risques d’agressivité.

Si vous adoptez un deuxième chat adulte, assurez-vous donc que celui-ci soit stérilisé. Ainsi, vous faciliterez les chances pour que vos deux compagnons s’entendent à merveille, dans votre foyer.

Adopter deux chats en même temps

Une bonne solution pour maximiser les chances de succès est d’adopter deux chats d’un seul coup. Ils se partageront ainsi votre logement plus facilement, puisqu’aucun des deux n’aura établi son territoire avant l’autre. Dans ce cas, le mieux est d’adopter deux chatons issus de la même portée.

Si vous adoptez auprès d’une association, les responsables seront souvent capables de vous orienter vers deux chats qui s’entendent déjà bien et sont habitués à la cohabitation. En adoptant ces deux amis, vous leur permettrez de ne pas être séparés, et vous vous assurerez une bonne ambiance à la maison !

L’arrivée du nouveau chat à la maison : comment faire cohabiter les deux chats ?

C’est le grand jour ! Vous avez bien réfléchi, et choisi votre nouveau chat pour qu’il ait un maximum de chances de s’entendre avec votre compagnon actuel. Maintenant vous devez l’accueillir à la maison, et organiser la rencontre ! Mais comment faire pour que les deux chats s’entendent ? Comment faire accepter un chaton à un chat adulte ? Pour cela, il va vous falloir respecter des étapes précises, faire preuve de patience, et éviter certaines erreurs !

Les étapes de la rencontre pour une cohabitation qui commence bien

Afin que la relation entre les deux chats parte sur de bonnes bases, vous allez devoir respecter certaines étapes… et faire preuve de patience !

  1. Préparer l’arrivée du nouveau chat. Avant d’accueillir le nouveau venu, procurez vous tous les accessoires nécessaires : gamelles, litière, cousin, jouets… Dans un premier temps, installez-les dans une pièce à part, afin de ne pas empiéter sur le territoire du chat déjà présent.
  2. Isoler les chats et les habituer à l’odeur de l’autre. La première rencontre entre vos deux félins ne doit pas être visuelle, mais olfactive. Pour cela, commencez par isoler le nouveau venu dans la pièce que vous avez équipée pour lui. Puis présentez la caisse ou le sac qui a servi à le transporter à votre « ancien » chat. Dans les jours qui suivent, échangez certains jouets et des couvertures entre les deux animaux. Chacun des deux va ainsi comprendre progressivement qu’un autre chat est présent, et s’habituer à son odeur. Vous pouvez également caresser vos deux compagnons l’un après l’autre. Ils vont ainsi sentir l’odeur de l’autre chat sur vos mains, et l’associer à un moment agréable.
  3. Organiser la rencontre physique. Une fois que les deux chats ne montrent plus de signes d’agressivité en présence de l’odeur de l’autre, vous pouvez tenter une rencontre. Mettez-les en présence, de préférence dans un endroit neutre, c’est-à-dire à distance de leurs gamelles et de leur lieu de sieste préféré ! Ils doivent également avoir un espace dégagé pour se réfugier si besoin. Il se peut que l’un des chats montre des signes d’agressivité. Restez calme, rassurant, et ne réagissez pas trop vite : un chat qui crache sur un autre chat cherche surtout à montrer sa domination, ou exprime sa peur. Si toutefois l’un des deux agresse véritablement l’autre, isolez-les à nouveau pendant quelques jours et réessayez plus tard (ne vous interposez jamais directement entre deux chats qui se battent, au risque d’être blessé). Dans tous les cas, ne faites pas durer la première rencontre plus de quelques minutes. Ensuite, vous pourrez au fil des jours augmenter le temps durant lequel les deux chats sont en présence l’un de l’autre.

Le Feliway Friends : idéal pour la cohabitation entre deux chats

Adopter un second chat peut être une source de stress, tant pour vous que pour vos félins. Afin que les deux colocataires se découvrent dans une ambiance « zen et paisible », les phéromones artificielles Feliway Friends s’avèrent idéales.

Sous forme de diffuseur, cette solution est très facile à utiliser et sans risques (cliniquement prouvée). Les phéromones artificielles dégagées permettront de diminuer les conflits entre vos animaux et de faciliter l’entente.

Combien de temps faut-il pour qu’un chat s’adapte et que la cohabitation se fasse ?

Les deux chats vont avoir besoin d’un certain temps pour prendre leurs marques et établir ensemble les règles de la cohabitation. Le chat le plus ancien doit s’accoutumer à la présence du nouveau venu, tandis que celui-ci doit s’habituer à la fois à un nouvel environnement et à un nouveau compagnon. Le temps d’adaptation pour un chat dans une nouvelle maison est au minimum de quelques jours, mais il atteint souvent plusieurs semaines. Au fil des jours, vous devriez constater un apaisement des relations entre les deux félins, puis dans l’idéal des signes de complicité.

Que faire si les chats ne s’entendent pas ?

Vous avez suivi toutes les étapes pour présenter les deux chats, et ils ne s’entendent toujours pas ? Peut-être ont-ils besoin de plus de temps pour que la relation se créée. En fonction de leurs caractères respectifs, cela peut prendre plusieurs semaines. Observez leurs interactions, mais n’intervenez que si c’est vraiment nécessaire. Un chat qui grogne sur un autre chat lui indique de cette façon qu’il ne souhaite pas rentrer en contact. Il ne va pas pour autant l’attaquer pour le blesser ! Laissez aux deux futurs compagnons le temps de faire connaissance et de s’apprivoiser l’un l’autre. Tant que vous ne constatez pas de signes de mal-être chez l’un des deux animaux, n’intervenez pas.

Afin d’apaiser les tensions et de créer un climat propice à la cohabitation, vous pouvez utiliser un diffuseur Feliway Friends. Cet appareil émet des phéromones de synthèse qui reproduisent celles que la chatte sécrète en présence de ses chatons. Ce produit a pour effet d’apaiser naturellement les chats, tout en favorisant l’établissement d’un lien d’attachement entre eux.

Une autre excellente façon d’apaiser les tensions entre les deux félins est de jouer avec eux simultanément. Comme chez beaucoup de mammifères, le jeu est un élément primordial dans le processus de sociabilisation des chatons. Même devenu adulte, le chat a besoin de jouer pour créer et maintenir des liens forts avec ceux qui l’entourent, qu’ils soient ou non de la même espèce. De plus, jouer diminue son niveau de stress et lui permet de relâcher toutes les tensions, aussi bien physiques que psychiques. En jouant avec vos deux chats, vous les mettrez dans une situation de bien-être, de complicité et de confiance.

Que faire si la mauvaise entente persiste et que les chats se battent ?

Malgré toutes les précautions que vous aurez prises et la patience dont vous aurez fait preuve, il se peut que les deux chats ne parviennent jamais à s’entendre. Comme c’est le cas chez les humains, certains félins ont tout simplement des caractères incompatibles. Si vos chats se contentent de s’ignorer l’un l’autre, cela n’est pas un problème. Assurez-vous simplement que chacun puisse avoir son territoire bien délimité. En revanche, vous devrez intervenir s’il y a des bagarres, et à plus forte raison si l’un des deux chats blesse l’autre.

Mais il faudra également agir si l’un des deux chats montre des signes de détresse plus discrets. Il peut ainsi coucher les oreilles vers l’arrière, ou encore ronronner anormalement tout en remuant la queue. Il peut également refuser de manger, et se montrer globalement stressé. Ces signaux d’inconfort doivent vous alerter : si vous ne faites rien, votre chat risque de développer une anxiété importante. N’hésitez pas à consulter un comportementaliste félin afin d’essayer de trouver une solution.

Si malgré tout la situation ne s’améliore pas, vous devrez malheureusement vous séparer du second chat. Il ne s’agit bien évidemment pas de l’abandonner dans la rue, mais de gérer la situation de façon responsable et bienveillante.). Si vous avez adopté par le biais d’une association, par exemple, elle pourra vous aider à trouver une nouvelle famille qui conviendra à votre compagnon.

Les erreurs à ne pas commettre

Si les bonnes pratiques décrites précédemment vont favoriser une bonne cohabitation, d’autres gestes peuvent en revanche rendre les choses beaucoup plus difficiles. Il est nécessaire de connaître ces erreurs à éviter, afin de ne pas être vous-même la cause de la mésentente entre vos chats !

Intervenir trop rapidement

L’une des erreurs fréquentes commises par les maîtres qui cherchent à établir la cohabitation entre deux chats, c’est d’intervenir au moindre signe d’hostilité. Il faut savoir qu’il est parfaitement normal que les chats se montrent dans un premier temps méfiants, voire légèrement agressifs.

Mais la plupart du temps, le chat maître du territoire va se contenter d’un simulacre de bagarre pour prouver sa détermination. L’autre chat va préférer la fuite à la confrontation. Ces comportements sont normaux, et nécessaires pour que les règles de la cohabitation s’établissent. N’intervenez que si la situation dégénère vraiment (en faisant du bruit et en les séparant indirectement), et devient dangereuse pour l’un des chats.

Punir les chats

Souvenez-vous qu’il est normal que les deux chats montrent des signes d’hostilité l’un envers l’autre. Il ne faut en aucun cas les punir pour cela. Cela ne ferait qu’augmenter leur niveau de stress, et aurait pour conséquence de les rendre plus hostiles. Les propriétaires sont souvent tentés de recourir à la punition lorsque leur chat n’accepte pas le nouveau chaton, afin de protéger le petit. Cependant, un adulte ne fera normalement jamais de mal à un chaton, même s’il peut se montrer brusque au premier abord. Le chaton apprendra vite à se comporter d’une façon qui lui permettra d’amadouer son compagnon plus âgé !

Utiliser les mêmes accessoires pour les deux chats

Nous avons déjà vu que le chat est un animal territorial. Mais savez-vous que son territoire n’englobe pas uniquement les lieux, mais également les objets ? Pour un chat, son coussin et sa gamelle font partie intégrante de son royaume. Si vous tentez de lui faire partager ses accessoires avec le nouvel arrivant, il considérera cela comme une violation de son territoire. Sa réaction risque alors d’être très négative, avec un véritable rejet de son nouveau compagnon, et des bagarres.

Avec le temps, il se peut que les chats s’entendent suffisamment bien pour décider de partager leur coussin. Mais cette décision devra venir d’eux, jamais de vous ! Et même s’ils dorment fréquemment ensemble, vous devrez toujours laisser les deux coussins à leur disposition. Chacun pourra ainsi reprendre son territoire lorsqu’il le souhaite.

Où adopter un deuxième chat ?

Vous souhaitez adopter un deuxième chat, un troisième, ou même plus ? Ayez toujours à l’esprit le fait que l’adoption est une décision importante qui doit être mûrement réfléchie. Un chat peut vivre plus d’une quinzaine d’années. Votre nouveau compagnon sera donc à vos côtés pendant très longtemps ! Prenez donc bien le temps de réfléchir avant de vous lancer, et essayez au maximum d’anticiper d’éventuels futurs changements de vie.

Une fois votre décision prise, il vous reste à trouer un chat à adopter. Nous vous conseillons d’éviter les animaleries dans lesquelles les animaux sont enfermés dans des espaces beaucoup trop petits. Fuyez également les petites annonces qui proposent de vous vendre un chaton ! Celles-ci sont malheureusement (souvent) publiées par des éleveurs clandestins qui ne respectent pas le bien-être animal.

En revanche, nous vous recommandons très fortement de vous tourner vers une association. En effet, celles-ci font un travail remarquable et irremplaçable pour offrir aux animaux de compagnie abandonnés le meilleur avenir possible. Adopter en association ou refuge, c’est donner une famille à un chat qui a souffert, et en même temps libérer une place pour qu’un nouvel animal puisse être accueilli. C’est également l’assurance pour vous d’adopter en toute transparence, puisque l’association saura vous renseigner sur la santé et le caractère du chat.

Si vous souhaitez impérativement adopter un chat de race, alors tournez-vous vers des éleveurs référencés sur le LOOF, pour garantir le sérieux de l’élevage et le respect des animaux.

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢