Tout savoir sur le ronronnement du chat et ses mystères

22 juin 2021 -

ronronnement du chat
VOIR LE SOMMAIRE Afficher

Le ronronnement du chat est sans doute l’un des sons les plus agréables à entendre. Les chats vivent aux côtés des humains depuis des milliers d’années, pourtant on commence juste à comprendre comment fonctionne le ronronnement.

En revanche, on en sait de plus en plus sur sa signification et on continue de découvrir ses nombreux bienfaits. Vous vous posez sans doute une multitude de questions sur ce ronron à la fois si familier et si mystérieux. D’où provient-il ? À quoi sert-il ? Comment faire ronronner un chat ? Découvrez nos réponses à ces questions et à bien d’autres !

Qu’est-ce que le ronronnement du chat ?

L’origine exacte et le fonctionnement du ronronnement sont encore aujourd’hui entourés de mystère et il n’existe pas de définition figée pour expliquer ce phénomène. Toutefois, nous pouvons dire que le ronronnement du chat est une vocalisation ou un son de basse fréquence (entre 20 et 50 hertz) émis par la gorge de l’animal dans certaines circonstances liées à son état physique ou émotionnel.

Très reconnaissable, celui-ci est généralement associé au bien-être des félins, signe qu’ils sont heureux à la maison ou qu’ils apprécient vos moments de tendresse. Cependant, le ronronnement peut avoir plusieurs significations et cette vocalise si particulière n’est pas toujours associée à une émotion positive.

Le ronronnement du chat est inné, acquis dès la naissance. D’ailleurs, les chatons commencent à ronronner dès leur deuxième jour de vie. Toutefois, certains chats auront tendance à ronronner plus facilement que d’autres, en fonction des individus, de leur environnement et d’autres facteurs tiers.

Pourquoi est-ce que le chat ronronne ?

On pense souvent, à tort, que le ronronnement du chat lui sert uniquement à exprimer son bien-être. Or, un chat qui ronronne n’est pas forcément content ! Ce comportement a en fait différentes significations : exprimer sa détresse, se soulager, ou encore communiquer aussi bien avec ses congénères qu’avec les humains. Décryptons ensemble les différents causes du ronronnement chez les chats !

Un signe de bien-être

Qui n’a jamais eu le bonheur de caresser un chat qui ronronne, roulé en boule sur ses genoux ? La cause de ronronnement que nous connaissons le mieux est tout simplement le bien-être ! On compare d’ailleurs le ronron du chat au sourire chez l’humain.

Instinctivement, un chat qui se sent bien émet ce son grave et si apaisant. Les chatons ronronnent pendant la tétée. Plus tard, il arrive qu’un chat adulte patoune en ronronnant lorsqu’il se sent bien. Il est également fréquent qu’un chat ronronne en mangeant.

Bien entendu, les câlins sont un moment de bonheur pour le chat. Il ressent un bien-être à la fois physique et psychique, puisque son maître adoré lui témoigne son amour ! C’est pour cela qu’il a tendance à émettre un doux ronron lorsqu’on le caresse. Il se peut aussi que votre chat ronronne quand vous lui parlez. Pas de doute, cela signifie qu’il vous aime !

Un signal de détresse

Dans certaines circonstances, le ronronnement du chat ne sert pas à exprimer son bien-être, mais au contraire sa détresse. Les petits félins peuvent émettre ce son lorsqu’ils ressentent une forte douleur ou sont malades.

Certains chats mourants ronronnent sans interruption. Le stress et la peur peuvent également déclencher ce comportement chez le chat. Dans ce cas, il se peut qu’il remue la queue nerveusement en ronronnant.

En règle générale, il faut s’inquiéter lorsqu’un chat ronronne tout le temps sans raison apparente et l’emmener chez le vétérinaire.

Un moyen de réduire son stress… et celui des autres !

Nous avons dit que le chat ronronne lorsqu’il est stressé. Si ce son lui permet d’exprimer sa détresse, il l’aide également à aller mieux.

En effet, le ronronnement basse fréquence du chat déclenche la production d’endorphine, l’hormone du bien-être. Cela lui procure un apaisement naturel. C’est peut-être pour cela que le chat ronronne lorsqu’il est malade, qu’il souffre ou qu’il est stressé.

Des amoureux des chats ont cherché à reproduire le son du ronronnement pour apaiser leur compagnon à quatre pattes. C’est ainsi qu’est née la musique pour chat, qui utilise des fréquences proches du ronronnement pour apaiser l’animal.

Mais le chat n’est pas le seul à être sensible à l’effet apaisant du ronronnement ! Passer du temps en présence d’un chat qui ronronne est également un très bon moyen de relaxation pour les humains, que l’on nomme d’ailleurs ronronthérapie.

Une façon de communiquer avec les autres chats

Dès le début de sa vie, le chaton utilise le ronronnement pour communiquer avec sa mère, puis avec ses frères et sœurs. Ensuite, il va apprendre à ronronner lorsqu’il se retrouve confronté à un congénère.

Le ronronnement est alors un signe de soumission, destiné à apaiser l’adversaire potentiel. En ronronnant comme un chaton, le chat indique qu’il est inoffensif et ne cherche pas la bagarre.

Un moyen de guérir plus vite

Nous avons dit que le ronronnement permet au chat de s’apaiser lorsqu’il est stressé. Mais les pouvoirs bénéfiques de ce son vont bien au-delà.

En effet, grâce à lui, le chat guérit bien plus rapidement que les autres animaux en cas de fracture ou de lésion des tendons. Les scientifiques pensent que ce pouvoir de guérison est dû aux basses fréquences du ronronnement.

Une technique pour obtenir ce dont il a besoin

Le chat est un animal qui a évolué aux côtés des hommes depuis des milliers d’années. Peu à peu, il a développé certains comportements qui lui permettent de mieux communiquer avec ses compagnons à deux pattes.

Le ronronnement de sollicitation fait partie de ces attitudes. On appelle ronronnement de sollicitation un ronronnement particulier que le chat émet lorsqu’il désire obtenir quelque chose de son maître, généralement de la nourriture. 

Dans ce cas, le chat module sa voix pour émettre un son plus aigu que d’habitude. Or, on sait que l’humain est programmé pour réagir aux plaintes aiguës, qui évoquent les cris du nouveau-né.

Lorsque le chat ronronne fort en utilisant cette tonalité, cela déclenche un sentiment d’urgence chez son maître, qui est alors plus susceptible de répondre rapidement à son désir !

Quels sont les bienfaits du ronronnement sur les humains ?

Le ronronnement du chat ne fait pas du bien qu’à lui-même ! Il est également très bénéfique pour les humains, aussi bien sur le plan physique que sur le plan émotionnel. C’est pourquoi on parle de ronronthérapie, la thérapie par le ronronnement !

Les bienfaits directement liés au ronronnement

Les basses fréquences du ronronnement semblent bien avoir sur l’humain les mêmes effets bénéfiques que chez le chat lui-même. Ce son provoquerait la production de sérotonine et d’endorphine, et réduirait au contraire le niveau des hormones de stress.

Il aurait la capacité d’améliorer le sommeil, de booster le système immunitaire, de faire baisser la pression artérielle, d’aider à combattre la douleur, et même de favoriser la cicatrisation en cas de fracture.

La ronronthérapie n’est pas encore totalement étayée par des preuves scientifiques solides, mais elle est tout de même utilisée avec succès dans de nombreux établissements de soin.

Les autres bienfaits de la ronronthérapie

De façon générale, vivre au contact d’un chat est bon pour notre santé psychique. C’est encore plus vrai lorsque celui-ci ronronne.

En effet, lorsqu’un chat ronronne à notre contact pour nous exprimer son bonheur d’être avec nous, il crée tout naturellement en nous le sentiment d’être important et utile. Cela renforce la confiance en soi et aide tout simplement à se sentir plus heureux !

ronron du chat

Comment fonctionne le ronronnement du chat ?

Pendant très longtemps, le ronronnement du chat est resté un mystère. Les scientifiques ont cherché en vain l’organe qui permettrait aux félins de produire ce son si particulier.

Ce n’est qu’au début des années 2000 qu’ils ont commencé à trouver une explication au ronronnement. En fait, ce phénomène n’est pas provoqué par un organe spécifique, mais par plusieurs éléments de l’anatomie du chat qui vibrent ensemble.

Les hypothèses les plus répandues sont les suivantes :

  • une vibration de l’ensemble du système dit phonatoire, c’est-à-dire qui sert à émettre les sons (cavités nasales, gorge, trachée…), possiblement amplifiée par les pseudos cordes vocales, qui sont situées près des cordes vocales utilisées pour le miaulement ;     
  • une contraction de différents muscles, ensemble ou séparément : le diaphragme, les muscles intercostaux, ainsi que le voile du palais ;   
  • des contractions très rapides des muscles du larynx, qui provoquent des compressions et dilatations successives de la glotte ;     
  • la vibration de l’os hyoïde, un os flottant relié par des tendons à la clavicule et à la gorge.

Il est également possible que le ronronnement soit une combinaison de ces différentes explications. Dans tous les cas, il s’agit bien d’un phénomène de vibration, amplifié par la cage thoracique du chat.

Que faire si mon chat ronronne en permanence ?

Le ronronnement n’apparaît normalement qu’en présence d’un stimulus agréable (caresses, repas) ou pour communiquer avec un autre chat ou avec un humain. Il est donc totalement anormal qu’un chat ronronne tout le temps. Dans ce cas, c’est plutôt le signe d’un malaise physique ou psychologique : maladie, douleur, stress intense…

Si votre chat ronronne sans cesse, ou si vous constatez qu’il ronronne en l’absence de toute interaction, par exemple quand il est couché dans son panier, consultez un vétérinaire. Le professionnel de la santé animale fera passer un bilan de santé à votre petit compagnon pour identifier la cause du problème.

Mon chat ronronne parce qu’il est stressé : comment l’apaiser ?

Le chat ronronne parfois en signe de détresse, notamment s’il a peur ou s’il est stressé. Dans ces situations, il arrive aussi qu’il tremble. Si ce stress est passager, il est souvent assez facile de soulager votre chat en éliminant ce qui l’inquiète. En revanche, en cas de stress chronique, vous devrez sans doute faire des changements plus importants dans la vie de votre petit félin et consulter un vétérinaire, puis éventuellement un comportementaliste.

Que faire en cas de stress ponctuel ?

Si votre chat ronronne en signe de stress, la première chose à faire est de vérifier que ses besoins de base sont respectés. A-t-il de la nourriture et de l’eau fraîche à disposition ? Est-il bien installé ? Dispose-t-il d’un refuge pour se retirer à l’écart de l’agitation du reste de la maison ?

Si son stress semble provoqué par la présence d’un autre animal, écartez celui-ci le temps que votre chat se calme. Vérifiez également qu’il n’est pas dérangé par un bruit. Les chats ont l’ouïe beaucoup plus fine que nous et peuvent percevoir des sons que nous n’entendons pas.

Adoptez avec lui une attitude calme et rassurante. Parlez-lui doucement, caressez-le s’il est d’accord, sans jamais le forcer. Vous pouvez également lui proposer un peu de cataire, encore appelée herbe aux chats, qui a un effet euphorisant et déstressant chez le chat. Ne la confondez pas avec l’herbe à chat que l’animal consomme principalement pour se purger et améliorer son transit.

Les phéromones artificielles du style Feliway peuvent aussi être une solution efficace pour rassurer votre félin, ou encore les fleurs de Bach, un remède naturel.

Promo
Rescue Pets Compte-Gouttes 10 ml
  • RESCUE PETS est le petit coup de pouce qui accompagne votre animal de...
  • Voyage, toilettage, feux d’artifice, consultation chez le...
  • RESCUE PETS est un mélange sans alcool de 5 Fleurs de Bach Original :...

Quel comportement adopter en cas de stress chronique ?

Si votre chat ronronne tout le temps en signe de stress, c’est qu’il souffre de stress chronique. Cela peut-être dû à un changement récent dans son environnement : l’arrivée d’un nouvel animal, un déménagement ou des changements à la maison, etc… Dans la mesure du possible, essayez de modifier à nouveau cet élément déclencheur et observez si cela contribue à calmer votre chat.

Si vous ne voyez pas de cause évidente à cette situation, le stress pourrait être le symptôme d’une maladie chez votre petit compagnon. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour vérifier qu’il est en bonne santé. Ce professionnel saura également vous conseiller sur le comportement à adopter pour réduire le stress de votre chat.

Mon chat ne ronronne pas, est-ce que cela veut dire qu’il n’est pas heureux ?

Nous avons l’habitude d’entendre les chats ronronner dès qu’ils sont heureux. Lorsqu’un chat ne ronronne jamais, ce comportement est très déroutant pour son maître ou sa maîtresse. Sa signification est-elle que ce chat n’est jamais heureux ?

Rassurez-vous, ce n’est pas le cas ! Ce mode de communication n’est pas utilisé de la même façon par tous les chats. Certains ronronnent à la moindre caresse, tandis que d’autres ne laissent presque jamais entendre ce son si agréable.

On ne connaît pas la cause de ces différences entre individus. Cependant, une chose est sûre : un chat qui ne ronronne pas ou dont vous n’entendez pas le ronron peut tout de même être très heureux et épanoui !

Mon chat n’a jamais ronronné

Il existe des chats qui n’utilisent jamais le ronronnement pour communiquer. C’est notamment le cas des chats qui ont été séparés de leur mère très tôt. Parfois, ils développent spontanément ce comportement en grandissant, mais ce n’est pas systématique. Ne vous inquiétez pas, votre compagnon saura vous exprimer son amour d’une autre façon !

Mon chat cesse de ronronner subitement

Il arrive également qu’un chat se mette à ronronner moins souvent lorsqu’il vieillit. Cela ne veut pas forcément dire qu’il va mal. Il a peut-être juste développé d’autres manières de communiquer avec vous à force de vivre à vos côtés. Si cela vous inquiète, prévoyez une visite chez le vétérinaire pour vous assurer que tout va bien.

En revanche, il est anormal qu’un chat cesse brutalement de ronronner du jour au lendemain. Cela indique un mal-être, qui peut être plus ou moins grave. Si votre chat présente d’autres signes inquiétants, tels qu’une perte d’appétit ou un changement de comportement, consultez un vétérinaire en urgence.

ronronnement du chat

Mon chat bave quand il ronronne, est-ce normal ?

Votre chat bave de plaisir en ronronnant lorsque vous le caressez ? Rassurez-vous, cela n’a rien d’inquiétant. Au contraire, ce comportement indique que votre petit félin est totalement détendu. Dans cette situation, la bave est liquide, transparente et non collante.

En revanche, si votre chat bave sans ronronner et que cette bave est mousseuse, collante, malodorante ou très abondante, consultez un vétérinaire; cela peut être le signe d’une maladie ou d’une intoxication alimentaire.

Pourquoi mon chat me mordille-t-il en ronronnant ?

Votre chat vous mordille doucement les mains en ronronnant lorsque vous le caressez ? Tant qu’il le fait avec délicatesse et sans vous faire mal, c’est un signe d’amour !

En revanche, il se peut aussi que votre chat vous morde plus fort pendant une séance de caresses. Il vous a probablement envoyé des signaux avant pour vous faire comprendre qu’il ne prenait plus de plaisir et se sentait envahi.

Il est possible qu’il ait cessé de ronronner avant de mordre, mais ce n’est pas systématique. En effet, souvenez-vous que le ronronnement n’est pas forcément un signe de bien-être, mais peut également exprimer le stress ! 

Questions fréquentes autour du ronronnement

Comme tout ce qui concerne le chat, le ronronnement est encore entouré de beaucoup de mystères. Nous pourrions sans doute vous apprendre encore des centaines de choses à propos de ce mode d’expression si particulier. Découvrez déjà nos réponses à quelques-unes des questions les plus fréquentes à ce sujet !

Est-ce que tous les chats ronronnent de la même manière, et pour les mêmes raisons ?

Comme chaque humain a une voix qui lui est propre, chaque chat a un ronronnement unique ! Le volume de celui-ci varie d’un petit félin à l’autre : certains ronronnent très fort, d’autres émettent juste un ronron très discret. Le son varie également légèrement d’un animal à l’autre.

En effet, la fréquence fondamentale du ronronnement se situe autour de 20 à 50 Hz chez tous les chats. Cependant, elle s’enrichit d’harmoniques de fréquences différentes, qui sont uniques pour chaque chat. De plus, un seul animal peut faire entendre différents ronronnements : celui qu’il émet lorsqu’il éprouve du plaisir et le ronronnement de sollicitation plus aigu qu’il utilise pour obtenir quelque chose de son maître.

Il faut aussi savoir que tous les chats n’utilisent pas le ronronnement dans les mêmes circonstances. Chez certains, il est réservé aux situations de bien-être, tandis que d’autres l’utilisent plus volontiers pour communiquer. C’est une question de personnalité !

À quel âge les chats commencent-ils à ronronner ?

Les chatons commencent à ronronner peu après la naissance, généralement le deuxième jour. Ils émettent ce son pendant la tétée, moment de grand bien-être auprès de leur mère, et lorsqu’ils patounent pour faire venir le lait.

Progressivement, ils commencent également à ronronner lors de la toilette et au cours des jeux avec les autres chatons de la portée. Petit à petit, en grandissant, ils vont apprendre à utiliser le ronronnement avec les autres chats et avec les humains.

Est-ce que tous les félins ronronnent ?

Le chat n’est pas le seul félin qui ronronne ! On constate le même phénomène chez les jeunes guépards, pumas, lynx, servals ou encore ocelots. Cependant, chez ces espèces, le ronronnement semble réservé aux interactions entre les petits et leur mère. Il disparaît presque totalement lorsque l’animal devient adulte, tandis que le chat domestique continue à l’utiliser toute sa vie.

En revanche, on pense que le ronronnement est absent chez les félins qui rugissent, tels que le lion, le tigre, le jaguar, le léopard ou la panthère. Les spécialistes pensent que l’anatomie des félins leur permet soit de rugir, soit de ronronner, mais pas les deux.

Enfin, le ronronnement n’est sans doute pas réservé au monde des félins. Il semblerait notamment que les oursons de certaines espèces ronronnent en tétant.

Comment faire ronronner un chat ?

Entendre un chat qui ronronne est une expérience tellement agréable que de nombreuses personnes se demandent comment faire ronronner leur chat. Tout d’abord, sachez que votre petit félin ne ronronnera pas forcément sur commande ! Suivant son caractère et son humeur du moment, vous pourrez mettre son petit moteur en route très facilement, ou pas du tout.

Attendez que votre petit félin soit calme. L’idéal est qu’il vienne spontanément vers vous. Commencez à le caresser doucement, en insistant sur les parties du corps qu’il préfère. S’il est dans de bonnes dispositions, vous devriez bientôt entendre un doux ronron, d’abord discret, puis plus fort.

N’hésitez pas à approcher votre oreille du corps de votre chat, le son du ronronnement est parfois difficilement perceptible. Vous pouvez également prendre votre chat sur vos genoux, pour que votre contact augmente son bien-être et le pousse à ronronner.

Quelle est l’étymologie du mot « ronronnement » ?

Le terme “ronronnement” est dérivé du mot “ronron”, une onomatopée censée imiter le son produit par le chat. Chose amusante, l’onomatopée utilisée varie fortement d’une langue à l’autre: en anglais, ronronner se dit « to purr », le mot « purr » étant lui aussi censé retranscrire le son produit par le chat qui ronronne !