Ronronthérapie : une connexion bienveillante entre le chat et l’homme

14 novembre 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

ronronthérapie
VOIR LE SOMMAIRE Afficher

Avez-vous déjà ressenti cette sensation de paix profonde lorsque vous teniez un chat qui ronronne dans vos bras ? Ce son si particulier émis par nos adorables boules de poils a le pouvoir de nous apaiser, de nous aider à dormir, de calmer le stress, la douleur et bien plus encore ! Cette connexion bienveillante que l’on partage avec un chat et qui nous procure un sentiment de bien-être porte un nom : il s’agit de la ronronthérapie (parfois appelée « ronron-thérapie »). Explorons ensemble les bienfaits thérapeutiques de ce contact intime, qui fait du bien tant aux chats qu’aux humains !

Qu’est-ce que la ronronthérapie ?

Ronronner est un comportement naturel chez le chat. Ce qui est extraordinaire, c’est que ce comportement a un effet déstressant et guérisseur chez les humains et crée un véritable état de bien-être, de bonheur. C’est pourquoi on parle de ronronthérapie (soit la thérapie par le ronronnement).

Le ronronnement, un moyen de communication

Le ronronnement est le premier moyen de communication du chaton qui vient de naître. Lors de la tétée et de la toilette, la chatte émet ce son grave et apaisant, et les petits lui répondent de la même façon. En grandissant, le chat domestique continue à ronronner spontanément dans des situations de bien-être, mais aussi parfois, de souffrance. Par ailleurs, il a appris au fil de son évolution à utiliser le ronronnement pour communiquer avec les humains.

Du ronronnement à la ronronthérapie

Le ronronnement est un son de basse fréquence, entre 20 et 50 Hertz. Lorsque vous êtes en contact avec un chat qui ronronne, vous ne percevez pas uniquement le son. Vous ressentez également les vibrations de son corps grâce aux récepteurs sensoriels très sensibles présents dans la peau. Or, ces vibrations ont la particularité de déclencher dans le cerveau la production de deux hormones : l’endorphine, connue pour son effet anti-stress, et la sérotonine, souvent appelée « hormone du bonheur ».

Le ronronnement apaise, calme l’anxiété, et crée une sensation de bien-être immédiat. On appelle ce phénomène la ronronthérapie. Mais la ronronthérapie va bien au-delà du ronronnement à proprement parler. Elle se base également sur tous les bienfaits thérapeutiques apportés par le contact avec un chat : meilleure confiance en soi, sentiment d’utilité, diminution de la sensation de solitude…

Quels sont les bienfaits du ronronnement sur l’humain ?

Le ronronnement a d’abord un effet sur le chat lui-même. Lorsqu’il est blessé ou malade, le fait de ronronner aide l’animal à guérir plus rapidement. Mais être en contact avec un chat qui émet un doux ronron a également un effet extrêmement positif pour la santé mentale et physique des humains !

Diminuer le stress et l’anxiété

C’est l’effet le plus flagrant de la ronronthérapie ! Au contact d’un chat qui ronronne, on ressent très rapidement une diminution significative du stress. Cela pourrait être la conséquence des vibrations basses fréquences émises par l’animal. Ce type de sons est d’ailleurs utilisé par les compositeurs pour créer des musiques qui suscitent l’émotion.

Régulariser les cycles de sommeil

La ronronthérapie a également un effet bénéfique sur les cycles de sommeil. Elle aide à s’endormir plus facilement et à passer une meilleure nuit (à condition que votre chat ne vous saute pas dessus toute la nuit pour jouer !).

Faire baisser la tension artérielle

Comme elle diminue le niveau de stress, la ronronthérapie fait baisser la tension artérielle. Or l’hypertension joue un rôle très important dans la survenue d’accidents cardiovasculaires. En contribuant à maintenir une tension artérielle basse, la ronronthérapie diminue donc le risque de problèmes cardiaques.

Stimuler le système immunitaire

Le fait d’être exposé aux ronronnements d’un chat aurait un effet bénéfique pour le système immunitaire ! Le processus est encore mal connu, mais il est prouvé que les défenses de l’organisme sont meilleures lorsque l’on est moins stressé et plus heureux. Or, la ronronthérapie aide à ressentir ce bien-être.

Diminuer la douleur

Faire un câlin à un chat qui ronronne distrait l’esprit et apaise la douleur, la rendant plus supportable. On trouve d’ailleurs des chats dans certains services de soins palliatifs. Leur présence apaise les patients et les aide à traverser ce moment si difficile.

Accélérer la cicatrisation osseuse

Des études montrent qu’après une fracture, les os d’un chat se ressoudent plus rapidement que ceux des autres animaux. Ce phénomène s’applique également aux problèmes liés aux ligaments, tendons et muscles, et serait dû aux basses fréquences associées au ronronnement. Certains kinésithérapeutes utilisent d’ailleurs des vibrations de même fréquence que les ronrons du chat afin de favoriser la cicatrisation osseuse.

ronronthérapie

Est-ce que la ronronthérapie est prouvée par des études scientifiques ?

À ce jour, on ne dispose pas encore de suffisamment de données et d’études scientifiques pour démontrer de façon directe, sans-équivoque, les bienfaits de la ronronthérapie sur la psyché humaine. Cependant, de nombreux chercheurs se sont déjà penché sur le sujet et sont parvenus à fournir des preuves scientifiques indirectes que le chat contribue largement à l’amélioration du bien-être de ses propriétaires. Ces études sont d’ailleurs évoquées dans plusieurs livres, comme ceux de Jean-Yves Gauchet, vétérinaire Toulousain et père de la ronronthérapie en France.

Les propriétaires de chat sont en meilleure santé

Le sujet est étudié au moins depuis les années 1950. Des études en sciences sociales menées auprès d’un grand nombre de personnes ont démontré que le contact avec des chats est réellement bénéfique pour la santé, que ce soit sur le plan physique ou sur le plan mental. On sait ainsi que les propriétaires de chat vivent en moyenne plus longtemps, et en meilleure santé. Ils se déclarent également plus heureux.

D’après une étude réalisée par l’University of Minnesota’s Stroke Institute in Minneapolis, les propriétaires de chats seraient également moins susceptibles de développer des problèmes cardiaques, avec 30% de moins que les foyers vivant sans félins.

Les fréquences du ronronnement ont des vertus guérisseuses

Par ailleurs, le bénéfice thérapeutique des vibrations basses fréquences sur la cicatrisation osseuse et des tissus a été démontré scientifiquement. Cette technique est utilisée par les kinésithérapeutes, les vibrations étant produites par une machine. On peut donc en déduire que les ronronnements basse fréquence émis par un chat ont très probablement un effet similaire, la douceur en plus !

Un son qui invite à la détente

Enfin, les musicologues savent que les tonalités basses fréquences ont le pouvoir de réveiller nos émotions de façon positive. Ces sons graves sont en effet très proches de ceux que le bébé perçoit dans le ventre maternel. C’est pourquoi les basses fréquences sont largement utilisées dans les oeuvres musicales dédiées à la méditation et à la relaxation. On les retrouve aussi dans des morceaux de musique classique vieux de plusieurs siècles !

Est-ce que tout le monde est sensible à la ronronthérapie ?

La plupart des gens ressentent un effet positif lorsqu’ils sont en contact avec un chat qui ronronne. Toutefois, cet effet est plus ou moins marqué selon les individus. Ceux qui ont eu un chat dans l’enfance y sont plus sensibles. Les spécialistes pensent que le ronronnement réactive les souvenirs heureux de l’enfance, et les plonge ainsi dans un état de bien-être.

La ronronthérapie est également particulièrement efficace chez les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, notamment les enfants autistes. En revanche, ceux qui ont peur des chats n’y sont pas réceptifs, ce qui se comprend aisément. Toutefois, certains finissent quand même par se laisser amadouer par le doux ronron d’un chat câlin !

La ronronthérapie et la médiation animale

Connaissez-vous la zoothérapie ? Aussi appelée médiation animale, il s’agit d’une thérapie non conventionnelle qui consiste à utiliser un animal comme intermédiaire entre le praticien et la personne qu’il cherche à aider. Le professionnel peut être un thérapeute dans différents domaines : psychothérapie, ergothérapie, orthophonie… Il utilise l’animal pour détendre le patient et l’amener dans un état intérieur propice à l’échange.

Les zoothérapeutes ont très souvent recours au chat comme animal médiateur. En effet, sa présence est particulièrement apaisante et agréable. Avoir un chat qui ronronne lové sur vos genoux ne peut que favoriser le bon déroulement d’une séance de thérapie ! Les chats sont également souvent utilisés pour favoriser le contact avec les personnes âgées dépendantes. Au contact de l’animal, on observe qu’elles sont plus présentes, plus détendues et donc également plus réceptives au contact humain et aux soins.

ronronthérapie

Où peut-on apprécier les bienfaits de la ronronthérapie ?

Vous vous demandez comment bénéficier des bienfaits de la ronronthérapie ? Pour cela, il suffit de se trouver en présence d’un chat dans un environnement qui favorise le contact. De multiples possibilités s’offrent à vous !

À la maison

Vous avez la chance de vivre avec un chat ? Alors vous profitez sans doute déjà de la ronronthérapie sans le savoir ! De plus, le fait d’avoir un rapport privilégié avec le chat décuple les effets bénéfiques. L’important est de ne jamais essayer de contraindre votre chat à ronronner en le sollicitant avec insistance. Le mieux est d’attendre qu’il vienne de lui-même se lover contre vous, ou de choisir le bon moment pour partager un instant de complicité.

Dans les bars à chats

Le concept de bar à chats est apparu au Japon et a gagné l’Europe depuis quelques années. Le principe est simple. Passer un moment de détente dans un environnement chaleureux, en partageant l’espace avec des chats, qui sont libres de venir vous faire des câlins ou se reposer au calme, dans une pièce dédiée.

Dans les associations et refuges

De nombreuses raisons peuvent vous empêcher d’adopter un chat : logement inadapté, rythme de vie incompatible, membre de la famille allergique… Heureusement, il existe un moyen simple de pouvoir passer du temps avec des chats sans en posséder un. En effet, les associations et les refuges apprécient toujours que des bénévoles viennent passer du temps avec les animaux recueillis et participent à leurs actions bienveillantes envers la cause animale. Cela peut être une excellente façon de vous faire du bien, tout en apportant également un peu de bonheur à ces adorables boules de poils !

En séance de zoothérapie

Comme nous l’avons dit, le chat est un animal très souvent utilisé dans le cadre de séances de médiation animale. Participer à de telles séances, notamment dans le cadre d’une psychothérapie, permet de bénéficier de tous les bienfaits apportés par la présence ronronnante de nos amis à quatre pattes !

Dans une chatterie

Certains éleveurs de chats proposent des ateliers découverte de la ronronthérapie. C’est l’occasion de côtoyer les chats dans un environnement où ils se sentent particulièrement bien. De plus, cela permet d’être en contact avec plusieurs chats en même temps, et donc de décupler l’énergie positive qu’ils procurent !

Sur Internet

Vous n’avez vraiment pas de possibilités d’être en contact avec un chat, ou vous êtes allergique ? À défaut de mieux, vous pourrez trouver sur Internet des vidéos de chats qui ronronnent, et des compositions musicales à base de ronrons. Si cela ne remplace bien entendu pas le contact physique avec l’animal, cela a tout de même des vertus apaisantes qui peuvent vous aider à vous relaxer !

Au-delà de la ronronthérapie…

Le ronronnement n’est pas la seule façon pour un chat d’agir sur notre bien-être. De façon générale, s’occuper d’un animal est source de nombreux bienfaits pour notre santé psychique. En effet, être responsable du bien-être d’un animal aide à se sentir utile et responsable. Cela vient naturellement renforcer la confiance en soi. Par l’amour inconditionnel qu’il offre, un chat contribue également à construire cette confiance.

Quoi de plus gratifiant, en effet, que de se sentir profondément aimé par un être qui vous accepte comme vous êtes, qui ne vous juge jamais, et qui est toujours content de vous voir ? De plus, partager sa vie avec un animal est un puissant remède contre la solitude. Sa présence rassurante aide à se sentir bien, et apporte de la vie dans la maison ! Pour toutes ces raisons, vivre avec un chat permet d’être plus heureux, et même de lutter contre la dépression.

Comment remercier nos « chats thérapeutes » ?

Nos chats nous font du bien ? Même si leur amour est inconditionnel, nous nous devons de leur apporter le maximum de bien-être en retour. Un chat est un animal sensible, qui demande que l’on comble ses besoins physiologiques, mais également son besoin d’attention et d’affection.

Combler les besoins d’un chat

La base est de lui apporter un confort matériel : une nourriture de qualité, des coussins confortables pour dormir et autres accessoires félins, des recoins où se réfugier lorsqu’il en éprouve le besoin. Il faut bien entendu également lui apporter tous les soins vétérinaires dont il a besoin pour être en bonne santé.

Mais ce bien-être matériel ne suffit pas à faire un chat heureux. Pour que nos petits compagnons s’épanouissent réellement, ils ont besoin que nous leur consacrions du temps, de l’attention et beaucoup d’amour. Cela passe par des caresses, des jeux partagés, des câlins… La ronronthérapie fait autant de bien aux chats qu’aux humains !

Un chat n’est pas une peluche !

Rappelons également que nous sommes responsables de nos animaux de compagnie. La maltraitance animale est malheureusement un phénomène encore trop présent dans notre société, de même que les abandons. La maltraitance n’implique pas forcément de la violence physique. Elle recouvre également la négligence et la réponse insuffisante au besoin d’affection de l’animal.

C’est pourquoi il ne faut jamais adopter un chat sur un coup de tête. Cette décision doit être mûrement réfléchie, afin que vous soyez certain de pouvoir lui offrir des conditions de vie propices à son bonheur et à son épanouissement.

ronron thérapie

Questions fréquentes sur la ronronthérapie

Le ronronnement du chat et ses bienfaits sont sources de fascination et soulèvent bien des questions… Nous vous apportons ici des réponses à certaines des interrogations les plus fréquentes à ce sujet !

Mon chat ronronne en permanence, est-ce normal ?

On pense souvent à tort qu’un chat qui ronronne est forcément content. En fait, le ronronnement peut également exprimer de la détresse. Tant que votre chat ronronne en votre présence, lors des câlins, ou lorsqu’il est visiblement calme et détendu, tout va bien. En revanche, s’il ronronne sans raison apparente, de façon intensive et qu’il semble tendu, ce ronronnement trahit peut-être une douleur, un problème de santé ou du stress. Mieux vaut alors consulter votre vétérinaire pour faire un bilan.

Mon chat ne ronronne pas du tout, puis-je bénéficier de la ronronthérapie ?

Les chats sont des créatures mystérieuses… Certains d’entre eux ne ronronnent jamais, même s’ils vont parfaitement bien et sont heureux à vos côtés. Dans ce cas, vous pouvez quand même bénéficier des effets positifs de la ronronthérapie. En effet, ce phénomène transcende largement le ronronnement. Le simple fait de côtoyer un chat, d’en prendre soin, de le câliner et de sentir son amour en retour permet de diminuer significativement le niveau de stress et d’améliorer son bien-être !

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢