Que faire face à un chat qui mord ou mordille sans arrêt ?

24 septembre 2019 -

chat qui mord

Que se passe t-il ? Votre chat, auparavant si adorable, s’est transformé en véritable fauve ! Morsures, mordillements… C’est votre corps tout entier qu’il lacère avec ses canines. Vos mains sont marquées et vous commencez à vous poser de nombreuses questions sur ce comportement aussi étrange que soudain. De ce fait, chaque rencontre avec votre matou devient source de stress et de douleurs… Il est impossible d’accepter cette situation sans agir ! En identifiant les sources du problème, vous serez plus en capacité de comprendre votre animal et, de ce fait, de mettre en place les solutions les plus justes envers ce chat qui vous mord sans arrêt !

Pourquoi mon chat me mord-il ?

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent pousser votre félin à vous mordre. Découvrons ensemble les différents contextes dans lesquels cela peut se produire et les raisons de son comportement vis-à-vis de vous.

1) Un manque d’éducation par la mère

Tout petit, un chaton découvre le monde au travers des jeux et surtout à travers tous ses sens. La découverte de ce monde passe inévitablement par l’usage de ses griffes et ses dents. En effet, lorsque sa curiosité est titillée, le chaton mord pour maîtriser l’objet et le goûter. Ce comportement est tout à fait naturel et témoigne de sa vivacité d’esprit.

Les trois premiers mois de sa vie, sa mère va l’éduquer et lui enseigner les limites à ne pas dépasser. Si ses morsures, ses griffes sont utilisées à l’excès, elle sera là pour le limiter. Un chat qui mord a très souvent été séparé trop tôt de sa maman. Il se retrouve donc dénué de cette éducation essentielle à son comportement futur et c’est vous, son maître, qui en ferez les frais.

Pour éviter ce type de situation qui peut perdurer tout au long de la vie de votre félin, la solution la plus évidente est de savoir patienter le temps nécessaire à l’éducation du chaton, soit 3 mois complets. Rien ne remplacera, en effet, l’enseignement quotidien de la maman. C’est un équilibre essentiel pour lui, pour son devenir… et pour vous, par extension.

2) Evitez les mauvaises habitudes

Comme nous vous l’avons susurré ci-dessus, et vous l’avez compris, un chaton mal éduqué deviendra potentiellement un chat mordeur et/ou griffeur.

Une fois le sevrage terminé, le moment est venu pour ce chaton d’être accueilli dans votre foyer. Après le temps de l’adaptation vient le temps des règles. En effet, votre petit favori doit apprendre les règles de la maison. Veillez à ce qu’elles soient justes et fermes, lorsque cela est nécessaire.

Pour éviter que votre chat ne prenne l’habitude de vous mordre ou de vous griffer, il y a une règle fondamentale à ne pas négliger et que trop de personnes ignorent.

En effet, vous ne devez jamais utiliser vos mains pour jouer avec votre félin. Ce dernier ne fait pas de différence entre vos mains et d’autres jouets extérieurs. Il les considérera comme faisant partie de ses jeux quotidiens et prendra alors de très mauvaises habitudes qu’il sera difficile de défaire. Il faut également que votre éducation soit cohérente, et ce, dès le début.

Bien sûr, le jeu faisant partie de son équilibre, de sa croissance et de sa bonne santé psychique, achetez lui des jouets pour qu’il puisse se défouler. Différents jouets sont sur le marché et la variété ne manque pas (peluche, canne à pêche, fausses souris,…). Vos mains, vos jambes vous en remercieront et votre adorable félin gagnera en tonicité.

3) Un sentiment de solitude

Contrairement à la majorité de leurs congénères, très indépendants et plutôt solitaires, nombre de chats ne supportent pas les longues périodes d’isolement. Ils peuvent s’ennuyer surtout s’ils n’ont pas de compagnon près d’eux ou s’ils n’ont pas de jouets à leur disposition.

Mais, dès votre retour à la maison, votre chat est d’excellente humeur, voire même quelque peu excité. Le trop-plein d’énergie accumulé durant votre absence se manifeste brutalement sous forme de mordillements, de griffures, d’attitudes quelque peu vives et excessives !! Il était, simplement, en manque de distractions et attendait votre arrivée pour s’exciter sur vous et vous mordre sans modération. Là encore, l’enrichissement de son milieu de vie (jeux, cachette, attentions, ….) est nécessaire pour éviter ces
désagréments.

Nous rappelons qu’il est inutile et même, contre-productif, de réprimander un chat ou de le punir physiquement dans ces conditions, car cela ne ferait qu’aggraver la situation. Le laisser tranquille ou l’isoler dans une pièce lui permet de se calmer, en douceur.

4) Chat qui mordille (sans faire mal) = trop-plein d’amour

Un chat qui vous mordille pendant une séance de câlins avec délicatesse et sans vous faire mal exprime souvent son bien-être et son amour pour vous. En effet, votre chat tente probablement de vous montrer toute son affection par cette attitude, et il s’agit alors d’un moment de complicité avec votre compagnon à quatre pattes.

5) Une mauvaise communication

Il y a des moments où vous avez du mal à comprendre l’attitude de votre chat. En effet, il est venu se poser spontanément sur vos genoux et s’est blotti contre vous. En maître aimant, vous commencez à le caresser délicatement. Puis, il se met à ronronner. Un chat qui ronronne est un animal heureux, pensez-vous… Sauf que, sans raisons apparentes, votre minou s’est retourné vivement et vous a mordu, voire aussi griffé.

On parle du « syndrome du chat caressé-mordeur ».

Un chat agressif a souvent un mécanisme d’auto-défense. À la base, votre félin appréciait les caresses et profitait de chaque instant en votre compagnie. Puis, ayant suffisamment de câlins, surtout au niveau du ventre, il vous a envoyé des signes que vous n’avez, semble-t-il, pas décryptés (voir la liste, ci-dessous). Alors, son seul recours pour vous faire comprendre qu’il en a assez est de vous mordre.

Ce cas de figure est l’un des plus faciles à éviter. Il vous suffit d’être vigilant et de cesser tout câlin dès que vous percevrez l’un de ces signes :

  • Ses oreilles sont rabattues en arrière.
  • Votre chat qui ronronnait cesse de le faire.
  • Sa queue fouette l’air avec vigueur.
  • Ses pupilles se dilatent ou se rétractent.
  • Son excitation laisse place à des bâillements.
  • Sa langue passe sur sa truffe de façon saccadée.
  • Il se met à trembloter.
  • Il vous lèche la main.
  • Avec une patte, il rejette votre main.

Vous l’aurez compris, si votre chat mord dans le contexte que l’on vient d’évoquer, c’est essentiellement parce que son espace personnel s’en est trouvé envahi. Certains chats éprouvent une sensation de détente et de bien-être si agréable qu’ils se sentent vulnérables et décident d’attaquer comme pour se défendre. 

Ses mises en garde, les signes qui vous ont été adressés n’ont pas été vus ou entendus. Alors, l’intrus (vous) ne reculant pas, il mord et sort les griffes. Nous vous conseillons d’être attentif à votre animal et à son attitude afin d’éviter les morsures à répétition, ainsi que les griffures, les prochaines sessions de câlins s’en trouveront grandement améliorées.

6) Une situation oppressante

Mais qui est donc ce chat inconnu qui se tient derrière votre fenêtre ? Pourquoi son panier n’est-il plus à sa place ? Quel est donc ce nouvel objet ? Quel est ce nouvel animal dans mon environnement ? Et bien d’autres questions encore…

Les chats ont leurs petites habitudes et tout changement dans leur environnement peut les inquiéter et même leur fait peur. Cela peut amener, chez lui, une attitude d’auto-défense générée par le stress de cette nouvelle situation qui le dérange et qui peut être perçue, pour lui, comme une menace à son quotidien si sécurisant, habituellement. Mordre est alors un réflexe défensif.

7) Une mauvaise alimentation

Tout comme chez les êtres humains, une nourriture servie en trop petite quantité ou de mauvaise qualité peut affecter le mental d’un chat. Il en résulte un comportement agressif qui se traduit par des morsures à répétition. Au lieu de 2 repas par jour, nous vous conseillons de lui laisser des croquettes à disposition ou, mieux encore et plus simple d’utilisation, d’utilisez un distributeur automatique. Les félins sont des petits grignoteurs qui ont besoin de nombreux repas dans la journée et qui mangent selon leurs besoins. Ils savent ce qui est nécessaire pour eux.

Attention : pour les chats en surpoids, il es préférable de choisir des jeux avec gourmandises qui favorisent leur activité physique et les récompensent en même temps.

8) Des troubles de comportement

Après un traumatisme ou un événement marquant, votre chat peut radicalement changer d’attitude et devenir violent. Il se met à vous mordre brutalement alors que, jusqu’à présent, c’était l’animal le plus doux et le plus gentil qui soit. Peut-être souffre-t-il ? Est-il contrarié ? Est-il perturbé psychologiquement ? Si vous ne savez pas déterminer l’origine du problème, il est important d’en faire part à votre vétérinaire qui pourra vous donner quelques pistes à étudier pour trouver la meilleure solution, pour vous comme pour lui.

Que faire face à un chat qui mord ?

Mon chat mord suite à un incident

Un déménagement est pour votre animal un stress non négligeable. Ce dernier peut rendre votre animal plus agressif. Lui, si gentil habituellement, ne se contrôle plus et se met à vous mordre. Pour tentez d’apaiser votre chat, nous vous conseillons de lui trouver un espace confortable, calme, douillet avec des accessoires et des odeurs qui lui sont familiers (arbre à chat, panier pour chat, jouets, un de vos vieux tee-shirt, …).

S’il n’y a pas d’amélioration dans son comportement, au bout de quelque temps, il est tout à fait possible de recourir aux phéromones artificielles apaisantes comme Féliway. Cela aura pour effet de le calmer rapidement. Si la situation initiale persiste et que votre animal ne semble pas s’apaiser, nous vous conseillons d’appeler votre vétérinaire.

Au-delà du contexte que nous venons d’évoquer ci-dessus, si les morsures de votre chat sont devenues répétitives, il est crucial de consulter un spécialiste. Il se peut que votre chat soit victime d’un trouble comportemental ou en proie à une intense douleur. Dans ce cas, un vétérinaire pourra lui apporter toute l’aide et le soutien dont il a besoin. Un comportementaliste félin pourra également vous aider à adopter les bons réflexes avec votre animal.

Mon chat me mord pendant les jeux

Si, malgré les précautions prises en amont, c’est-à-dire de ne pas jouer avec lui avec vos mains ou vos jambes directement, votre chaton ou votre chat continue à vous mordre, dites-lui immédiatement « stop » ou « non » et cessez le jeu. Votre chaton, plutôt téméraire et têtu, n’en restera pas là… Il essaiera de reprendre les amusements mais restez ferme. Protégez-vous des morsures avec une couverture et ne lui accordez plus votre attention. Il finira par se lasser et comprendra que son attitude n’est pas acceptable.

Les chats ne sont pas aussi faciles à dresser que les chiens, mais avec de la volonté, il est possible de leur enseigner les bonnes règles de vie et de poursuivre leur bonne éducation.

Comment éviter que mon chat ne me morde ?

Une morsure de chat n’est pas forcément très douloureuse mais elle n’en reste pas moins désagréable. Ne vous laissez pas faire. Ce n’est pas parce que votre chaton est encore tout-petit qu’il ne peut pas apprendre. Comme dit plus haut, s’il en vient à vous mordre pendant les jeux, dites stop et arrêtez immédiatement d’interagir avec lui.

Adopter cette habitude vous évitera bien des désagréments. N’attendez pas qu’il soit adulte pour réagir. Dès le premier jour, instaurez des bases saines. Tel que nous l’avons quelque peu évoqué dans cet article, il est important de comprendre que certaines parties du corps de votre félin sont plus sensibles que d’autres et amènent chez lui un comportement plutôt vif.

Ces parties sont : le ventre, la queue, les pattes. Mais là encore, cela dépend de la personnalité de chaque animal. Certains adoreront qu’on les caresse dans ces zones-ci alors que d’autres détesteront, et…. mordront.

D’une manière générale, lorsque vous caressez votre chat, privilégiez plutôt des parties telles que le dessus de la tête, le dessous du menton (ils adorent !) , le dessus du corps jusqu’au début de la queue.

Nous espérons, à travers cet article, vous avoir apporté des éléments essentiels au comportement de votre chat « mordeur ». Malgré ce qui a été évoqué précédemment, il se peut que vous n’ayez pas trouvé la réponse que vous cherchiez. Si c’est le cas, pensez à consulter un vétérinaire et/ou un comportementaliste félin. Il sera compétent pour trouver LA solution correspondant à votre cas de figure, et vous aidera à mettre fin à ce supplice du « chat qui vous mord sans cesse » !

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢