Le ténia chez le chat : comment détecter et traiter le ver solitaire ?

22 mai 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

ténia chat

Votre chat se frotte le derrière par terre ou se le lèche sans interruption ? Cela peut être le signe qu’il est touché par le ténia, souvent appelé ver solitaire. Il s’agit d’un ver parasite qui se loge dans l’intestin de l’animal, et s’y développe jusqu’à atteindre plusieurs dizaines de centimètres de long ! Heureusement, des solutions existent pour lutter contre ces hôtes indésirables et se débarrasser du ténia chez le chat.

Qu’est-ce que le ténia chez le chat ?

On appelle communément « ténia » différents vers plats intestinaux qui peuvent infecter les mammifères, les oiseaux et les poissons. Ces vers plats sont appelés cestodes, tandis que les vers ronds, tels que les ascaris, sont des nématodes. Ils s’introduisent dans le tube digestif par ingestion. Une fois installés dans l’intestin grêle, ils grossissent et se développent.

Les ténias sont des vers segmentés, constitués d’anneaux. Ces anneaux se forment derrière la tête, et grossissent au fur et à mesure qu’ils s’en éloignent. Lorsqu’ils sont suffisamment gros, ils se remplissent d’œufs et finissent par se détacher. Ils sont alors évacués avec les selles. Ces segments, de la taille et de la forme d’un grain de riz, ont la particularité d’être mobiles : bien qu’ils ne soient pas vivants, ils peuvent bouger et même ramper.

Les trois types de vers intestinaux chez le chat

Il existe trois grandes catégories de vers intestinaux que le chat peut contracter au cours de sa vie et il est important de comprendre les risques de chacun.

Les vers de type taenia

Le mot ténia vient du nom de ces vers plats. Dans ce groupe, on retrouve le ver solitaire humain, mais aussi le taenia pisiformis ou ténia du chat, et le taenia taeniaeformis. Ce dernier est un cestode parasite qui mesure de 15 à 60 centimètres de long.

Il est principalement présent chez les félins, mais on peut également le rencontrer chez le chien. Les vers intestinaux de type taenia sont, la plupart du temps, sans conséquence pour la santé du chat. Cependant, ils peuvent dans certains cas provoquer des troubles digestifs graves, notamment chez les chatons.

Le dipylidium caninum

C’est le type de vers plats le plus fréquemment rencontré chez le chat. Il provoque des irritations de l’anus très désagréables pour l’animal. Il peut se transmettre à l’humain. Fort heureusement, il est bénin dans l’immense majorité des cas.

Les vers échinocoques

Ils ne sont généralement pas dangereux pour le chat, mais peuvent provoquer chez l’humain des maladies très graves. Dans ce cas, ils s’attaquent particulièrement au foie et aux poumons, provoquant l’échinococcose alvéolaire et l’hydatidose, deux maladies graves qui endommagent des organes vitaux. Les chats les plus susceptibles d’être touchés par le ténia sont ceux qui passent beaucoup de temps à l’extérieur. Toutefois, même les chats d’appartement peuvent être infectés.

Comment un chat attrape-t-il le ténia ?

Le chat peut attraper le ténia de différentes manières. Il arrive qu’il soit contaminé en avalant de la viande crue, ou des animaux entiers. Les puces porteuses sont également une source majeure de contamination.

Le chat consomme de la viande contenant le parasite

Le chat est souvent contaminé en mangeant de la viande crue qui contient le parasite. Il peut arriver que des morceaux de viande destinés au chat soient infectés par le ver. Mais nos petits félins sont également des champions pour trouver des déchets dans les poubelles !

Le chat mange une proie porteuse du parasite

Le chat peut également être infecté en ingérant les viscères d’un rongeur, en particulier son foie. Le rongeur agit comme hôte intermédiaire. Cela signifie que cet animal est porteur du parasite, mais que celui-ci ne se développe pas dans son système digestif.

Le chat ingère des puces infectées

En faisant sa toilette, il arrive que le chat avale des puces. Or les puces sont un hôte intermédiaire des vers intestinaux. Elles se contaminent elles-mêmes en avalant leurs œufs. Lorsque la puce se retrouve dans le système digestif du chat, la larve de ténia est libérée. Elle va alors se développer.

Les symptômes permettant de savoir si mon chat a le ténia

Dans un premier temps, un chat qui a le ténia ne développe pas toujours de symptômes. Cependant, au fur et à mesure que le ver solitaire grandit, des signes caractéristiques vont apparaître.

  • Les selles contiennent des petits cylindres blancs ressemblant à des grains de riz. Il s’agit en fait de segments de vers plats remplis d’œufs. Souvent, ils bougent légèrement.
  • Les mêmes segments en forme de grain de riz sont accrochés dans les poils du chat, autour de l’anus et sous la queue. Ils peuvent également se détacher, et on les retrouve alors au sol ou aux endroits où le chat s’est assis.
  • Le chat se lèche très fréquemment la région anale.
  • La région anale présente des signes d’irritation.
  • Le chat se déplace en frottant son derrière sur le sol afin de soulager les démangeaisons : ce comportement est appelé le « signe du traîneau ».

Dans certains cas, la présence du ver solitaire va entraîner des troubles digestifs. Des symptômes plus graves apparaissent alors.

  • Le chat présente une perte de poids importante, alors qu’il mange autant que d’habitude.
  • Son état général se dégrade, il s’affaiblit.
  • Le chat vomit ou souffre de diarrhées.
  • Chez le chaton, on observe un ralentissement de la croissance.

Si vous observez l’un de ces symptômes, il est nécessaire de consulter un vétérinaire.

Les traitements contre le ténia du chat

Le meilleur traitement contre les vers plats est l’administration régulière d’un vermifuge à titre préventif. Il peut cependant arriver qu’un chat soit tout de même contaminé. Dans ce cas, le vermifuge sera administré dans un but curatif. Comme les vers intestinaux peuvent provenir des puces, il convient également de lutter contre celles-ci.

Les vermifuges en comprimés

Le traitement vermifuge peut être administré sous forme de comprimés. Ceux-ci peuvent être placés dans la nourriture du chat. Mais attention, nos félins domestiques sont des petits malins, et risquent de recracher le comprimé ! Ils peuvent aussi refuser la nourriture si vous y avez mélangé le médicament préalablement réduit en poudre.

Il est également possible d’introduire le comprimé directement dans la gueule du chat, derrière la langue. Cependant, si l’animal est nerveux, cette opération peut être désagréable pour lui, et s’avérer dangereuse pour vos doigts ! Mieux vaut alors utiliser un lance-pilule.

Les vermifuges en pipette

Les vermifuges liquides en pipettes doivent être déposés directement sur la peau, derrière la nuque du chat. Ils sont pratiques à administrer, mais présentent également des inconvénients. Il arrive en effet que la peau du chat soit irritée par le produit. De plus, il faut éviter de toucher la zone traitée pendant un certain temps, le produit pouvant être toxique.

Les traitements anti-puces

Nous l’avons vu, le chat peut être contaminé par le ver solitaire en avalant des puces infectées. Si rien n’est fait pour s’en débarrasser, le chat risque d’en ingérer à nouveau, rendant le traitement vermifuge peu efficace. De plus, les puces sont vectrices d’autres maladies, et peuvent se propager très rapidement dans les maisons. Il est donc nécessaire de recourir à un traitement anti-puces afin de s’en débarrasser au plus vite.

Prévention : quelques conseils pour éviter ce parasite

Afin de prévenir une infestation par des vers intestinaux, le traitement vermifuge est le moyen le plus efficace. Des mesures d’hygiène doivent également être respectées.

Vermifuger son chat régulièrement

Les vermifuges doivent être administrés tout au long de la vie du chat. Chez le chaton, la fréquence est d’une fois tous les quinze jours durant les trois premiers mois de vie. Elle diminue ensuite à une fois par mois, puis une fois tous les trois à six mois. Pour les chats qui ont accès à l’extérieur, le traitement trimestriel reste indispensable tout au long de la vie.

Si votre petit félin reste toujours à l’intérieur, vous pouvez le vermifuger deux fois par an seulement. Il est cependant nécessaire de ne pas oublier de le faire. En effet, même des chats d’appartement peuvent être infectés par des œufs ou des puces rapportés de l’extérieur par d’autres animaux, ou sur des semelles de chaussures.

Lutter contre les puces

La puce étant un hôte intermédiaire du ténia, il est nécessaire d’administrer régulièrement à votre chat un traitement anti-puces. Il existe d’ailleurs des pipettes qui combinent un vermifuge et un produit actif contre les puces.

Veiller à l’hygiène des affaires du chat

Les œufs des vers parasites sont capables de quitter l’organisme du chat par l’anus, même en l’absence de selles. Ils se retrouvent alors partout où le chat a l’habitude d’aller ! Pour prévenir une infestation, il est recommandé de désinfecter très régulièrement la litière de votre chat, ainsi que ses gamelles. Les textiles sur lesquels il se couche doivent également être lavés soigneusement. En cas d’infestation constatée, vous devrez aussi nettoyer tous les endroits que votre chat a pu contaminer.

Questions fréquentes

Vous vous posez encore des questions sur le ténia du chat ? Vous trouverez sans doute ici les réponses que vous cherchez !

Est-ce que le ténia du chat est transmissible à l’homme ?

Oui, les vers plats du chat peuvent se transmettre à l’homme ! Les enfants sont particulièrement concernés, puisqu’ils ne respectent pas toujours les règles d’hygiène. Ils peuvent ainsi porter les mains à leur bouche après avoir caressé un chat infecté. C’est une raison de plus pour administrer les traitements vermifuges préventifs à votre petit compagnon. Cela vous permettra de le protéger, ainsi que toute votre famille !

Peut-il se transmettre à d’autres animaux ?

Certains vers solitaires du chat sont également des parasites du chien, ou des rongeurs. Si vous possédez plusieurs animaux de compagnie, ils peuvent donc se contaminer les uns les autres. Si vous constatez que votre chat a attrapé le ténia, pensez à vérifier que votre chien n’est pas infecté également !

Combien de temps faut-il traiter son animal ?

Le traitement préventif doit être réalisé tout au long de la vie de l’animal. En cas de contamination avérée, il est nécessaire de prendre l’avis d’un vétérinaire afin d’opter pour le traitement le plus adapté, et de connaître le nombre de doses à administrer.

Comment savoir si le ténia est mort ?

Après administration du traitement, les symptômes devraient disparaître rapidement, indiquant que le parasite est détruit.

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢