Tout savoir sur l’arthrose du chat et ses symptômes

8 juillet 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

arthrose du chat
VOIR LE SOMMAIRE Afficher

Nous connaissons tous l’arthrose de l’humain, qui cause des douleurs et diminue la mobilité. Mais savez-vous que cette maladie touche aussi très fréquemment les chats ? Nos petits félins étant habiles à cacher la douleur, il peut être difficile de repérer les premiers signes. Toutefois, il est nécessaire d’agir dès l’apparition des symptômes, afin de préserver la qualité de vie du chat. Même si l’arthrose du chat est incurable, des traitements et solutions naturelles existent pour faciliter le quotidien de votre compagnon, ou encore pour prévenir cette maladie osseuse.

Qu’est-ce que l’arthrose chez le chat ?

L’arthrose est une maladie articulaire dégénérative, que l’on retrouve chez le chien et chez l’humain. Elle est due à une disparition progressive du cartilage, qui se fissure puis s’effrite. Or, le cartilage joue le rôle d’amortisseur entre les os. Une fois qu’il a disparu, ceux-ci frottent les uns contre les autres, s’usent et se déforment. Ce phénomène provoque une douleur et une raideur des articulations. Le tissu osseux peut également se développer et former des excroissances par réaction à l’usure. La présence de débris de cartilage cause périodiquement une inflammation de la membrane synoviale, ce qui provoque un gonflement de l’articulation. C’est ce qu’on appelle la crise d’arthrose.

Toutes les articulations des pattes peuvent être touchées, de même que les hanches, les épaules et les vertèbres. On pense souvent que l’arthrose est une maladie du chat âgé. Toutefois, elle peut également apparaître chez le sujet jeune, notamment à la suite d’un traumatisme articulaire. Il s’agit malheureusement d’une maladie incurable. Il est impossible de la guérir, mais des mesures adaptées permettent d’en ralentir l’évolution. L’arthrose est une maladie très douloureuse, en particulier lorsque le chat bouge. Cependant, elle n’a théoriquement pas d’impact sur l’espérance de vie de l’animal.

Est-ce que cette maladie est fréquente chez les chats ?

L’arthrose est une maladie que l’on observe très fréquemment chez les vieux chats : elle toucherait jusqu’à 61% des chats de plus de 6 ans et 82% des chats âgés de plus de douze ans. Elle concerne plus particulièrement les chats de grande taille prédisposés à la dysplasie de la hanche, tels que le Maine Coon. Étant donné que l’espérance de vie de nos petits félins atteint souvent la quinzaine d’années, de très nombreux chats souffrent d’arthrose.

À quel âge les premiers symptômes surviennent-ils ?

L’arthrose est généralement une maladie du chat âgé. Elle peut commencer à se développer dès l’âge de sept ans, mais elle apparaît plus fréquemment aux alentours de dix ans. Les chats en surpoids sont susceptibles de présenter des symptômes plus rapidement que les autres.

L’arthrose dite secondaire, qui est consécutive à un traumatisme des articulations du chat, peut apparaître à tout âge.

Quels sont les symptômes de l’arthrose du chat ?

Contrairement au chien, le chat est un animal qui extériorise très peu la douleur. Son instinct de chasseur le pousse naturellement à cacher sa faiblesse. Un chat qui souffre d’arthrose ne boite pas forcément, et ne va miauler de douleur que très rarement. Toutefois, il est possible de détecter certains signes précoces. Les symptômes suivants doivent attirer votre attention et vous amener à consulter un vétérinaire :

Le chat bouge moins

En raison de la douleur, le chat est beaucoup moins actif. Il a tendance à rester immobile durant de longues périodes, et n’explore plus autant son environnement. Il cherche moins à jouer, ne saute plus sur les meubles, utilise moins son arbre à chat. Il évite de monter et descendre les escaliers.

Il s’isole

Le chat qui souffre a une tendance naturelle à s’isoler. Il recherche des cachettes facilement accessibles, telles que les dessous de meubles. Puisque la chaleur soulage ses douleurs, il tente de se réfugier dans des endroits chauds.

Il est anxieux

La douleur et la diminution de mobilité qu’elle entraîne peuvent déclencher des troubles anxieux chez le chat. Il sursaute facilement, se montre irritable, voire agressif, en particulier en présence d’autres animaux. Il peut également développer des comportements compulsifs : boulimie, léchage excessif des zones douloureuses.

Il ne se laisse pas manipuler

Le chat semble fuir les caresses, il ne se laisse plus prendre dans les bras. La douleur peut même le pousser à se montrer agressif. Notons qu’un changement de comportement « extrême » chez votre animal doit toujours vous alerter, qu’il soit atteint d’arthrose ou pas.

Il devient malpropre

L’arthrose provoquant une diminution importante de la souplesse, le chat éprouve des difficultés à se toiletter correctement. Si sa litière est difficile d’accès, en raison d’un rebord trop haut par exemple, il risque de la délaisser et de faire ses besoins en dehors.

Il a les articulations gonflées

À la palpation, il est parfois possible de sentir des déformations et des gonflements des articulations. Si c’est le cas, une consultation chez le vétérinaire est recommandée, afin de déterminer l’origine de ces changements.

Ses articulations craquent

Lorsque la destruction du cartilage est déjà très avancée, il est possible d’entendre des craquements au niveau des articulations lorsque le chat les sollicite. Cependant, si cela arrive, il y a de fortes chances que d’autres symptômes mentionnés plus haut soient apparu en amont.

Il maigrit

On peut parfois observer un amaigrissement des membres postérieurs dû à la fonte musculaire. Celle-ci est une conséquence directe de la diminution d’activité physique. Si vous constatez que votre chat ne mange plus, ou peu, consultez votre vétérinaire pour en déterminer la cause.

Les causes de l’arthrose chez le chat

La cause majeure de l’arthrose du chat est l’âge. En effet, cette maladie apparaît généralement lorsque le chat devient senior, et touche presque tous les chats âgés. Mais d’autres phénomènes peuvent favoriser l’apparition de l’arthrose, ou aggraver son évolution :

  • Le surpoids. En raison de la pression supplémentaire sur les articulations, l’arthrose risque d’évoluer beaucoup plus rapidement chez un chat en surpoids.
  • Des déformations des os. Certaines maladies génétiques, des traumatismes ou des tumeurs peuvent entraîner une déformation des os. Ils vont alors solliciter anormalement le cartilage, aboutissant à sa dégradation.
  • Des traumatismes des articulations. Suite à un choc ou à une entorse, le cartilage peut être endommagé, favorisant l’apparition de l’arthrose.
  • Une activité physique trop intense. Un chat qui bouge énormément risque à terme d’endommager ses articulations. C’est le cas notamment s’il saute fréquemment des hauteurs importantes, ou se réceptionne sur un sol trop dur.

Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic de l’arthrose se fait sur la base d’un examen clinique approfondi. Le vétérinaire palpe et manipule les articulations du chat, afin de détecter les déformations et gonflements, et donc déterminer leur degré de mobilité. Cet examen peut être compliqué à réaliser en raison des douleurs qu’il provoque chez l’animal.

Le praticien réalise ensuite des radiographies des articulations touchées, afin de vérifier la présence des lésions et de déterminer l’état d’avancement de la maladie. Il doit également s’assurer qu’il est bien en présence d’arthrose, en s’appuyant sur les critères qui permettent de la différencier des autres maladies osseuses.

Quelles sont les autres maladies osseuses fréquentes chez le chat ?

Les maladies osseuses les plus fréquentes chez le chat sont l’arthrite et l’arthrose. Cependant, nos petits félins peuvent souffrir d’autres maladies qui s’attaquent à leurs articulations. La dysplasie de la hanche en fait partie. Celle-ci apparaît plus particulièrement chez les chats de grande taille comme le Maine Coon. Elle se manifeste par un développement anormal de l’articulation.

Les tumeurs osseuses et articulaires peuvent également toucher les chats âgés. Notons que ces différentes maladies osseuses aboutissent à l’apparition d’arthrose au niveau des articulations touchées.

Comment faire la différence entre arthrose et arthrite ?

L’arthrite est une inflammation des articulations du chat, tandis que l’arthrose est une maladie mécanique, due à la destruction du cartilage et au frottement des os. Dans le cadre de l’arthrite, la membrane synoviale qui entoure l’articulation est irritée, ce qui conduit à une production excessive de liquide synovial. L’articulation est gonflée et chaude.

Les douleurs sont présentes au repos, mais diminuent une fois que le chat bouge, tandis que c’est le contraire pour l’arthrose. Grâce à une radiographie, le vétérinaire pourra facilement faire la différence entre les deux pathologies. L’arthrite ne touche pas que les vieux chats : elle apparaît à n’importe quel moment de la vie de l’animal. Elle peut dégénérer en arthrose par destruction progressive du cartilage articulaire.

Mon chat a de l’arthrose : peut-on le soigner ?

L’arthrose est malheureusement une maladie dégénérative incurable. Cela signifie qu’elle se renforce avec le temps, et qu’il est impossible de la guérir. Elle n’a pas d’influence directe sur l’espérance de vie du chat, mais impacte gravement sa qualité de vie. Mais alors, que faire pour soigner un chat qui a de l’arthrose ?

Heureusement, des traitements existent pour soulager les symptômes et retarder l’évolution de la maladie. Ils visent à diminuer les douleurs, mais également à protéger au maximum le cartilage, afin de maintenir plus longtemps la mobilité des articulations. Il existe notamment différents traitements naturels, à base de plantes ou d’homéopathie. Certaines pratiques telles que l’hydrothérapie et la kinésithérapie permettent de soulager naturellement les douleurs et de préserver une mobilité maximale.

Les médicaments anti-inflammatoires

Le traitement des crises d’arthrose aiguë consiste en l’administration de médicaments anti-douleurs de type anti-inflammatoires. Votre vétérinaire pourra vous prescrire les produits adaptés à la situation de votre chat. Le recours à ces traitements doit rester ponctuel : en effet, à long terme, ils peuvent provoquer une détérioration des reins. Ne donnez surtout jamais à votre chat des anti-douleurs destinés aux humains, qui pourraient se révéler extrêmement toxiques pour lui !

Les régimes hypocaloriques

L’arthrose et les douleurs qu’elle cause sont naturellement aggravées chez les chats en surpoids. Si votre compagnon a tendance à l’embonpoint, il sera donc bénéfique de lui faire perdre du poids. Or il est compliqué d’augmenter l’activité physique d’un chat souffrant d’arthrose. La meilleure solution est donc de lui fournir des aliments adaptés, afin de réduire le nombre de calories absorbées tout en maintenant les apports en nutriments essentiels. Il est indispensable de suivre les recommandations de votre vétérinaire.

L’alimentation protectrice des articulations

Il existe des aliments adaptés aux chats souffrant d’arthrose. Ceux-ci contiennent des compléments alimentaires chondroprotecteurs, c’est à dire qui protègent le cartilage. On peut notamment citer la glucosamine et la chondroïtine. Ces aliments stimulent la reconstruction partielle des tissus déjà endommagés, et ralentissent la progression des lésions. Votre vétérinaire vous conseillera sur le type d’aliments adaptés à votre chat.

L’homéopathie

Certains traitements homéopathiques peuvent diminuer l’inflammation et soulager les douleurs. En général, il s’agit de mélanges de plusieurs principes. On y retrouve souvent l’Arnica montana, bien connu également chez les humains pour soigner les coups et bosses des grands comme des petits. Le Rhus toxicodendron, quant à lui, lutte contre la raideur des articulations touchées. N’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire homéopathe, il saura vous prescrire le mélange le plus adapté à votre chat.

Les autres remèdes naturels

L’harpagophytum est une plante d’Afrique australe traditionnellement utilisée comme analgésique et anti-inflammatoire. Administrée comme traitement de fond, elle aide à améliorer la mobilité générale du chat âgé souffrant d’arthrose. Ce remède naturel présente l’avantage de n’entraîner aucun effet indésirable.

Le curcuma est, lui aussi, bien connu pour ses vertus anti-inflammatoires. De plus, il contribue à une meilleure digestion, réduisant ainsi l’impact négatif des anti-inflammatoires de synthèse.

L’extrait de moule verte et le cassis sont également des remèdes naturels recommandés dans le traitement de l’arthrose du chat. Tous ces produits existent sous forme de compléments alimentaires, purs ou en mélange.

La physiothérapie : hydrothérapie, kinésithérapie…

Les différentes méthodes de physiothérapie reposent sur des manipulations qui ont pour but d’améliorer naturellement la mobilité articulaire et de soulager la douleur. La kinésithérapie consiste à faire faire des mouvements au chat afin de travailler sa motricité.

L’hydrothérapie est spécialement adaptée aux vieux chats. Le travail se fait dans l’eau, ce qui soulage les articulations, notamment au niveau des pattes, et permet de renforcer les muscles sans douleur. Dans le cadre de la massothérapie, le praticien effectue des massages sur les articulations touchées. Il existe également des techniques qui font intervenir la chaleur ou au contraire le froid.

La chirurgie

Lorsque l’arthrose touche uniquement une articulation de la patte suite à un traumatisme, il est parfois possible de recourir à une pose de prothèse. Il s’agit d’une intervention chirurgicale lourde, qui n’est généralement pas pratiquée sur les chats âgés.

Les orthèses et chariots orthopédiques

Les orthèses orthopédiques sont des attelles qui permettent de stabiliser les articulations du chat. Installées au niveau des pattes, elles diminuent l’usure des articulations et soulagent la douleur, permettant au chat de retrouver la mobilité dont il a besoin pour garder son autonomie. Les chariots orthopédiques sont des dispositifs équipés de deux roues, qui viennent soutenir la partie arrière du corps de l’animal. Ils rendent une certaine mobilité aux chats dont les partes arrières sont très atteintes.

Que faire pour prévenir l’arthrose du chat ?

L’apparition de l’arthrose est généralement inévitable : elle est causée par l’usure des articulations liée à l’âge. Toutefois, il est possible de retarder la survenue des symptômes, et de ralentir leur progression.

Soigner les maladies osseuses et les traumatismes articulaires

L’arthrose est parfois une conséquence des maladies osseuses que sont l’arthrite et la dysplasie de la hanche. Un chat qui boite ou qui présente des signes de douleurs articulaires doit être examiné par un vétérinaire, afin d’identifier l’origine du problème. Tout traumatisme des articulations du chat doit également faire l’objet d’un suivi adapté.

Lui fournir une alimentation de qualité

Afin de rester en bonne santé, le chat a besoin d’une alimentation équilibrée, riche en nutriments essentiels. La composition des croquettes et pâtées de qualité premium se rapproche de l’alimentation naturelle du chat. Ces produits contiennent beaucoup de protéines et peu de glucides. Ils sont riches en acides gras essentiels de type Oméga-3 et Oméga-6, qui contribuent à la bonne santé des articulations, et diminuent le risque d’inflammation.

Alliée à une activité physique suffisante, une bonne alimentation permet aussi d’éviter que le chat soit en surpoids. Or un chat trop lourd sollicite plus ses articulations, favorisant l’apparition d’arthrose : les symptômes apparaissent plus tôt, et la dégradation est plus rapide.

Les compléments alimentaires destinés aux chats souffrant d’arthrose peuvent également être donnés aux chats vieillissants qui ne présentent pas encore de symptômes. Il s’agit notamment de la glucosamine et de la chondroïtine, mais aussi des extraits de plantes que nous avons déjà cités. Leur action de fond permet de préserver le cartilage, d’éviter les inflammations et donc de retarder l’apparition de la maladie. Les Oméga-3 et 6 peuvent également être donnés sous forme de compléments alimentaires.

N’hésitez donc pas à offrir à votre petit félin une alimentation de qualité : elle protégera ses articulations, et aura plus généralement un impact très positif sur son espérance de vie !

Favoriser l’activité physique

Le chat est un animal qui a absolument besoin de se dépenser pour rester en bonne santé ! L’activité physique est bénéfique sur plusieurs plans. En effet, elle réduit fortement le risque d’avoir un chat en surpoids et elle renforce le système musculaire qui soutient les articulations, diminuant ainsi les pressions et les frottements. Mais elle fait aussi office d’anti-inflammatoire naturel : un chat qui fait suffisamment d’exercice produit moins de toxines, ce qui protège tout son corps, y compris ses articulations.

Mon chat a de l’arthrose, que puis-je faire pour l’aider ?

Si votre vieux chat souffre d’arthrose, il est indispensable de l’aider à moins souffrir, mais également à conserver une certaine indépendance. En effet, s’il perd l’autonomie dont il a besoin pour se sentir en sécurité, il risque de développer des troubles anxieux. Cela peut avoir un impact néfaste sur son bonheur bien sûr, mais également sur son espérance de vie. Heureusement, vous pouvez facilement mettre en place des aménagements qui viendront soulager naturellement votre chat !

Lui offrir un lieu de repos confortable

Les douleurs liées à l’arthrose sont aggravées par le froid et l’humidité. Son panier ou coussin doit donc être installé dans un endroit chaud et sec. Choisissez un coussin bien confortable, ni trop dur, ni trop mou. Il existe des coussins à mémoire de forme qui assurent au chat un soutien optimal. Placez le panier au rez-de-chaussée, dans un lieu facile d’accès pour votre vieux chat, mais à l’abri des autres animaux. En effet, un chat diminué physiquement a besoin de se sentir en sécurité.

Rendre sa litière accessible

Si les bords de sa litière sont trop hauts, il se peut que votre chat ne parvienne pas à lever suffisamment les pattes pour y entrer. Proposez-lui une caisse de litière avec des bords très bas, ou installez une rampe d’accès. Évitez bien sûr les modèles accessibles par le dessus, car ils ne sont plus adaptés aux chats atteints d’arthrose.

Lui permettre de manger sans douleur

Un chat qui souffre d’arthrose au niveau du dos et des vertèbres cervicales risque d’éprouver des difficultés à pencher la tête. Vous pouvez donc surélever légèrement ses gamelles d’eau et de nourriture afin de lui permettre de conserver une position non douloureuse.

Installer des rampes d’accès

Monter et descendre des marches peut devenir un supplice pour un chat atteint d’arthrose. Si votre rez-de-chaussée comporte des différences de niveau, pensez à installer des rampes ou des marches beaucoup plus basses. Les mêmes aménagements peuvent être utilisés pour permettre au chat d’accéder à son rebord de fenêtre préféré ou à son arbre à chat. Réduisez donc au maximum les efforts que votre chat doit réaliser au quotidien.

L’aider au toilettage

En perdant sa souplesse, le chat peut éprouver des difficultés à se toiletter seul. Or votre petit félin a besoin de se sentir propre pour être heureux ! Pensez à le brosser plus régulièrement, et à vérifier son hygiène. En bougeant moins, il va moins user ses griffes. Épointez-les régulièrement à l’aide d’un outil adapté (coupe-griffes pour chat).

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢