Mau égyptien : une race de chat très ancienne, aux origines lointaines

24 octobre 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

race de chat Mau Egyptien

Avec son pelage tacheté, ses grands yeux vert clair et sa démarche souple, le Mau égyptien fait penser à un petit félin sauvage. Pourtant, c’est bien un chat domestique, descendant tout droit des chats des Pharaons. Il a hérité la vivacité et le physique d’athlète de ses lointains ancêtres, mais c’est aussi un compagnon très câlin et fidèle. Découvrons ensemble les secrets de ce chat atypique et tellement attachant !

Carte d’identité du Mau Egyptien

Poil : court
Taille : petit à moyen
Robe : black smoke, bronze et silver, patron spotted tabby
Origine : Égypte Ancienne
Prix moyen : 1500-2000 €

Race très ancienne. Tache en forme de « M » sur le front. Sportif et chasseur, besoin d’espace. Très joueur. Peut se montrer hostile avec les étrangers.

Historique de la race

Si le Mau égyptien trouve ses origines en Égypte antique, la race a été développée aux États-Unis sous l’impulsion d’une princesse russe ! Ce chat d’exception est encore rare en Europe, mais sa popularité augmente au fil des années.

Le chat des Pharaons

Les ancêtres du Mau égyptien vivaient déjà aux côtés des humains à l’époque des Pharaons. On a retrouvé dans les monuments de l’Ancienne Égypte quantité de parchemins montrant des chats tachetés, très proches physiquement du Mau égyptien actuel. En effet, à l’image de la déesse Bastet, les chats étaient sacrés dans le bassin du Nil. Ils étaient ainsi souvent représentés, et de nombreuses momies de chats ont été retrouvées dans les tombeaux aux côtés des défunts humains.

Ces chats se sont progressivement répandus dans tout le bassin méditerranéen, à la faveur des échanges commerciaux et autres déplacements de populations. Dans la première moitié du XXe siècle, on trouvait ainsi en Italie de nombreux chats tachetés descendants des félins domestiques des pharaons. Beaucoup de ces chats ont malheureusement disparu durant la Seconde Guerre mondiale, mais il encore possible de nos jours de trouver des chats de gouttière tachetés en Italie, tout comme en Afrique du Nord.

La princesse et le chat tacheté

Durant la Seconde Guerre mondiale, la princesse russe Nathalie Troubetzkoï fut contrainte de se réfugier dans le palais de l’ambassadeur d’Égypte à Rome. L’histoire raconte qu’un petit garçon qui connaissait son amour des chats lui offrit un chaton tacheté dans une boîte en carton. Elle donna le nom de Ludivine à la petite femelle au magnifique pelage argenté, tacheté de noir. La princesse se mit alors en quête d’autres chats au pelage moucheté, et adopta un mâle noir, puis un black smoke. Grâce à ces trois chats, la princesse obtint les premiers chatons silver et bronze, qui furent présentés dès 1955 dans les concours félins romains.

Après avoir émigré aux États-Unis au début des années 1950, Nathalie Troubetzkoï créa son élevage qu’elle appela Chatterie de Fatima. Persuadée que ses protégés descendaient tout droit des chats des Pharaons, elle décida de baptiser la race du nom de Mau égyptien. Mau est en effet un mot égyptien qui signifie à la fois « chat » et « miaulement ». Des tests ADN ont depuis donné raison à la princesse russe : le Mau égyptien semble bien descendre directement des chats sacrés de l’Ancienne Égypte.

Le développement de la race

La race commença rapidement à se développer aux États-Unis, mais ne fut officiellement reconnue qu’en 1977. Descendant tous de seulement trois chats, les premiers Mau égyptiens avaient tendance à connaître des problèmes de santé dus à la consanguinité. À partir des années 1980, les éleveurs introduisirent donc de nouveaux reproducteurs dans le programme de développement de la race.

Parmi eux, on peut citer Jean Mill, la mère de la race Bengal, qui fit venir d’Inde des chats tachetés. D’autres furent importés d’Égypte. L’introduction de ces chats a permis d’améliorer considérablement la santé des Mau égyptiens. Le développement de nouvelles couleurs est toujours en cours, avec notamment le bleu, le bleu silver et le bleu smoke. En France comme dans la plupart des autres pays d’Europe, le Mau égyptien n’est arrivé qu’à la toute fin des années 1990.

Caractéristiques physiques du Mau égyptien

Avec son pelage tacheté et sa démarche souple, le Mau égyptien a tout du félin sauvage ! C’est un chat de taille moyenne, très musclé, sans être massif. Ses longues pattes arrières particulièrement extensibles font de lui un champion de course et de saut !

La tête

Le Mau égyptien a une tête de taille moyenne, qui forme un triangle aux contours adoucis. Si on le regarde de face, on observe des joues plates chez la femelle, et des bajoues chez le mâle. Le nez est de la même largeur à la base qu’à l’extrémité. Vu de profil, le front forme un léger arrondi. Un creux discret au niveau des yeux le sépare d’un nez droit. Le museau arrondi, de longueur moyenne, constitue la pointe inférieure du triangle de la tête.

Les yeux

On remarque tout de suite les grands yeux vert clair du Mau égyptien. En forme d’amande, bien ouverts, ils sont placés légèrement de biais, sans toutefois être aussi obliques que chez les chats de type oriental. Chez les chatons, les yeux sont de couleur ambre. Ils évoluent ensuite pour prendre leur couleur définitive vers les 18 mois de l’animal.

Les oreilles

Les grandes oreilles du Mau égyptien sont assez espacées, leur ligne extérieure prolongeant celle de la tête. Larges à la base, elles présentent une extrémité arrondie. Elles sont parfois ornées d’un plumet. Leur face externe est couverte d’une très courte fourrure, tandis que la face interne est d’un rose clair presque translucide.

Le corps

Le corps du Mau égyptien est un subtil mélange d’élégance et de puissance. La musculature est bien développée, en particulier chez les mâles adultes, ce qui les rend plus trapus que les femelles. Les épaules saillantes sont très visibles sous le pelage. Entre les pattes arrière, la peau du ventre forme une poche appelée gousset, présente uniquement chez les chats de cette race. Le cou, de longueur moyenne, forme un arc.

Les pattes

Le Mau égyptien possède des pattes de longueur moyenne, fortement musclées. Les pattes arrière sont plus longues que celles de devant. Cela donne l’impression qu’il marche sur la pointe des pieds, rappelant la démarche des félins sauvages, toute en souplesse et en élégance. Les pieds de forme très légèrement ovale sont petits et délicats.

Le gousset formé par la peau du ventre au niveau des pattes arrière permet à celles-ci de s’étendre plus loin que chez les autres races. Cela fait du Mau égyptien le plus rapide des chats domestiques : il est capable de courir à près de 50 km/h ! Il saute également plus haut que la plupart de ses congénères.

La queue

La queue du Mau égyptien est de longueur moyenne : repliée, son extrémité vient caresser les épaules. Large à la base, elle s’effile ensuite légèrement.

Les poils

Le Mau égyptien est couvert d’une robe courte, dont les poils sont bien couchés sur le corps. Chez les individus silver et bronze, le pelage est doux et assez dense, ce qui le rend élastique au toucher. Chez les chats noirs et black smoke, il est plus fin et soyeux. Chaque poil doit présenter au moins quatre bandes de ticking, deux claires et deux foncées.

La robe et le patron

Le Mau égyptien est la seule race tachetée qui n’a pas été créée par l’homme. Il tient sans doute son pelage tacheté de ses ancêtres sauvages.

Le patron spotted tabby

Le Mau égyptien porte un pelage spotted tabby, ce qui signifie qu’il est couvert de taches sombres qui se détachent sur un fond plus clair. Le front est marqué par le « M » sombre caractéristique de tous les chats tabby. On parle également parfois d’une marque en forme de scarabée sacré. Des rayures horizontales, qualifiées de « maquillage égyptien », partent du coin externe des yeux. On observe également un trait de maquillage sous l’œil, qui s’estompe en allant vers les oreilles.

Sur le crâne, des lignes droites partent du « M », pour se prolonger sur le cou et se rejoindre afin de former une bande tout le long de la colonne vertébrale. Sur le cou, les taches forment un collier légèrement ouvert. Les pattes portent elles aussi des anneaux, de largeur irrégulière, dont certains peuvent être ouverts. La queue est annelée, et se termine par une extrémité noire. Sur les épaules, les taches sont de forme allongée. Sur le reste du corps, elles sont de taille variable, sans forme définie, et réparties au hasard sans former de lignes.

Les couleurs

Le standard de la race reconnaît quatre couleurs : silver, bronze, black smoke et noir. Chez les Mau égyptiens silver, le fond de robe est d’un argenté lumineux. Les narines, le menton est la gorge sont presque blancs. Les taches sont noires, tout comme les coussinets, les zones entre les doigts, les talons, et l’extrémité des oreilles. Le contour des yeux, des lèvres et du nez est également noir. La truffe est d’un beau rouge brique. L’arrière des oreilles est gris rosé.

Dans le cas des chats bronze, le pelage est de couleur fauve, bien brillant. Il est plus sombre sur l’arrière-train, et s’éclaircit en allant vers le ventre, où il est ivoire. Sur les narines, le menton et la gorge, il prend une teinte crème ou beige. Les zones sombres sont les mêmes que chez le silver, leur couleur allant du brun foncé au noir. La truffe est de la même couleur que celle du silver, et l’extérieur des oreilles et rose fauve.

Le fond de robe du black smoke est composé de poils argentés à la base et gris anthracite sur les trois quarts de leur longueur. Au niveau des spots, le gris est remplacé par du noir, créant un léger contraste avec le reste du pelage : on parle de « marques fantômes ». La robe est plus claire au niveau de la gorge, des narines et du menton.

On retrouve le trait noir caractéristique autour des yeux et des lèvres, ainsi que les zones noires sur les pieds : coussinets, talon, zones entre les doigts. La truffe est totalement noire. Enfin, chez les Mau égyptiens noirs, les marques fantômes sont à peine visibles sur un fond de robe noir.

Comportement et caractère du Mau égyptien

On rapporte que les premiers Mau égyptiens avaient un caractère bien trempé, et qu’ils étaient difficiles à manipuler. Les éleveurs ont par la suite sélectionné des reproducteurs au caractère plus doux, afin d’obtenir un chat sociable et câlin. Rappelons toutefois que chaque chat possède sa propre personnalité, façonnée par son parcours de vue unique !

Le Mau égyptien, un grand sensible

Le Mau égyptien est un chat extrêmement attachant, qui développe des liens très forts avec un ou deux membres de la famille. Avec les autres, il se montrera amical, mais un peu plus distant. Il peut lui falloir un peu de temps pour accepter les étrangers, dont il se méfie au premier abord.

Véritable pot de colle, cet adorable félin suit son maître partout et ne le quitte jamais des yeux. Il adore se faire câliner et se perche souvent sur les épaules de son humain préféré afin de ne rien rater de ses faits et gestes. Le chat égyptien instaure souvent un véritable dialogue avec son maître. Il module sa voix douce pour créer des vocalises particulièrement mélodieuses. Lorsqu’il est content, sa queue ondule vivement.

Si le Mau égyptien donne énormément d’amour, il réclame beaucoup d’attention en retour. C’est un chat très sensible, qui ne peut pas être laissé seul trop longtemps. Les amoureux de la race rapportent d’ailleurs que certains individus se laissent mourir de chagrin en cas d’abandon. Si vous êtes absent de la maison toute la journée, il est fortement conseillé d’avoir un deuxième animal. Cela ne posera pas de problèmes : le Mau égyptien est sociable, amical avec ses congénères , et accepte généralement bien la compagnie d’un chat ou d’un chien. Il se montrera sans doute un peu dominant, mais pas agressif.

Les éleveurs rapportent un fait attendrissant : contrairement à la plupart de leurs congénères, certains mâles de cette race participent aux soins et à l’éducation des chatons, jouant avec eux et leur apprenant à se toiletter.

Un petit fauve curieux vif et joueur

Si le Mau égyptien sait se montrer très câlin, il n’en reste pas moins un félin joueur, au comportement vif et curieux. Il a besoin d’exercer ses talents de chasseur par le jeu, dans lequel il fait la démonstration de ses réflexes particulièrement rapides. Le chat tacheté apprécie beaucoup d’avoir accès à un espace extérieur sécurisé. Un jardin avec des arbres sur lesquels grimper est idéal. Mais attention, les éleveurs insistent sur le fait que le Mau égyptien ne doit pas pouvoir sortir en liberté, il ne serait pas capable d’affronter les dangers du monde extérieur.

À l’intérieur, il peut avoir tendance à dégrader le mobilier si son énergie n’est pas canalisée par des équipements adaptés. Sa morphologie souple de félin sauvage lui permet de se faufiler dans tous les recoins de la maison : mieux vaut bien fermer les placards ! Le Mau égyptien affectionne tout particulièrement les endroits en hauteur. Chose rare chez les chats, il est attiré par l’eau, et vous suivra volontiers sous la douche ! Il a d’ailleurs une façon adorable de boire, en recueillant l’eau dans ses pattes avant. Vous pourriez bien le surprendre en train de se désaltérer dans la cuvette des toilettes !

La santé du chat Egyptien

Le Mau égyptien a hérité de ses lointains ancêtres une santé solide. Aucune maladie génétique ne touche particulièrement cette race de chat. On rapporte toutefois un risque de développer des calculs urinaires plus élevé que pour d’autres races. Même si le chat égyptien est robuste, il faut bien entendu veiller à effectuer ses rappels de vaccination et à lui administrer régulièrement un traitement vermifuge.

Prendre soin d’un Mau égyptien

Le Mau égyptien est un chat plutôt facile à vivre tant qu’on lui accorde suffisamment de présence et d’attention. Il a besoin d’être stimulé physiquement et intellectuellement afin de rester en forme : si vous décidez d’en adopter un, vous devez être prêt à aménager votre logement et à lui consacrer du temps de jeu.

Bien le nourrir et le toiletter

Le Mau égyptien , comme toutes les autres races, a besoin d’une alimentation de qualité pour conserver toute sa vitalité et rester en bonne santé le plus longtemps possible. Vous pouvez opter pour une alimentation mixte à base de croquettes et de pâtées.

Pour choisir les aliments à donner à votre petit fauve, pas d’hésitation : choisissez des croquettes et pâtées de gammes ultra-premium. Leur prix est certes plus élevé, mais elles contribuent véritablement à la bonne santé de votre chat en lui apportant les nutriments essentiels.

La courte fourrure lustrée du Mau égyptien ne demande que très peu d’entretien : un brossage par semaine à l’aide d’une brosse douce est suffisant. Mais vous pouvez bien sûr augmenter la fréquence, votre chat appréciera ces moments de détente.

Maintenir sa forme physique et mentale

Le Mau égyptien adore se placer en hauteur pour observer son environnement. De plus, il saute très haut pour sa taille : il est capable de bondir à deux mètres sans aucun élan ! Choisissez un arbre à chat présentant des plateformes situées le plus haut possible. Vous pouvez également lui donner accès à des dessus d’armoire ou autres meubles hauts, éventuellement en plaçant à proximité un siège ou un meuble bas qui lui permettra de grimper.

Votre petit chasseur a besoin de beaucoup jouer : son instinct le pousse à chasser. Il appréciera donc particulièrement les jouets simulant de petites proies : fausses souris, boules de plumes… Agitez-les devant lui, et vous aurez le plaisir de le voir bondir en tous sens !

Adopter un Mau égyptien

Vous avez craqué pour ce chat attachant et souhaitez en adopter un ? Même s’il est encore assez difficile à trouver en France, il existe quelques éleveurs passionnés dans différentes régions. Vous pouvez trouver la liste des élevages reconnus par le LOOF sur son site internet. Comme c’est souvent le cas pour les races rares, le prix d’un chaton Mau égyptien est élevé : il faut compter 1 500 € en moyenne pour un chaton destiné à la compagnie. Pour un animal non stérilisé destiné à la reproduction, le prix moyen atteint 2 000 €.

Avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure, assurez-vous d’avoir lu notre guide de l’adoption, essentiel pour faire ses premiers pas et assurer le bien-être de son félin !

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢