Ocicat : tout savoir sur « l’ocelot domestique » à l’allure sauvage

20 avril 2020 -

Ocicat

Vous êtes fasciné par la beauté des grands félins sauvages ? Alors l’Ocicat pourrait bien être le chat idéal pour vous ! Avec son pelage tacheté et son corps souple et puissant, il pourrait presque passer pour un petit ocelot domestique. Mais, sous ce physique de chasseur, se cache un félin au cœur tendre, qui s’adapte à merveille à la vie de famille. Nous vous révélons les secrets de ce chat encore méconnu en France.

Carte d’identité de l’Ocicat

Autre nom : chat-ocelot
Poil : court
Taille : moyen
Robe : fauve tacheté
Origine : États-Unis
Prix moyen : 700-1 400 €

Chat indépendant et très actif. Un espace extérieur est souhaitable. Doux et câlin. Miaule très peu. Sociable avec les autres chats, les chiens et les enfants.

Historique de la race

Le nom de l’Ocicat est une contraction des mots « ocelot » et « cat » : c’est donc littéralement le chat ocelot. Pourtant, il n’a aucune parenté avec le félin tacheté. Il ne s’agit pas d’une race hybride, mais bien d’un chat créé à partir d’autres races de chats domestiques.

L’histoire de l’Ocicat a commencé aux États-Unis, plus précisément dans le Michigan, en 1964. Virginia Daly, une éleveuse de Siamois, souhaitait obtenir des Siamois «tabby point». Pour cela, elle croisa un Siamois chocolat avec un chat mi-Abyssin, mi-Siamois. Parmi les chatons issus de cette union, elle remarqua un mâle au pelage tacheté très particulier.

Ce chaton prénommé Tonga fut toutefois stérilisé, et vendu comme animal de compagnie. Mais son aspect était assez inhabituel pour que sa photo soit publiée dans le journal de Détroit. Le docteur Clyde Keeler, un généticien, décida en la voyant de créer une nouvelle race. La programme de sélection fut lancé, et impliqua des croisements entre le Siamois, l’Abyssin, mais également l’Oriental, le Mau Égyptien et l’American Shorthair.

La race fut finalement reconnue par la TICA en 1986, et rencontra un beau succès outre-Atlantique. Le premier Ocicat est arrivé en France en 1989, mais la race y est encore très rare à ce jour.

Caractéristiques physiques de l’Ocicat

L’Ocicat se démarque par son magnifique pelage tacheté, qui rappelle celui de l’ocelot. Son corps athlétique et souple évoque également celui du félin tacheté. Mais il fascine également par son regard intense.

La tête

La tête de l’Ocicat est en forme de triangle aux contours arrondis, avec des pommettes proéminentes. Le museau est large et carré, et le pinch qui le sépare des pommettes est peu marqué. Les mâchoires sont puissantes, et le menton ferme. Lorsque l’on regarde le chat tacheté de profil, le front est légèrement arrondi, et séparé du nez par un creux peu marqué, sans cassure nette.

Les yeux

L’Ocicat a de magnifiques grands yeux ovales, qui peuvent prendre toutes les couleurs, sauf le bleu. Il n’y a pas de relation entre la couleur des yeux et celle de la robe. Ils sont bien espacés, et placés légèrement en biais.

Les oreilles

Les oreilles de l’ocelot domestique sont de taille moyenne, et sont placées à mi-distance du sommet et des côtés de la tête. Elles sont souvent ornées de plumets.

Le corps

Le corps de l’Ocicat est athlétique sans lourdeur, avec une musculature puissante, mais déliée. La ligne de dos est droite, et en légère pente descendante de l’encolure vers l’arrière du corps. La poitrine est large, et le cou est arqué. Les femelles sont souvent nettement plus petites que les mâles.

Les pattes

Les pattes, de longueur moyenne, sont bien musclées, à l’instar du reste du corps. Leur ossature est forte. Les pieds, de forme ovale, sont compacts.

La queue

La queue de l’Ocicat est généralement de longueur moyenne, mais peut être plus longue chez certains individus. Bien épaisse à la base, elle s’effile en allant vers l’extrémité.

Les poils

Le chat tacheté est couvert d’une fourrure dense et fine, couchée sur le corps.

La robe et le patron

L’Ocicat est célèbre pour la robe tachetée qui lui a valu son nom, puisqu’elle le fait ressembler à un petit ocelot domestique. Il porte, en fait, un pelage agouti. Cela signifie que chacun de ses poils présente une alternance de bandes claires et sombres, appelées bandes de ticking. Les taches sont formées par des poils dont l’extrémité est foncée, tandis que le fond de robe est plus clair.

Tous les poils du félin tacheté présentent des bandes de ticking, que ce soit sur le fond de robe ou au niveau des taches. Seuls les poils du bout de la queue sont de couleur unie. Les taches doivent se détacher clairement du reste du pelage, et sont plus foncées sur le visage, la queue et les pattes, que sur le reste du corps. Le fond de robe peut être noir, bleu, chocolat, lilas, cinnamon ou fawn, ou encore silver (blanc argenté) ou smoke. Le pelage est plus foncé sur le dos que sur le menton, la gorge, le ventre et l’intérieur des pattes.

Sur le front du chat tacheté, on distingue le dessin en « M » et les lignes de maquillage de l’œil typiques des motifs tabby. En dessous de l’œil, on remarque une ligne qui s’estompe en allant vers l’oreille. Les pointes du « M » sont prolongées par deux lignes qui passent sur le crâne, continuent sur le cou et se rejoignent pour former un chapelet de taches rapprochées alignées tout le long de la colonne vertébrale.

Sur le cou, l’Ocicat porte plusieurs colliers légèrement ouverts. Sur les pattes, on observe d’épais anneaux de forme irrégulière, parfois ouverts. La queue est annelée, sauf l’extrémité qui est toujours foncée. Le motif spotted tabby s’étend sur tout le reste du corps, y compris le ventre. Les taches, de forme irrégulière, ne sont pas alignées.

Comportement et caractère de l’Ocicat

Le standard de la race ne fixe pas de caractère ou comportement spécifique pour l’Ocicat. Rappelons d’ailleurs que, quelle que soit sa race, chaque chat est bien entendu unique ! Plus que ses gènes, ce sont son éducation et ses conditions de vie qui vont façonner sa personnalité. On peut toutefois observer de grandes tendances de comportement chez la plupart des représentants d’une race. Nous allons décrire ici le caractère « standard » de l’Ocicat, sans que cela implique qu’un individu donné présente toutes ces particularités.

Un chat vif et actif…

Si vous aimez les chats débordants d’énergie, l’Ocicat est fait pour vous ! En véritable petit fauve, notre félin moucheté est toujours en mouvement, occupé à jouer ou à explorer son environnement. Il s’adapte d’ailleurs mal à la vie dans de petits espaces. Il est largement préférable pour lui de vivre dans une grande maison avec un jardin, afin qu’il puisse satisfaire son besoin de mouvement et d’exploration.

L’Ocicat est très heureux au sein d’un foyer plein de vie. Il s’entend généralement très bien avec les enfants, et apprécie de pouvoir partager des jeux avec eux. Il faut toutefois au préalable leur apprendre à respecter les limites de l’animal et à décoder son langage corporel. Avec ses congénères, le chat ocelot se montre parfois dominant. Cependant, il peut très bien s’entendre avec d’autres chats, et même avec des chiens, si leurs caractères sont compatibles.

…mais aussi doux et câlin

Dans ses moments de calme, l’Ocicat est un chat câlin et affectueux. Très attaché à ses maîtres, il recherche leur attention sans pour autant se montrer collant. Il a hérité ce comportement de son ancêtre le Siamois, mais, contrairement à ce dernier, il miaule très peu. Comme l’ocelot domestique supporte mal la solitude, il est préférable de ne pas choisir cette race si vous êtes souvent absent de votre domicile. En revanche, sa grande adaptabilité aux nouvelles conditions de vie fait qu’il peut aisément être emmené en vacances.

La santé de son « ocelot miniature »

L’Ocicat ne souffre apparemment d’aucune maladie génétique particulière. On peut toutefois noter une légère prédisposition à l’atrophie progressive de la rétine, à la cardiopathie hypertrophique, à l’amyloïdose rénale et aux infections dentaires. Un suivi annuel chez le vétérinaire est donc vivement recommandé !

Pendant ce rendez-vous, votre chat recevra les rappels de vaccins. Le spécialiste de la santé animale contrôlera son poids, et sa bonne santé générale. Il vous donnera également des conseils précieux pour adapter l’alimentation de votre petit félin à son âge et à son mode de vie. Il est bien sûr indispensable de faire vacciner votre compagnon contre les maladies félines les plus fréquentes.

Puisque l’Ocicat est un chat d’extérieur, il ne faut pas laisser passer plus de trois mois entre deux traitements vermifuges. Cela lui évitera d’attraper des parasites intestinaux, et de vous les transmettre !

Prendre soin d’un Ocicat

La recette pour un Ocicat heureux est la même que pour tous les chats : une nourriture adaptée, des soins réguliers, des accessoires bien choisis… mais surtout, beaucoup de jeux et d’amour !

Bien nourrir son félin

Les chats sont des carnivores stricts, ce qui signifie que leur alimentation doit être essentiellement composée de protéines animales. C’est particulièrement vrai pour l’Ocicat, en raison de son grand besoin de mouvement. Or, la plupart des croquettes contiennent une importante quantité de céréales. Elles sont par conséquent trop riches en glucides, et pas assez en protéines.

Si vous souhaitez garder votre Ocicat en parfaite santé, il est donc fortement conseillé de lui offrir des croquettes de gamme premium ou ultra-premium. Celles-ci contiennent majoritairement de la chair de viande ou de poisson, ce qui explique leur prix plus élevé. Pour varier les plaisirs, vous pouvez alterner les croquettes et les pâtées, qui présentent l’avantage de contenir plus d’eau, ce qui est un atout pour les chats sujets à des troubles urinaires. Votre félin a un palais délicat !

Il est important d’éviter que sa nourriture reste trop souvent à l’air libre. Un distributeur de croquettes peut être une bonne solution si vous n’êtes pas disponible pour remplir régulièrement sa gamelle. Pensez également à toujours tenir à disposition de votre Ocicat un bol d’eau fraîche. Enfin, le coin repas doit être situé loin de la litière, et pas dans un lieu de passage. Votre chat tacheté pourra ainsi prendre ses repas en toute tranquillité !

L’Ocicat étant un chat actif, il est peu sujet à la prise de poids excessive. Vous pouvez donc sans crainte lui proposer de temps en temps une friandise pour chat. Il faut toutefois veiller à choisir des produits de bonne qualité, tels que les friandises naturelles. Vous pouvez aussi mettre à la disposition de votre compagnon un pot d’herbe à chat. Il appréciera d’en manger de temps en temps, afin de faciliter la régurgitation des boules de poils qui se créent dans son estomac à cause du léchage.

Le toiletter

L’Ocicat perd peu de poils. Un brossage de temps en temps est donc suffisant pour préserver la beauté de son pelage. Comme pour tous les chats, il faut surveiller très régulièrement l’état de ses oreilles et de ses yeux, et si nécessaire les nettoyer à l’aide d’une lingette qui ne perd pas de fibres et d’un produit adapté. Il est également nécessaire de vérifier souvent la longueur des griffes de votre compagnon, et de les épointer à l’aide d’une pince si elles sont trop longues.

Équiper et adapter votre logement

Savez-vous qu’un chat dort entre 12 et 18 heures par jour ? Mieux vaut donc lui aménager un lieu de repos confortable ! Tapis moelleux, panier ou igloo, vous avez l’embarras du choix pour lui proposer un nid douillet. Il existe même des maisons pour chat que vous pouvez installer à l’extérieur, ce qui peut être une bonne solution pour l’Ocicat qui aime passer du temps dehors.

Pour votre confort et le sien, il est également nécessaire de fournir à votre chat une litière suffisamment grande pour qu’il s’y sente à l’aise. Vous pouvez opter pour un simple bac à litière ouvert, ou pour une maison de toilette. Même si votre Ocicat a un accès à l’extérieur, il est fortement recommandé d’installer chez vous un griffoir qui lui permettra de faire ses griffes. Cela lui évitera de les user sur les meubles ou sur le canapé !

S’équiper d’un arbre à chat est également un vrai plus lorsque l’on est l’heureux propriétaire d’un chat aussi actif que l’Ocicat. Choisissez-en un de grande taille, avec des cachettes dans lesquelles le chat pourra se dissimuler pour observer son environnement… ou faire une sieste au calme !

La grande intelligence de l’Ocicat le pousse à explorer les moindres recoins de son lieu de vie ! Pensez à mettre hors de sa portée les objets et produits dangereux, et à vérifier qu’il ne peut pas se retrouver coincé dans certains endroits, par exemple une cave fermée par une trappe. Si vous avez des plantes vertes chez vous, pensez à vérifier si elles ne sont pas toxiques pour les chats !

En effet, certaines d’entre elles peuvent causer de graves intoxications à votre petit ocelot domestique s’il lui prend l’idée de les manger. C’est le cas notamment de plantes aussi communes que le Ficus et l’Aloe Vera par exemple. Évitez également de mettre de l’engrais ou autres produits chimiques dans les pots qui sont à sa portée.

Le jeu

L’Ocicat adore jouer ! De la simple balle à la roue de course pour chat, il existe des jouets de toutes tailles et à tous les prix ! Avec sa grande intelligence, le chat tacheté appréciera beaucoup les jeux de type « cache-cache ». Mais n’oubliez pas que les meilleurs jeux seront toujours ceux qu’il partagera avec vous !

Adopter un Ocicat

Si vous êtes séduit par l’Ocicat et souhaitez adopter un chaton, il faudra vous armer de patience et de détermination ! En effet, la race est très peu représentée en France, et les éleveurs y sont donc rares. Si vous ne parvenez pas à trouver le chaton de vos rêves dans l’Hexagone, il est possible de l’adopter à l’étranger.

C’est aux États-Unis que l’Ocicat est le plus populaire, mais vous n’aurez sans doute pas besoin d’aller aussi loin. En effet, il est possible de trouver assez facilement des éleveurs du chat tacheté dans les pays du Nord de l’Europe.

Comment choisir l’élevage dans lequel adopter votre chaton ?

Les précautions à prendre avant de choisir un chaton Ocicat à adopter sont les mêmes que pour toutes les races de chat. L’éleveur doit de préférence être affilié au club de race, dont vous pouvez trouver les coordonnées sur le site internet du LOOF. Les chatons qu’il propose à l’adoption doivent être âgés de plus de 12 semaines.

En effet, c’est le temps minimum dont un jeune Ocicat a besoin afin de développer les capacités physiques et sociales qui lui permettront de devenir un adulte équilibré. Il est également nécessaire de vérifier quelles sont les conditions de vie des chats dans l’élevage, et comment ils interagissent avec la famille de l’éleveur.

La qualité des interactions du petit félin avec sa mère, ses congénères et les humains qui s’en occupent est, en effet, essentielle pour obtenir un animal équilibré et épanoui !

Quel est le prix d’un Ocicat ?

Le chat ocelot étant très rare en France, les données concernant son prix ne sont pas nombreuses. On estime toutefois qu’il se situe en général dans une fourchette allant de 700 à 1 400 euros. Cela peut sembler élevé, mais c’est un prix tout à fait normal pour un chat de race.

En effet, élever des chats afin de les proposer à l’adoption coûte cher. L’éleveur doit leur fournir un lieu de vie adapté, des accessoires, une alimentation de qualité, des soins vétérinaires… En outre, plus le chaton est conforme au standard de la race, plus son prix est élevé, surtout si son pedigree est prestigieux, avec des parents primés lors de concours félins.

Rechercher 🔎

Catégories 🐈

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À lire absolument... 📢