Chat qui pleure (miaulements aigus ou larmes), pourquoi et que faire ?

16 octobre 2019 -

chat qui pleure

Alors que vous pourriez être tenté de répondre que l’expression « mon chat pleure » n’a pas lieu d’être car les chats ne pleurent pas « comme les humains », certains félins poussent en réalité de petits cris aigus apparentés aux « pleurs », dans certaines situations, et peuvent également présenter des larmes aux coins des yeux.

Ces deux situations (miaulements vs larmes) sont en réalité bien distinctes. Par exemple, si un chat se met à larmoyer (verser des larmes), ce phénomène est souvent lié à un problème de santé qui demandera toute votre attention (et peut-être l’intervention d’un vétérinaire). Cependant, si les « pleurs » de votre chat s’expriment par des miaulements, vous devrez investiguer pour trouver la raison de ces petits cris.

Quels sont donc les causes d’un « chat qui pleure » ?

Comme mentionné plus haut, il est important de faire la différence entre les larmes du chat et ses miaulements. Selon la situation, les causes n’ont en fait rien à voir.

Si mon chat pleure en poussant de petits miaulements

Il faudrait être dénué d’émotions pour rester de glace face aux cris du chat en peine. Si un chat qui miaule la nuit peut vous empêcher de dormir, rassurez-vous, ce comportement n’a pas pour but de vous nuire. Quand un chat miaule, c’est (presque) toujours pour une bonne raison !

1) Mon chat est stressé

Sous ses airs nonchalants, votre chat est un grand sensible. Un nouvel appartement et tous ses repères s’évanouissent. Des chantiers nocturnes à proximité et vous voilà en présence d’un chat qui miaule toute la nuit.

Des cris de chat dépourvus d’autres symptômes physiques peuvent refléter un état de stress intense. Il y a plusieurs moyens pour l’apaiser : les sprays antistress, les diffuseurs, mais aussi les caresses que vous lui donnerez. La meilleure solution serait d’aménager chez vous un espace tout spécialement dédié à votre compagnon, et l’aider progressivement à s’approprier les lieux.

2) Un chat qui pleure a souvent besoin d’attention

Certes, les félins sont des animaux indépendants, solitaires mais sachez qu’ils apprécient également des moments de tendresse et de complicité avec leur propriétaire. Cela fait partie de son équilibre et de son bien-être. Un chaton qui miaule peut, en effet, se sentir seul et exprimer ainsi son besoin d’affection.

C’est souvent un appel « au secours » et il est important d’y prêter attention et de lui donner toute l’affection qu’il mérite. Pour réconforter un chaton triste, occupez-vous de lui ; caressez-le, prenez du temps pour jouer avec lui (essentiel à sa croissance), gardez-le sur vous en l’entourant de tout votre amour, parlez-lui. Tout cela est indispensable à sa bonne éducation, à sa santé psychique et physique.

3) Peut-être a-t-il simplement faim ?

Avant de paniquer, êtes-vous sûr que votre chat qui miaule tout le temps n’a pas tout simplement faim ?

N’avez-vous pas oublié de rajouter des croquettes dans sa gamelle ? Le mieux pour éviter ce désagrément serait d’investir dans un distributeurs de croquettes. Vous trouverez de nombreux modèles sur le marché. Vous l’aurez compris, le cri du chat est un moyen fort efficace d’attirer votre attention sur ce besoin fondamental.

4) Il souffre d’une infection ORL

Si vous avez un chat qui pleure à chaque fois qu’il mange, arrêtez tout et emmenez-le voir un vétérinaire. Soit sa trachée est obstruée, soit il est victime d’une infection appelée rhinotrachéite.

Dans un cas comme dans l’autre, il nécessite une prise en charge médicale sur-le-champ.

5) Il a contracté une infection urinaire

Un chat qui pleure à chaque fois qu’il fait ses besoins n’augure rien de bon.

Victime d’infection urinaire, votre chat vit un véritable supplice dès qu’il doit vider sa vessie. Ou alors, est-ce une prolapse anal ? Si vous voyez une sorte de boule rouge qui sort de l’anus, il s’agit certainement d’un prolapse anal.

Les cris du chat, dans ce cas de figure, peuvent être déchirants ? Il y a urgence à l’amener chez votre vétérinaire qui devra, certainement, l’opérer.

6) Mon vieux chat souffre de dégénérescence cérébrale

Comme les êtres humains, les vieux chats peuvent souffrir de dégénérescence cérébrale. Au milieu de la nuit, votre compagnon se réveille et ne sait plus où il est. Apeuré, il pousse des cris stridents pour demander de l’aide.

Tâchez de vous rendre aussi patient que présent pour votre félin, et montrez autant d’affection que possible à votre brave compagnon pour le réconforter. La fin de vie n’est pas toujours facile à gérer, pour vous comme pour lui. Toute votre attention fera la différence.

Si mon chat pleure avec des larmes aux coins des yeux

Un chat qui a un œil qui coule est une scène qui peut vous alerter. Signe d’indisposition, la larme féline doit être au centre de votre attention. Comme nous l’avons évoqué précédemment, les chats sont des créatures sensibles mais, pour autant, ce ne sont pas leurs émotions qui les font pleurer. Si votre chat a un œil qui pleure et surtout si ses larmes sont opaques, il est temps de tirer la sonnette d’alarme et de consulter rapidement.

1) Mon chat a une poussière dans l’œil (larmes transparentes)

Lors de ses pérégrinations, votre chat peut se retrouver avec un corps étranger, ou « poussière » dans l’œil. Rien de bien dramatique, ses glandes lacrymales se chargeront d’expulser l’intrus en sécrétant du liquide biologique.

Pour soulager rapidement un chat qui a un oeil qui coule, vous pouvez nettoyer ses membranes avec une compresse stérile et du liquide physiologique. Résistez à la tentation d’utiliser du collyre sans prescription médicale. Vous risquez de faire plus de mal que de bien.

Ceci étant, si, malgré ces précautions prises, vous constatez que votre boule de poils pleure sans cesse, n’attendez plus et rendez-vous chez le vétérinaire pour un diagnostic plus précis.

2) Mon chat est malade

Lorsque les larmes d’un chat coulent, il s’agit assez fréquemment d’une infection. Les causes sont multiples, mais la maladie la plus répandue est celle que l’on appelle coryza ou « grippe du chat ». Infection virale particulièrement contagieuse, le coryza est capable de provoquer des conjonctivites purulentes et s’accompagne d’une dégradation de l’état général.

Si les larmes de votre chat sont foncées, ne cherchez pas midi à quatorze heures : votre chat est sujet à une infection ! Un oeil qui pleure de la sorte doit être traité de toute urgence par un professionnel. Chlamydia, coryza, conjonctivite… Toutes ces affections peuvent rendre votre chat aveugle.

De même, un chaton dont l’œil excrète une sécrétion jaune ou verdâtre doit être emmené en urgence dans un cabinet vétérinaire.

3) Il souffre d’une allergie

Des larmes claires et des éternuements à répétition sont des signes clairs que votre félin présente une allergie.

Difficile à diagnostiquer, cette surréaction du système immunitaire peut être due à du pollen, à un ingrédient spécifique dans ses croquettes, ou à de la poussière. Difficile de savoir… Rendez-vous chez votre vétérinaire pour effectuer les tests appropriés.

4) Il est né avec une malformation

Il convient de revenir sur l’une des causes souvent méconnues d’un chat à l’oeil qui coule : la malformation congénitale.

Si les canaux lacrymaux de votre chat sont trop étroits, ce dernier aura constamment des croûtes au coin de l’œil. Dans ce cas, le chat à l’œil qui coule doit subir une opération chirurgicale pour être soulagé définitivement. En attendant, vous pouvez le soigner en lui nettoyant régulièrement les yeux avec du sérum physiologique, par exemple.

De même, une malformation palpébrale appelée aussi colobome des paupieres peut faire pleurer votre chat. Ce terme médical décrit des anomalies de la paupière qui ont pour effet de provoquer un larmoiement abondant.

Si la paupière est tournée vers l’intérieur, le chat qui pleure est victime d’entropion. Si cette dernière est tournée vers l’extérieur, votre compagnon souffre d’ectropion. Une opération chirurgicale permettra à votre chat de retrouver un confort bien mérité.

Comment nettoyer les yeux de mon chat ?

Un œil qui pleure et accompagné de croûtes n’est pas très beau à voir, ni confortable pour votre félin. Si la plupart des manifestations nécessitent une expertise médicale, les croûtes et les larmes transparentes peuvent être retirées par vos soins.

Pour cela, rien de plus simple. Sur conseil vétérinaire, procurez-vous une solution oculaire nettoyante et des compresses stériles à usage unique.

Saisissez votre chaton et installez-le sur vos genoux. Retournez-le délicatement sur le dos. Avec une main, écartez ses paupières et de l’autre, versez quelques gouttes de la solution nettoyante. À l’aide de vos doigts, fermez et ouvrez plusieurs fois ses paupières, très délicatement.

Épongez le liquide excédentaire avec une compresse stérile. Cette opération pourra être répétée plusieurs fois et mettra un terme à son œil qui pleure. Une fois l’opération terminée, n’oubliez pas de récompenser votre chat avec une friandise !

A savoir : Très présente chez certaines races félines comme le persan, une anomalie appelée « hypersécrétion » est générée par le dysfonctionnement des voies de drainage lacrymo-nasales. Mal évacuée, l’humidité s’accumule et se condense en plaques rougeâtres qui irritent les paupières, créant par la même occasion des croûtes.

Le mot de la fin ?

Les félins ont beau être de sacrées canailles parfois, ne prenez jamais à la légère leurs cris. Un chat qui miaule tout le temps, avec un miaulement rauque vous parle et exprime quelque chose. Un tel comportement nécessite votre attention la plus vive.

Retenez toutefois que votre compagnon ne manifestera pas tout le temps sa souffrance ou son mal-être. C’est au maître, c’est-à-dire vous, d’ouvrir grands les yeux et de veiller au bien-être de votre félin au quotidien.

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢