Savannah : un grand chat de race domestique à l’allure sauvage

10 décembre 2019 -

chat Savannah

Si vous avez déjà eu la chance de croiser un Savannah, vous avez peut-être eu l’impression d’être transporté dans la savane africaine. En effet, les représentants de cette race de chat hybride issue du serval impressionnent tant par leur grande taille que par leur aspect sauvage. Mais ne vous fiez pas à son allure de prédateur : ce petit fauve sait aussi être un compagnon joueur et câlin !

Carte d’identité du Savannah

Poil : court
Taille : grand
Robe : fauve, doré ou orangé, spotted à taches noires
Origine : Afrique du Sud
Prix moyen : 600-4 000 €

Le Savannah est une race de chat récente. Il s’agit d’un croisement entre un chat domestique (Bengal, Mau Egyptien…) et un serval.

Très actif, c’est un félin sportif qui a besoin d’espace. Il aime communiquer et a tendance à miauler.

Son allure sauvage n’est qu’une apparence, car le Savannah est un chat affectueux et sociable.

Historique de la race

Le Savannah est une race de chat de grande taille, issue du croisement d’un serval domestique et d’un chat, souvent un Bengal. Il s’agit donc d’une race hybride, très récente puisque le premier Savannah est né au milieu des années 80. On connaît donc parfaitement son histoire.

Un croisement de serval et de chat domestique

Le serval est un petit félin nocturne originaire d’Afrique du Sud, dont l’aspect se rapproche de celui du guépard. De nature amicale, il vit facilement en compagnie des humains. Il existait d’ailleurs déjà des servals domestiques dans l’Ancienne Égypte.

Au milieu des années 80, des éleveurs américains ont eu l’idée de croiser le serval et le chat domestique. Le but était d’obtenir une race de chat de grande taille, alliant l’élégance du félin sauvage et le caractère de l’animal de compagnie. En 1986, l’Américaine Judee Frank réussit l’accouplement entre un serval domestique mâle et une chatte domestique. Elle donna le nom de « Savannah » au premier chaton femelle issu de ce croisement.

Quelques années plus tard, Patrick Kelly et Joyce Sroufe décidèrent de développer la race. Ils présentèrent le standard à la TICA en 1996, et la race fut reconnue aux Etats-Unis en 2002, uniquement pour les individus issus au moins de la troisième génération. Le Savannah est inscrit au LOOF depuis 2007 dans la catégorie « Nouvelles races et couleurs ». Les chats à partir de la troisième génération peuvent concourir lors des expositions félines mais ne peuvent être primés.

De l’hybride F1 au chat de race

Les Savannah directement issus de l’accouplement d’un serval domestique et d’un chat sont dits « F1 » ou « de première génération ». Le croisement d’un Savannah de première génération avec un chat domestique permet d’obtenir un Savannah F2 ou de deuxième génération, et ainsi de suite. Les hybrides de première et deuxième génération présentent encore beaucoup des caractéristiques physiques du serval domestique. C’est parmi ces générations que l’on trouve les plus grands individus.

La race n’est reconnue qu’à partir de la troisième génération, les individus des deux premières affichant encore une trop grande hétérogénéité dans leurs caractéristiques. Actuellement, les chats domestiques utilisés pour l’hybridation des Savannah sont le Bengal, l’Ocicat, l’Oriental Shorthair et le Mau Égyptien, ainsi que des chats n’appartenant à aucune race mais portant une robe spotted tabby.

Caractéristiques physiques du Savannah

Tête

La tête du Savannah est petite par rapport au corps. Vue de face, elle a la forme d’un triangle équilatéral, avec un crâne très légèrement arrondi. Elle est longue mais plutôt étroite, avec un long nez. Le menton est petit mais pas fuyant. La truffe est bombée.

Yeux

En forme d’amande, ils sont assez espacés. Leur couleur peut prendre des teintes vertes, jaunes, dorées ou ambrées. Il n’y a pas de corrélation entre la couleur des yeux et celle de la robe.

Oreilles

Le Savannah a gardé les oreilles du serval. De grande taille, elles sont placées haut sur le crâne. Leur base est large, tandis que l’extrémité est arrondie.

Corps

Le Savannah dispute au Maine Coon le titre de plus grand chat du monde. Son corps athlétique conserve l’allure sauvage du serval. La cage thoracique est très profonde et la coupe légèrement surélevée, ce qui donne au Savannah une allure sportive. Le cou est long est musclé

Pattes

Ce grand chat doit sa taille à ses grandes pattes, fines et musclées. Les cuisses sont longues et puissantes. Les pieds sont petits, mais les doigts sont allongés. Ses grandes pattes confèrent au Savannah une démarche reconnaissable. Elles sont directement héritées du serval, connu comme étant le félin qui possède les plus longues pattes proportionnellement à son corps.

Queue

La queue est épaisse mais un peu plus courte que chez la plupart des autres races, ce qui fait qu’elle ne touche pas le sol quand l’animal se tient debout. L’extrémité est noire et plutôt arrondie. La queue porte un motif annelé.

Poils

Les poils du Savannah sont relativement courts. Le sous-poil est dense et soyeux. Les spots sont beaucoup plus doux que le reste du pelage qui est un peu rêche. L’ensemble du pelage est plutôt aplati. Le Savannah est réputé hypoallergénique, en raison de la structure de son pelage et du fait qu’il perd très peu ses poils.

Robe / patron

La robe la plus fréquente chez le Savannah est celle du serval. Le fond de robe va du fauve à l’orangé. Le pelage porte un motif spotted tabby qui s’étend sur la plus grande partie du corps, y compris la tête et les pattes. Les spots sont noirs, de forme ronde, ovale ou allongée. Le ventre et la gorge sont de couleur crème. La truffe peut être rouge brique entourée d’un liseré noir, ou entièrement noire.

Il existe également des individus chez qui le fond de robe est argenté, ou black smoke (gris très foncé). Le Black Savannah, quant à lui, semble entièrement noir à première vue. En fait, les spots, caractérisés par une texture de poil différente, sont bien présents mais presque invisibles. On parle alors de marques tabby fantômes. Chez les Savannah argentés, black smoke et noirs, la truffe est noire.

Comportement et caractère du chat

Rappelons tout d’abord que chaque chat est unique, avec un caractère bien à lui influencé plus par son éducation et son environnement que par sa race. Même si l’on peut dégager de grandes tendances de comportement au sein d’une race, les caractéristiques comportementales de chacun de ses représentants peuvent donc différer énormément.

Un chat sociable et affectueux malgré son allure sauvage

Contrairement à ce que ses origines sauvages pourraient laisser penser, le Savannah est un chat très amical et sociable dès la première génération. Il est issu d’un félin sauvage déjà connu pour son caractère facile, et l’hybridation a renforcé son adaptation à la vie en compagnie des humains. Le Savannah sait se montrer câlin et apprécier les caresses… quand il n’est pas en train de jouer et de sauter partout !

Un grand sportif

Le Savannah a gardé de ses origines sauvages un goût prononcé pour la chasse et l’activité physique. Turbulent et vif, il a besoin de pouvoir bouger en toute liberté pour évacuer son trop plein d’énergie. Grand sauteur et grimpeur, il escalade facilement la plupart des murs et clôtures : attention donc si vous ne voulez pas qu’il sorte de votre jardin !

La plupart des individus acceptent sans problème d’être tenus en laisse pour faire une bonne promenade. Notons aussi que, contrairement à beaucoup de ses congénères, le Savannah apprécie l’eau. Il prendra avec plaisir un bon bain quand l’occasion se présente !

Un bon compagnon pour une famille

Très sociable, le Savannah peut devenir un compagnon de jeu idéal, à condition d’avoir été convenablement sociabilisé depuis qu’il est chaton. Dans ce cas, il appréciera de partager les jeux des enfants et des autres animaux du foyer, y compris les chiens. Veillez toutefois à bien apprendre aux enfants à respecter l’animal et à décrypter son langage corporel afin d’éviter les griffures.

Signalons aussi que la cohabitation des races hybrides des trois premières générations avec d’autres chats domestique peut être problématique. Curieux et intelligent, le Savannah a un grand besoin de stimulation, mais accepte sans problème des moments de solitude. Il est considéré comme un chat plutôt bavard, qui n’hésite pas à donner de la voix pour communiquer avec le reste de la famille.

Santé du Savannah

Le Savannah jouit d’une santé de fer ! On ne lui connaît aucune maladie génétique. Cependant, comme pour toutes les autres races, il faut veiller à faire vacciner les chatons dès leur plus jeune âge. N’oubliez pas ensuite de bien effectuer les rappels tout au long de la vie de l’animal. Un bilan vétérinaire annuel est également recommandé afin de garantir la bonne santé de votre compagnon. Signalons aussi que grâce à son sous-poil dense, le Savannah résiste bien au froid et aux intempéries.

Comment prendre soin de son chat Savannah ?

Le Savannah nécessite très peu de soins. Un brossage par semaine est suffisant, puisqu’il perd habituellement très peu de poils. Notons cependant qu’il en perdra plus s’il est stressé. Le Savannah adore l’eau ! Il vous sera donc facile de lui donner un bon bain de temps en temps. Pensez à bien utiliser un shampooing spécialement formulé pour les chats.

Veillez à offrir à votre Savannah une alimentation de qualité. Comme il s’agit d’un grand chat très énergique, il a besoin d’un important apport quotidien en protéines. Privilégiez donc les aliments riches en viande, et les friandises naturelles. Le Savannah est un chat qui dépense énormément d’énergie : il a besoin de rations alimentaires en conséquence. Il est rarement sujet à l’obésité féline. La nourriture doit bien évidemment être adaptée à l’âge et à la condition physique du chaton, de l’adulte ou du chat âgé.

Le Savannah est un chat particulièrement intelligent et curieux, qui a un important besoin de stimulation. Pensez à lui proposer des jouets pour chats qui lui permettront de se dépenser tout en exerçant son intelligence. Un arbre à chat de grande taille lui donnera la possibilité de sauter et de grimper. Il lui offrira de plus un lieu de repli s’il ressent le besoin d’éviter par moment le contact avec les autres animaux de la famille.

Enfin, souvenez-vous que le Savannah est un très grand chat. Il a donc besoin d’un coussin, d’une litière et d’une boîte de transport de dimensions adaptées.

Comment adopter / acheter un chat Savannah ?

Si vous souhaitez acquérir un chaton Savannah, il est fortement conseillé de se rendre chez un éleveur spécialisé répertorié par le LOOF. Comme il s’agit d’une race très récente et encore en cours de standardisation, ceux-ci sont très peu nombreux en France. Choisissez un élevage qui se concentre sur une ou deux races de chats. Il est largement préférable de vous rendre vous-même sur place. Vous pourrez ainsi voir le chaton évoluer avec ses congénères, observer ses parents et surtout vous rendre compte des conditions d’élevage.

Le prix d’un chaton Savannah dépend de sa génération : il décroît au fur et à mesure que les gènes du serval domestique se diluent. Pour un chaton mâle ou femelle de la cinquième génération, les prix varient entre 1 800 et 2 500 Euros. Mais, pour un hybride F1, comptez tout de même 10 000 à 15 000 Euros !

Le Savannah étant un hybride, un permis CITES (Convention sur le commerce international des espèces) est nécessaire pour le faire sortir de l’Union Européenne s’il s’agit d’un individu F1, F2 ou F3. Les éleveurs doivent aussi détenir un permis particulier leur autorisant la détention d’individus hybrides à des fins de reproduction.

Notons que le Savannah étant une race encore peu répandue en France, il est peu probable de trouver des représentants de cette race à adopter dans les refuges.

Le plus grand chat du monde ?

Les Savannah font partie des plus grands chats du monde. Ils disputent ce record aux Maine Coon. De façon générale, les Savannah sont moins longs et lourds que les Maine Coon, mais plus grands. Les plus grand chats sont issus des deux premières générations. Arcturus Aldebaran Powers, un hybride F2 appartenant à un couple du Michigan, est entré au Livre des Records en 2017 comme chat le plus grand du monde.

Ce très grand chat mesurait 48,4 cm au garrot pour un poids de 13,6 kg ! Rappelons tout de même que les hybrides de deuxième génération ne sont pas reconnus comme chats domestiques de race par la TICA et le LOOF. Les Savannah issus de la troisième génération et des suivantes sont un peu plus petits.

Le Savannah n’est pas le bienvenu partout

Aux États-Unis, certains états et villes interdisent la détention de chats issus d’un croisement avec un félin sauvage. Le Savannah ne fait pas exception à la règle.

Il est interdit entre autre à New-York, Denver et Las Vegas, et dans les états de Géorgie, du Delaware ou d’Hawaï. Suivant les états, les Savannah peuvent donc être totalement autorisés, autorisés seulement à partir d’une certaine génération (souvent la quatrième), ou totalement interdits. La raison invoquée pour interdire la détention des chats de cette race est que leur parenté avec le serval pourrait les rendre plus susceptibles de propager la rage.

La ville de Bruxelles va prochainement interdire elle aussi de posséder un Savannah. La même décision a été prise pour le Bengal. En effet, les autorités ont estimé que les chats hybrides ne sont par nature pas adaptés à la vie en captivité. Il ne pourraient donc pas être considérés comme des animaux domestiques. Les Savannah vivant actuellement à Bruxelles ne seront heureusement pas euthanasiés mais devront obligatoirement être stérilisés.

L’importation du Savannah est également interdite en Australie. Les autorités australiennes ont pris cette décision pour protéger la faune locale des talents de chasseur de ce grand chat hybride. En effet, la faune australienne est déjà très menacée par la pullulation des chats harets, c’est à dire des chats domestiques retournés à l’état sauvage.

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢