Ragdoll : un chat de race d’une grande gentillesse et très attachant

14 décembre 2019 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

chat de race Ragdoll

Si vous recherchez un chat alliant l’élégance et la gentillesse, le Ragdoll a tout pour vous séduire ! Ce grand chat au regard bleu intense et au long pelage est aussi doux qu’il est beau. C’est pourquoi cette race récente apparue aux États-Unis s’impose peu à peu dans les foyers européens. Chat d’intérieur idéal, il vous charmera par son air de grosse peluche et se révélera être un adorable compagnon pour toute la famille !

Carte d’identité du Ragdoll

Poil : mi-long
Taille : grand
Robe : nombreuses couleurs, patron colourpoint
Origine : États-Unis
Prix moyen : 900-2 500 €

Chat d’intérieur. Aucune agressivité, ne sort jamais ses griffes. Supporte mal la solitude. Très adaptable, peut changer de logement facilement.

Légendes et historique de la race

Comme pour beaucoup d’autres chats de race, on compte un grand nombre de légendes et d’histoires autour de l’origine du Ragdoll…

Un chat créé par accident

Le Ragdoll est apparu un peu par hasard dans les années 60 en Californie. L’éleveuse de Persans Ann Baker soigna Joséphine, la chatte de ses voisins, qui avait été victime d’un accident de la route. Tout ce qu’on sait de cette chatte est qu’elle était de type angora, blanche aux yeux bleus, avec un pelage mi-long. Elle était réputée dans le voisinage pour son mauvais caractère. Après avoir soigné Joséphine, Ann Baker la fit s’accoupler avec un mâle probablement de type persan.

L’union de ces deux chats donna un résultat étonnant : les petits étaient d’un caractère exceptionnellement doux, câlin et sociable. Ils avaient en outre une particularité unique : une fois dans les bras de leur maître ils se détendaient totalement, devenant tout mou. Ann Baker décida alors de consacrer son énergie à fixer cette race nouvelle. Elle lui donna le nom de « Ragdoll », ce qui signifie « poupée de chiffon ».

Ann Baker déposa un brevet sur le nom « Ragdoll », ce qui lui permit provisoirement d’obtenir des royalties sur tous les chatons. En 1971, des éleveurs qui avaient obtenus des chatons avant le dépôt du brevet décidèrent de se dégager de l’emprise de la créatrice de la race. Ils fondèrent The Ragdoll society, devenus plus tard le Ragdoll Fancier Club International (RFCI). Ils ouvrirent au Ragdoll les portes des expositions félines. L’immense majorité des éleveurs se rallia à la RFCI. La race fut introduite en Europe en 1981, et arriva en France en 1986.

Une race de chat entourée de légende

Ann Baker, personnalité fantasque, était dotée d’une grande intelligence commerciale. Elle entretint un véritable mystère autour de la race qu’elle avait créée. D’après elle, Joséphine, la chatte à l’origine de la race, était particulièrement sauvage et agressive, de même que ses chatons nés avant son accident. Son caractère aurait changé du tout au tout suite à cet événement, et elle serait devenue particulièrement douce et câline. Les portées qu’elle mis au monde furent dès lors composées de chatons tous plus adorables les uns que les autres. Ann Baker prétendit que l’accident avait provoqué chez Joséphine une mutation génétique qui s’était transmise à ses descendants.

L’éleveuse enjoliva par la suite cette histoire : la prétendue mutation génétique, d’abord accidentelle, fut ensuite attribuée à une manipulation volontaire, à une intervention divine, puis à un enlèvement par des extraterrestres… Ces histoires rocambolesques furent relayées par la presse et la télévision locale, créant un véritable effet marketing. Elles éveillèrent l’intérêt du public et furent en grande partie à l’origine de la popularité de cette nouvelle race.

Caractéristiques physiques du Ragdoll

On reconnait le Ragdoll par des traits physiques distinctifs, notamment par ses yeux. Voici les principaux critères de sélection de la race.

La tête

De taille moyenne mais assez large, la tête prend la forme d’un triangle équilatéral. Les contours sont arrondis, sauf l’espace situé entre les oreilles qui est quant à lui presque plat. Le museau, de longueur moyenne, a une forme arrondie, avec un menton fort. Vus de profil, le crâne et le front sont nettement bombés. Le nez est droit et la truffe plutôt discrète.

Les yeux

Les yeux du Ragdoll sont l’une de ses caractéristiques les plus remarquables : grands et de forme ovale, ils sont d’un bleu éclatant. Précisons que toutes les races de chats « point » ont les yeux bleus !

Les oreilles

Les oreilles du Ragdoll, de taille moyenne, sont triangulaires avec une base large et un bout arrondi. Elles ont la caractéristique de pointer légèrement vers l’avant quand on regarde l’animal de profil.

Le corps

Le Ragdoll est un chat de grande taille, particulièrement dans le cas des mâles qui sont en moyenne bien plus grands que les femelles. Leur poids peut en effet atteindre 9,5 kg pour une hauteur au garrot de 40 cm, tandis que le poids de femelles n’excède pas 6,5 kg. Le corps, de forme rectangulaire, est massif et musclé, avec un poitrail large. Le cou est court, puissant et musclé.

Les pattes

Les pattes sont de longueur moyenne, puissantes et musclées. Les pieds sont massifs, de forme arrondie. Le Ragdoll a la particularité de présenter des touffes de poils entre les doigts et les coussinets.

La queue

Le Ragdoll arbore fièrement une longue queue en panache, épaisse et fournie.

Les poils

L’abondante fourrure mi-longue du Ragdoll est particulièrement douce et soyeuse. La plupart des individus présentent une collerette de poils plus longs. Celle-ci, qui prend naissance à l’arrière des oreilles, se prolonge jusqu’au cou. Les poils des pattes avant sont relativement courts, tandis que ceux des pattes arrière sont au contraire longs. On dit parfois du Ragdoll qu’il porte des pantalons. La fourrure dans son ensemble est plus longue en hiver. Ceci est particulièrement vrai pour la collerette.

La robe et le patron

Le Ragdoll appartient à la famille des chats « point », tout comme le Siamois, le Thaï ou le Sacré de Birmanie. Cela signifie que la couleur de base du chat n’apparaît que sur les parties du corps qualifiées de « zones froides », à savoir le museau, les oreilles, les pattes et la queue. Le reste du corps est quant à lui blanc ou crème.

Notons que, à l’instar des autres races point, le chaton Ragdoll est intégralement blanc lorsqu’il vient au monde ! Les zones colorées vont ensuite apparaître au bout de quelques semaines, et foncer au fur et à mesure que l’animal vieillit. Avec l’âge, des ombres peuvent également apparaître dans les parties non colorées du corps.

La couleur de base du Ragdoll peut prendre toutes les teintes existantes, avec leurs déclinaisons tortie et tabby. Quatre patrons sont acceptés : le colourpoint, le mitted, le bicolore et le van. Précisons que dans le cas des chats point, la couleur noire est appelée « seal ».

Patron colourpoint

La couleur de base est présente sur les pieds et le bas des pattes, la queue, les oreilles et le masque (museau, joues, front et zone autour des yeux).

Patron mitted

Les zones colorées sont globalement les mêmes que dans le cas du colourpoint. La différence majeure se situe au niveau des pieds, qui sont blancs tandis que la zone du bas de la patte reste colorée. Le menton est également blanc, et une petite flamme blanche peut être présente entre les yeux et à la base du nez.

Patron bicolore

Le patron bicolore implique la présence d’une tache blanche en forme de V inversé sur le masque. Les pattes et les pieds sont blancs, ainsi que le ventre et le poitrail.

Patron van

Enfin, dans le cas des Ragdoll van, la couleur n’est présente que sur les oreilles, le haut du masque et la queue.

Comportement et caractère du Ragdoll

Nous allons ici indiquer les grandes tendances comportementales des chats de race Ragdoll. Toutefois, il convient de rappeler que le comportement d’un chat est déterminé avant tout par sa personnalité unique, son éducation et son environnement. Le caractère de chaque individu peut donc différer sensiblement de celui que nous décrivons ici.

Un chat câlin et attachant

Le Ragdoll se singularise par sa grande douceur de caractère. C’est un chat adorable, particulièrement câlin. Il aime les caresses, et séduit par sa façon de se relâcher totalement lorsqu’il est porté dans les bras. C’est également un chat très dépendant et attaché à ses maîtres.

On le qualifie parfois de « chat-chien », tant son comportement envers les membres de la famille se rapproche de celui d’un chien. Il a ainsi tendance à attendre le retour de ses maîtres derrière la porte, et à les suivre partout. Le Ragdoll supporte donc mal la solitude, et nécessite une présence quotidienne de ses maîtres. Il appréciera d’avoir un autre animal pour lui tenir compagnie lorsque ceux-ci sont absents.

Un bon compagnon pour toute la famille

Le Ragdoll est un excellent choix pour une famille avec des enfants. Il sait en effet se montrer patient et ne fait preuve d’aucune agressivité. Il est toutefois nécessaire d’apprendre aux enfants dès le plus jeune âge à respecter le chat et à comprendre son langage corporel afin d’anticiper ses réactions. Précisons aussi que ce chat n’appréciera pas les activités turbulentes, auxquelles il préférera les jeux calmes et les câlins.

Le Ragdoll cohabite généralement très bien avec ses congénères et avec les chiens. Son caractère paisible pourrait cependant mal s’adapter à la présence d’un jeune animal trop fougueux et turbulent. Dans tous les cas, il est nécessaire qu’il ait accès à des zones de repos dans lesquelles il peut s’isoler à l’abri de l’agitation.

Par sa douceur et son calme, le Ragdoll est par ailleurs un compagnon idéal pour les personnes âgées, d’autant plus qu’il nécessite peu de toilettage.

Un chat d’intérieur idéal

Le Ragdoll n’est pas le genre de chat qui va renverser le vase de votre arrière grand-mère en jouant ou éventrer vos oreillers ! Très paisible, il apprécie les longues siestes sur le canapé. Il est recommandé de ne pas le laisser sortir seul. En effet, son caractère confiant, soumis et dépourvu d’agressivité le rend vulnérable aux attaques de ses congénères et des autres animaux.

Comme il est de nature casanière, il est par ailleurs peu probable qu’il lui prenne l’envie de fuguer ! Enfin, le Ragdoll est un chat qui miaule peu, privilégiant le langage corporel pour se faire comprendre du reste de la famille. Quand il se fait entendre, sa voix est très douce. Ses miaulements ne risquent donc pas d’importuner les voisins s’il vit en appartement !

Ses problèmes de santé

Le Ragdoll est un chat de race à la santé plutôt solide. Toutefois, il n’est pas épargné par certaines affections courantes chez les chats, telles que la polykystose rénale et la cardiomyopathie hypertrophique.

La polykystose rénale

La polykystose rénale, ou PKD, est une maladie génétique. Elle est fréquente chez le Persan et les races apparentées, dont le Ragdoll fait partie. Elle se manifeste par l’apparition de kystes rénaux. En grossissant et en se multipliant, le développement de ces kystes comprime le tissu rénal sain ce qui engendre son dysfonctionnement. L’apparition de l’insuffisance rénale est plus ou moins tardive en fonction des individus.

Certains chats atteints peuvent en mourir dès les toutes premières années de vie, tandis que chez d’autres l’évolution sera très lente et l’espérance de vie comparable à celle d’un chat en bonne santé. Un test ADN existe pour dépister la polykystose rénale. Il est simple à réaliser, puisqu’il nécessite un simple frottis buccal. Ce test est utilisé par les éleveurs pour sélectionner des individus non porteurs de la mutation pour la reproduction. Il permet également de s’assurer de l’absence de mutation spontanée chez les chatons avant de les proposer à l’adoption.

La cardiomyopathie hypertrophique

La cardiomyopathie hypertrophique, encore appelée CMH ou MCH, est un syndrome qui provoque un épaississement des parois du cœur. Ce syndrome fréquent chez le chat regroupe diverses pathologies aux origines multiples. Dans le cas du Ragdoll, il est associé entre autres à une mutation génétique.

Un test ADN permet de détecter cette mutation et de sélectionner des reproducteurs non porteurs. Cependant la mutation peut apparaître spontanément dans une portée issue de parents sains. Le syndrome peut aussi se manifester chez des individus non porteurs de cette mutation, puisqu’il peut avoir d’autres causes. En cas de souffle cardiaque audible chez le vétérinaire ou si le chat présente des symptômes pouvant laisser présager une anomalie cardiaque, la réalisation d’un examen écho-cardiographique est recommandée.

Comment bien prendre soin d’un Ragdoll ?

S’occuper d’un chat de race ou chat commun requiert un peu de savoir-faire, connaissances, d’équipement et de préparation. Découvrez comment prendre soin de votre chat au quotidien.

Protéger sa santé

Comme c’est le cas pour toutes les autres races de chats, le Ragdoll doit être vacciné dès son plus jeune âge. Ensuite les rappels de vaccination ne doivent pas être négligés. Pensez aussi à vermifuger votre compagnon au minimum deux fois par an, et quatre fois s’il a un accès à l’extérieur. La stérilisation permettra de stabiliser le caractère de l’animal en supprimant les périodes de chaleurs. Elle limitera également des comportements indésirables tels que le marquage urinaire.

Bien le nourrir

Votre compagnon mérite une alimentation de qualité ! Dans le cas du Ragdoll, il faut savoir que la croissance est lente et se poursuit jusqu’à l’âge de 3 ou 4 ans. Durant ces premières années, ce chat devra donc disposer d’aliments adaptés à la croissance, en quantité suffisante pour satisfaire son appétit.

Ensuite il conviendra d’adapter son alimentation en optant pour de la nourriture spécialement formulée pour les chats adultes. En raison de la prédisposition du Ragdoll à l’insuffisance rénale, il est préférable d’opter pour de la nourriture humide (pâtée ou bouchées), voire de la nourriture spécialement formulée pour éviter les problèmes rénaux.

Entretenir sa belle fourrure

Devant le magnifique pelage long du Ragdoll, on peut redouter qu’il nécessite énormément de soins. En fait il n’en est rien. En raison de sa structure présentant un sous-poil peu abondant, le pelage du Ragdoll s’emmêle peu. Un brossage hebdomadaire est donc normalement suffisant pour préserver toute sa beauté.

Un chat calme mais qui a quand même besoin de jouer!

Même si le Ragdoll est d’un naturel placide et n’apprécie pas l’agitation, il a besoin de moments de jeu. Pensez donc à lui proposer des jouets pour chats qui lui permettront de s’amuser tout en satisfaisant sa curiosité. Le Ragdoll étant un chat d’intérieur, ses griffes s’usent peu. Il est donc nécessaire qu’il dispose d’un endroit pour faire ses griffes. Un arbre à chat pourra remplir cette fonction tout en lui fournissant un point de repli pour échapper à l’agitation de la maison!

Comment adopter un Ragdoll ?

Avant d’envisager l’adoption d’un Ragdoll, vérifiez bien que votre foyer remplit toutes les conditions pour l’accueillir. Afin d’assurer son bien-être, il convient d’éviter la cohabitation avec d’autres animaux trop turbulents. De même, les enfants devront se montrer capables de respecter l’animal. Enfin le Ragdoll n’apprécie pas la solitude, il sera donc malheureux s’il est laissé seul chaque jour durant de longues heures.

Adopter un chaton

Même si la race est arrivée récemment en France, sa popularité croissante a entraîné une multiplication des élevages. Il vous sera donc facile de trouver un éleveur situé à une distance raisonnable de votre domicile. Cela constitue un atout, puisqu’il est largement préférable de se rendre en personne chez l’éleveur lorsque vous envisagez une adoption. Vous pourrez ainsi vérifier que les chats sont élevés dans des conditions optimales.

Il est également recommandé de choisir un élevage affilié à un club de race et reconnu par le LOOF. Lors de l’adoption d’un chat de race, l’éleveur devra bien entendu vous fournir le pedigree de l’animal. Il vous remettra également son carnet de santé et un certificat vétérinaire de bonne santé. Celui-ci devra mentionner les résultats négatifs aux tests génétiques PKD et CMH. Le prix d’un chaton Ragdoll oscille généralement entre 900 et 1500 Euros.

Adopter un chat adulte

Et si, au lieu d’adopter un chaton, vous décidiez d’offrir un foyer à un chat adulte ? L’adoption d’un chat adulte présente en effet certains avantages. Vous n’aurez pas besoin, par exemple, de lui apprendre à utiliser une litière ! En outre, le caractère de l’animal étant déjà bien établi, il est plus facile de s’assurer qu’il correspondra à vos attentes et s’intégrera bien au sein de votre foyer.

Il est rare de trouver un chat de race avec pedigree dans les refuges tels que ceux de la SPA, même si cela peut arriver suite au décès du propriétaire de l’animal, par exemple. Vous pourriez toutefois rencontrer dans ces refuges des individus présentant toutes les caractéristiques du Ragdoll, ce qui est finalement bien plus important que le pedigree !

Sachez également que certains élevages se séparent de leurs reproducteurs mâles et femelles lorsqu’ils prennent de l’âge. La somme demandée est la plupart du temps très modique, destinée principalement à couvrir les frais administratifs et de stérilisation.

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢