Mon chat est constipé, que puis-je faire pour l’aider ?

13 janvier 2020 -

Trouvez une assurance chat à petit prix...

Pour garder votre chat en bonne santé toute l'année, sans vous ruiner !

chat constipé

Depuis quelques jours, le comportement de votre chat a changé de manière radicale. Il se retient pour aller à la selle et chaque passage dans sa litière est accompagné de miaulements douloureux. Que peut-il bien lui arriver ? Pourquoi a-t-il des problèmes pour faire ses besoins ? Et depuis quand cela a-t-il commencé ?

Pour résoudre ce mystère, il n’y a pas 56 solutions. Vous allez devoir examiner avec attention sa litière. Si vous retrouvez des traces d’urine mais aucune présence de selles, méfiance… Votre chat souffre peut-être de constipation. Quelquefois, il peut y avoir présence d’excréments mais uniquement sous la forme de selles dures. Encore une fois, ça peut être le signe d’un chat constipé.

Pour éviter que cela ne dégénère en occlusion intestinale, apprenez à identifier les premiers symptômes de la constipation et maîtrisez toutes les stratégies pour lutter contre ce désagrément fort gênant pour nos amis les félins, comme pour l’humain au passage.

Est-ce que les chats peuvent être constipés ?

De nombreux animaux peuvent souffrir de constipation à un moment donné ou à un autre de leur existence. Les chats ne font pas exception à la règle.

Que ce soit à cause d’un manque d’activité physique ou parce qu’ils ont consommé des aliments inappropriés, il n’est pas rare que les matous se retrouvent avec un ventre gonflé par l’accumulation de selles. Ne pensez pas que cela soit propre aux chats domestiques. Même à l’état naturel, certains mets constipent les félins.

Oui, votre chat d’appartement peut parfaitement être constipé et cela ne doit jamais être pris à la légère. Ceci étant, la plupart du temps, la constipation des chats est très souvent bénigne, même si, parfois, vous constatez la présence de traces de sang dans ses selles. Cependant, apprenez à détecter les premiers symptômes de constipation pour y mettre un terme le plus rapidement possible, et pour éviter que cela n’empire.

Pourquoi mon chat est-il constipé ?

Avant même de songer au traitement de la pathologie, encore faut-il en connaître les causes ? Et elles peuvent être nombreuses.

1) Il a avalé nombre de ses poils

À force de se lécher dans tous les sens, votre matou a fini par se retrouver avec une boule de poils gigantesque dans l’estomac.

Résultat : les aliments ont de la peine à être correctement digérés. Son ventre se durcit et gonfle, ses selles sont solides comme des cailloux et son air apathique vous indiquent qu’il souffre de constipation. De l’herbe à chat et un brossage régulier permettent de limiter l’apparition de boules de poils.

2) Il ne fait pas suffisamment d’activité physique

Vous pensiez que les vertus des roues d’exercice pour chats n’étaient que de vulgaires arguments de vente ? Votre chat vient juste de vous démontrer le contraire…

Dans la nature, votre matou est contraint de se dépenser physiquement. Quand le repas n’est pas donné dans sa gamelle à heures fixes, il est bien obligé de se bouger l’arrière-train. Bien qu’éprouvant physiquement, ce mode de vie est très efficace contre les constipations.

Vivant confortablement dans un appartement de quelques mètres carrés seulement, sans possibilité d’exercices, votre chat a fini par devenir sédentaire, voire paresseux. En effet, un chat constipé est souvent un matou qui ne fait pas assez de sport et ses intestins, tout comme lui, deviennent également paresseux. Si en plus, il passe son temps à manger, l’obésité le guette et cela aura pour conséquences, entre autres choses, de le constiper. De même, un chat âgé peut se retrouver avec les mêmes problèmes, ses intestins fonctionnant moins bien avec l’âge.

3) Son alimentation n’est pas adaptée

Même les carnivores ont besoin de fibres pour bénéficier d’un bon transit intestinal. Certes, votre matou est un amoureux transi de viande ou de poisson, mais il est important d’introduire des fibres dans son alimentation. Cela peut être réalisé par le biais de l’herbe à chat ou bien l’ajout de psyllium dans sa ration.

Si les aliments qu’ingère votre chat ne contiennent pas suffisamment de fibres, il y’a de fortes chances pour qu’il commence à présenter des symptômes inquiétants. Pourquoi pensez-vous que la plupart des propriétaires disposent d’un pot d’herbe à chat dans leur appartement ? Offrez la possibilité à votre matou de se gaver de cette herbe dont il raffole et son équilibre intestinal vous en remerciera.

4) Il ne boit pas assez d’eau

L’eau est vitale au bon fonctionnement de l’organisme de votre félin. Non seulement elle lui permet de conserver sa vitalité, mais en plus, boire fréquemment permet à votre chat d’avoir des selles plus molles.

Il arrive que le remède à la constipation féline se résume à un bol d’eau fraîche. Un chat constipé peut l’être faute d’un manque de liquide. Si votre chat peine à s’hydrater, peut-être que l’attrait d’une fontaine pour chat lui faciliterait la tâche ? C’est, en effet, un bon moyen pour lui de lui procurer de l’eau fraîche et à volonté. Pensez-y.

5) Il est malade

Il arrive que la constipation soit bien plus qu’une simple gêne occasionnelle. Effectivement, cela peut être le signe d’un mal plus profond et qui mérite que vous y accordiez de l’attention. L’arthrose, une ancienne fracture du bassin, les maladies rénales chroniques sont autant de causes possibles à la constipation de votre chat.

Comment reconnaître les symptômes d’un chat constipé ?

Ne vous attendez pas à ce que votre matou vous fasse part de son inconfort par lettre recommandée ! C’est à vous d’ouvrir l’œil pour détecter si oui ou non quelque chose cloche dans son comportement lorsqu’il se rend à la selle. Soyez observateur !

D’un naturel pudique, les félins aiment être tranquilles pendant qu’ils font leurs besoins et n’apprécient pas qu’on les observe pendant ce moment d’intimité. Néanmoins, surveillez-le à distance et voyons, ci-dessous, les symptômes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille.

1) Un ventre gonflé

Pour reconnaître un chat constipé, observez son estomac. Si son ventre est plus gonflé qu’au naturel et est dur comme un ballon, il y a de fortes chances pour qu’il souffre effectivement de constipation.

2) Des selles en dehors de sa litière

De même, un chat qui semble s’agiter près de sa litière nécessite une attention particulière. En effet, s’il doit lutter et souffrir à chaque fois qu’il a besoin de déféquer, votre chat a fini par associer sa litière à de la douleur. Par conséquent, un chat constipé aura tendance à faire ses selles ailleurs que dans ses toilettes.

3) Selles dures ou traces de sang

Commencez par observer ses excréments. Ce n’est pas plaisant mais quelqu’un doit bien le faire. S’il a des selles dures ou comportant du sang (noir ou rouge), nous vous recommandons, sans vous alarmer pour autant, d’appeler votre vétérinaire pour prendre conseil et, si besoin, pour prendre rendez-vous avec lui.

4) Autres symptômes

Plus rare bien que très alarmant, un chat constipé peut être pris de vomissements après avoir ingéré des aliments. D’autres symptômes peuvent pointer le bout de leur nez : fièvre, perte d’intérêt pour tous ses aliments, difficultés à se mouvoir, …

Si vous constatez que votre félin passe son temps dans sa litière sans rien faire, ce n’est peut-être pas un problème de constipation mais un problème urinaire (cystite ou obstruction urétrale).

Que faire si mon chat est constipé ? Traitement et solutions

Plus aucun doute ne subsiste : votre chat est constipé. Ne le laissez pas lutter à chaque fois qu’il se rend à la litière. Il existe de nombreux remèdes et de laxatifs contre la constipation. De même, les traitements naturels pour lutter contre cette gêne ne manquent pas.

Les remèdes prescrits par les vétérinaires contre la constipation

Après consultation, le vétérinaire pourra prescrire à votre chat un laxatif afin de rendre ses selles molles, ainsi qu’un rééquilibrage alimentaire. Mais sachez que si la constipation dure depuis longtemps, un laxatif ne suffira pas. Votre chat devra éventuellement recevoir un lavement et être perfusé pour être réhydraté.

C’est pourquoi, pour lutter efficacement contre la constipation, il est recommandé d’intervenir rapidement au risque de se retrouver avec un animal de compagnie qui souffre au quotidien, et un traitement vétérinaire très coûteux.

Les remèdes naturels pour agir contre la constipation

Trois aliments naturels contre la constipation sont reconnus pour leur efficacité. L’herbe à chat, l’huile d’olive et la citrouille. En effet, leurs propriétés laxatives permettent à votre félin de retrouver un excellent transit intestinal et un équilibre durable dans le temps.

Qui aurait pu penser que des aliments aussi simples pouvaient être de puissants remèdes naturels contre la constipation féline ? Soit, si votre animal a le ventre gonflé, donnez-lui un peu d’herbe à mâcher ou rajoutez un peu d’huile d’olive à ses repas. Plus originale, la purée de citrouille est un traitement naturel tout aussi efficace que les autres.

Les probiotiques pour chats sont aussi d’excellents produits pour aider votre félin à rééquilibrer son transit. Le psyllium est également très efficace pour lutter contre la constipation du chat.

Attention avec l’huile de paraffine : il est absolument déconseillé d’administrer de l’huile de paraffine pure à votre chat. S’il venait à avaler ce produit de travers, il pourrait déclencher une bronchopneumathie très grave. De nombreux produits spécialement conçus pour chats et contenant de l’huile de paraffine sont bien mieux adaptés.

Quand consulter un vétérinaire ?

Pour un chat, il n’est pas rare de souffrir de constipation occasionnelle, et la plupart du temps, il ne s’agit que d’un état passager et bénin. Cependant, si le phénomène ne se résorbe pas au bout de deux jours, consultez un vétérinaire.

Si ses selles sont noires, il s’agit en général de lésions provenant du haut du tube digestif de votre chat, et souvent associées à un état de santé plus alarmant.

Si les selles de votre chat contiennent du sang (rosé ou rouge vif), en quantité raisonnable, il s’agit probablement d’un dysfonctionnement de la partie basse de l’intestin, et généralement de problèmes de santé moins graves.

Dans tous les cas, lors de saignements (selles noires ou rouges), il est recommandé d’appeler votre vétérinaire et, éventuellement, de vous rendre à son cabinet. Bien évidemment, c’est également le cas si votre animal présente d’autres symptômes associés à la constipation, tels que vomissements, perte d’appétit, attitude inhabituelle,… Seul un vétérinaire pourra dresser un diagnostic précis sur son état de santé et vous donner les bons traitements pour soulager votre animal favori.

Prévention et bons réflexes

Même si vous savez déjà quoi faire en cas de constipation, il y a de bons réflexes à prendre, en amont, pour éviter d’avoir à traiter votre chat contre la constipation. Mieux vaut prévenir que guérir.

Les aliments conseillés

Afin d’éviter tout désordre intestinal, voici quelques conseils qui pourront aider votre chat à être en bonne santé et à avoir un transit intestinal bien équilibré.

En dehors de l’herbe à chat, de l’huile d’olive et de la citrouille déjà cités plus haut dans cet article, il existe une autre astuce de grand-mère pour prévenir la constipation chez les chats. Lors de ses repas, ajoutez des haricots verts bouillis aux repas de votre matou. Cela devrait lui permettre de faire le plein de fibres et lui évitera tout problème de constipation.

Pour un chat constipé, pensez également aux probiotiques, efficaces pour rééquilibrer le transit de vos animaux de compagnie, surtout s’ils ont une certaine fragilité à ce niveau-là.

Royal Canin Fibre Response Feline 4.0 kg
  • sécurité digestive
  • sante digestive
  • antioxydant complex

Les aliments à éviter

Certains aliments ne font pas bon ménage avec les chats. Il y a une règle toute simple à suivre : plus les aliments sont naturels et non transformés, mieux les matous se portent.

D’une manière générale, il est préférable de donner à votre chat des croquettes conçues par des professionnels en diététique animale et spécialement adaptées à son transit. Il aura, ainsi, aucune carence et, même si le coût est plus onéreux, vous vous y retrouverez sur le long terme car vous n’aurez pas besoin de l’amener chez le vétérinaire tous les quatre matins.

Evitez les noix : trop sèches et difficiles à digérer, elles ont tendance à rendre les chats constipés. Il en est de même pour les aliments sucrés et des plats industriels pour êtres humains. Cette alimentation n’est pas adaptée à votre chat.

Conseils de prévention

Pour éviter que votre chat ne soit victime de constipation ou d’occlusion intestinale, brossez-le régulièrement. Ce faisant, vous éviterez la formation de boules de poils dans son estomac.

Un autre moyen est de privilégier la nourriture pour chats humide ou à défaut, de recourir à des croquettes pour chats à transit difficile. 

Jouez régulièrement avec lui, entretenez rigoureusement son pelage et laissez-lui toujours un bol d’eau fraîche à disposition. Normalement, tout devrait aller pour le mieux !

Catégories 🐈

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Rechercher 🔎

À lire absolument... 📢