Taxi animalier

Vous souhaitez devenir taxi ou ambulancier animalier ?

Vous aimez conduire et vous êtes un amoureux des animaux ? Le métier de taxi animalier pourrait vous convenir parfaitement ! Vous n'avez jamais entendu parler de cette activité ? Pourtant, elle est en plein développement en France et répond à un besoin bien réel des propriétaires d'animaux de compagnie. En effet, un nombre croissant de foyers accueillent un animal sans avoir à disposition un véhicule permettant de se déplacer avec lui. Le taxi (ou ambulancier animalier) est en mesure de transporter nos compagnons à poils, plumes ou écailles en toute sécurité. Mais attention, devenir taxi animalier ne s'improvise pas : la formation est obligatoire, et il faut respecter une réglementation stricte.

Niveau d'études

Certifications ACACED et CAPTAV + formation de secourisme animalier pour les ambulanciers.

Lieu d'exercice

Selon les besoins du client.

Salaire moyen

Très variable (dépend des courses et de la région).

Qu'est-ce qu'un taxi animalier ?

Avez-vous déjà dû vous déplacer avec votre animal sans utiliser votre véhicule personnel ? C'est bien souvent un casse-tête. La majorité des chauffeurs de taxi refusent les animaux de compagnie dans leur véhicule. Les taxis classiques ne sont de toute façon pas aménagés pour transporter chiens ou chats en toute sécurité. De plus, la loi leur interdit de transporter un animal sur une longue distance. Face à ce problème, de plus en plus de passionnés des animaux décident de devenir taxi animalier.

Ce métier, encore récent, s'est tout d'abord développé dans les grandes agglomérations, mais il gagne peu à peu les zones rurales. En effet, en campagne, il faut souvent parcourir de longues distances pour se rendre chez le vétérinaire ou le toiletteur. Dans ces conditions, on se retrouve vite en difficulté si l'on ne dispose pas d'un véhicule ! Le taxi animalier est alors une excellente solution.

Certains taxis animaliers proposent, en outre, un service d'ambulancier animalier. Ils sont alors en mesure d'assurer la prise en charge des animaux malades ou blessés. Grâce à leur formation et à l'aménagement de leur véhicule, ils sont particulièrement qualifiés pour transporter l'animal jusqu'à un service d'urgences vétérinaires.

Les métiers de taxi animalier et ambulancier animalier sont soumis à une réglementation stricte. Les conducteurs doivent être détenteurs d'une certification reconnue par les services vétérinaires, et le véhicule doit être homologué.

Le rôle du transporteur animalier

Le taxi animalier est là pour répondre aux besoins de toutes les personnes qui désirent faire transporter leur animal de compagnie. Les situations qui les poussent à faire appel à un transporteur sont diverses : absence de véhicule, manque de disponibilité, problème de santé...

Le taxi animalier se charge de transporter l'animal, tout en garantissant une sécurité et un confort optimal. Le maître est parfois transporté en même temps que son compagnon. Dans d'autres situations, c'est le taxi qui assure la prise en charge complète de l'animal, en l'absence de son propriétaire.

Lors des longs trajets, le taxi animalier doit également veiller sur l'animal qu'il transporte au moment des pauses. Il doit ainsi lui permettre de se dégourdir les pattes, de faire ses besoins, de boire, et de manger si nécessaire.

Dans le cas de l'ambulancier animalier, la mission de secours vient s'ajouter à celle de transport. En effet, ces professionnels assurent le début de la prise en charge médicale de l'animal. Ils sont formés au secourisme animalier, et aptes à prodiguer les gestes de premiers secours qui vont ensuite permettre de transporter l'animal dans les meilleures conditions possibles.

Les spécialisations du métier de taxi animalier

En fonction de la formation suivie, le taxi animalier peut être spécialisé soit en chiens et chats, soit en NAC (nouveaux animaux de compagnie). Il peut également compléter sa formation pour devenir ambulancier animalier. Cette spécialisation permet la prise en charge du transport d'animaux malades, afin de les amener au plus vite vers le service d'urgences vétérinaires compétent.

Les animaux pris en charge et les domaines d'intervention

La plupart des taxis animaliers sont en fait des taxis pour chiens et chats. En effet, ces espèces sont les plus représentées dans nos foyers, et leur taille relativement importante les rend difficiles à transporter. Mais certains taxis animaliers font le choix de se spécialiser dans les NAC. Parmi ces nouveaux animaux de compagnie, on trouve entre autres les furets, les lapins, les petits rongeurs, les oiseaux, mais également les poissons, les reptiles ou les araignées...

Le taxi animalier peut intervenir dans des situations diverses. Il effectue le plus souvent des trajets relativement courts, pour emmener un animal chez le vétérinaire ou le toiletteur. Dans ce cas, le propriétaire fait appel à lui parce qu'il n'est pas motorisé, que son véhicule est en panne, que son état de santé ne lui permet pas de se déplacer, ou encore que son emploi du temps n'est pas compatible avec les horaires à respecter. Le taxi animalier peut aussi assurer les transferts vers et depuis les pensions canines et félines, les lieux de promenade ou d'éducation canine, et les refuges.

Les déménagements impliquent souvent de parcourir de longues distances, et la voiture des propriétaires est rarement adaptée pour assurer le confort de l'animal dans de telles circonstances. Dans ce cas, le recours à un taxi animalier permet un voyage serein, aussi bien pour l'animal que pour le reste de la famille ! Il arrive aussi que des propriétaires utilisent ce service pour un départ en vacances.

Enfin, les ambulanciers animaliers interviennent soit pour transporter un animal déjà malade, soit pour assurer le transfert en cas de situation d'urgence vétérinaire. N'hésitez pas à vous renseigner sur d'autres métiers liés à la santé des animaux.

Le véhicule et les accessoires requis

Pour devenir taxi animalier, il est nécessaire de disposer d'un véhicule spécialement aménagé pour le transport d'animaux de compagnie. Il s'agit la plupart du temps de véhicules de type utilitaire, qui offrent suffisamment de place pour transporter des cages adaptées aux gros chiens. Le véhicule doit impérativement présenter les aménagements et accessoires suivants :

  • rampe d'accès pour les animaux trop lourds pour être portés ;
  • système de ventilation ;
  • système de chauffage et de climatisation afin de maintenir en toutes circonstances une température adaptée pour l'animal transporté ;
  • cages avec un système de fixation au sol, afin qu'elles ne puissent pas se déplacer ou se renverser pendant les trajets ;
  • surfaces intérieures pouvant être désinfectées facilement ;
  • matériel de désinfection.

Une ambulance animalière doit, en outre, être équipée d'une cage à oxygène, d'une civière, et de tous les accessoires nécessaires pour transporter des animaux malades.

Des sociétés spécialisées proposent l'aménagement complet de véhicules pour transporter des animaux de compagnie. Il est ensuite obligatoire de faire homologuer son véhicule auprès de la Direction Départementale des Services Vétérinaires.

Journée type d'un taxi animalier

Voilà comment pourrait se dérouler la journée de Léa, taxi animalier dans une petite ville :

10H00 : Léa part de chez elle. Ce matin, elle doit emmener Mme Lefèvre au refuge SPA de la ville voisine, pour aller chercher Minette, une petite chatte blanche qu'elle a adopté. Comme elle n'a pas de voiture, la septuagénaire a fait appel aux services de Léa. Celle-ci passe la chercher chez elle.
10H35 : Arrivée au refuge. Léa va attendre pendant que Madame Lefèvre règle les dernières formalités.
11H05 : Minette est confortablement installée dans sa cage. Tout le monde reprend la route.
11H40 : Après avoir déposé Mme Lefèvre et Minette, Léa est de retour à la maison. Elle désinfecte la cage et les accessoires et prépare à nouveau le véhicule.
14H00 : M. Duval passe en coup de vent déposer Happy, sa femelle labrador. Il est temps de faire les rappels de vaccination de Happy, et les horaires de travail de M. Duval ne lui permettent pas de l'emmener chez le vétérinaire.
14H30 : Arrivée chez le vétérinaire. Léa va rester avec Happy le temps de la consultation. Elle la connaît bien, elle la garde souvent en pension.
15H30 : Retour à la maison avec Happy, dont la prise en charge se prolonge. M. Duval passera la chercher en fin de journée. Léa va maintenant rester à la maison, pour s'occuper de sa comptabilité. Elle va aussi emmener en promenade les trois chiens qu'elle a en pension, et Happy. Et oui, le taxi animalier a le plus souvent une autre activité professionnelle ! Ce soir elle a prévu de se coucher tôt. Demain, elle emmène un couple de personnes âgées et leurs deux chiens qui vont passer des vacances chez leur fille. Mieux vaut être en forme pour ce long trajet de 300 km !

Avantages du métier

Le métier de taxi animalier est en plein essor. Il offre donc de belles perspectives d'avenir. Il peut facilement être exercé en tant qu'auto-entrepreneur, en tant qu'activité principale ou secondaire. Le statut d'indépendant permet une flexibilité de la charge de travail et des horaires.

Il s'agit d'un métier de contact, aussi bien avec les animaux qu'avec les humains. Le taxi animalier peut fidéliser sa clientèle, et nouer peu à peu une vraie relation avec l'animal aussi bien qu'avec ses maîtres !

Inconvénients du métier

Si le métier de taxi animalier est lié aux animaux de compagnie, le contact avec ceux-ci reste limité. Le plus souvent, le chauffeur se retrouve seul au volant, parfois pour de longs trajets. Cette activité étant encore peu connue, le taxi animalier peut avoir du mal à trouver assez de missions pour se constituer un revenu décent. Il est donc souvent obligé de conserver un emploi salarié ou une autre activité en parallèle.

Enfin, il est nécessaire de disposer d'un bon budget de départ. Celui-ci doit couvrir les tarifs du centre de formation pour devenir taxi animalier, mais surtout le coût de l'acquisition et de l'aménagement du véhicule. En effet, celui-ci doit être spécifiquement aménagé pour transporter des animaux, suivant une réglementation stricte.

Suis-je fait pour le métier de taxi animalier ?

Le métier de taxi animalier ne convient pas à tout le monde. Afin de s'y épanouir, mieux vaut réunir les conditions suivantes :

  • aimer conduire : eh oui, le métier de taxi animalier consiste avant tout à conduire un véhicule, parfois sur de longues distances ;
  • accepter la solitude : lors des trajets, le taxi animalier est souvent seul au volant ;
  • mais aussi être sociable : pour certaines missions, les animaux transportés sont accompagnés de leur propriétaire ; il est alors important de se monter chaleureux et convivial ;
  • être patient : les missions du taxi animalier sont ponctuées de nombreux temps d'attente plus ou moins longs (pendant que l'animal est chez le toiletteur ou le vétérinaire notamment) ;
  • être flexible : il est souvent nécessaire de s'adapter aux horaires des différents professionnels concernés (vétérinaire, toiletteur...) et aux contraintes du client.

Si on propose un service d'ambulance, il faut en outre être préparé à faire face à des situations difficiles, avec des animaux en souffrance. De plus, ce service impose de devoir intervenir également la nuit et les week-ends.

Formation pour devenir transporteur animalier

Pour devenir taxi animalier, il est obligatoire d'être titulaire d'un permis B depuis deux ans au minimum. Le casier judiciaire doit être vierge. Il est nécessaire d'obtenir l'ACACED (Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestique) pour la ou les catégories d’animaux avec lesquels le taxi souhaite travailler : chiens, chats, ou autres animaux.

Il est également obligatoire de suivre une formation à l'issue de laquelle on obtient le CAPTAV (Certificat d’Aptitude Professionnelle pour le Transport d’Animaux Vivants). Des centres de formation proposent des sessions de deux ou trois jours, au cours desquels les différents aspects du métier sont abordés : aménagement du véhicule, réglementation, connaissance des animaux...
Suivant le centre de formation au métier de taxi animalier que vous choisirez, l'ACACED et le CAPTAV pourront être obtenus au cours de la même session ou séparément.

Si l'on souhaite exercer comme ambulancier animalier, le CAPTAV doit impérativement être complété par une formation de secouriste animalier. Une fois la formation terminée, le futur taxi animalier doit présenter son véhicule équipé à la DDPP (Direction départementale des services vétérinaires), qui vérifie le respect de la réglementation relative au transport d'animaux. Il doit enfin s'inscrire au registre des transporteurs routiers.

Salaire, perspectives de carrière et d'évolution

Le métier de taxi animalier est encore en développement en France. Rares sont les entreprises prêtes à proposer des emplois à temps plein pour ce type de service. La plupart des taxis animaliers développent donc cette activité en parallèle d'un emploi salarié ou d'une autre activité d'indépendant, souvent sous le statut d'auto-entrepreneur. Il est donc difficile de donner une fourchette de salaire. Les revenus du taxi animalier dépendent bien entendu de la fréquence des missions.

Le secteur du transport d'animaux domestiques se développe, en particulier dans les grandes villes. Il est donc probable que certains taxis animaliers qui exercent actuellement ce métier en parallèle d'un emploi salarié puissent devenir totalement indépendants dans les années à venir.

En complétant sa formation et en équipant son véhicule en conséquence, un taxi animalier peut devenir ambulancier animalier. Cela lui permet de diversifier sa clientèle, et de trouver plus de missions. Il peut notamment travailler main dans la main avec les services d'urgences vétérinaires.

Questions courantes sur le métier de taxi animalier

Le métier de taxi animalier est encore peu connu. Ceux qui envisagent de trouver un emploi dans ce domaine ont donc parfois du mal à obtenir des réponses à leurs questions. Nous espérons que cet article les y a aidé ! En complément, voilà nos réponses à quelques questions que se posent souvent ceux qui envisagent de devenir taxi animalier.

Est-ce qu'un taxi "classique" peut travailler en tant que transporteur animalier ?

Un taxi classique peut parfaitement décider de devenir taxi animalier. Pour cela, il devra passer le CAPTAV, aménager son véhicule et le faire homologuer par les services vétérinaires.

La formation pour devenir taxi animalier et ambulancier est-elle identique ?

La formation initiale est identique (CAPTAV), mais l'ambulancier animalier doit la compléter par une formation au secourisme animalier.

Est-ce qu'un ambulancier animalier est aussi vétérinaire ?

Un ambulancier animalier n'est pas vétérinaire. Toutefois, il a appris au cours de sa formation à prodiguer les gestes de premiers secours dans les cas d'urgence vétérinaire. Cela lui permet de stabiliser l'animal afin de pouvoir le transporter jusqu'au service d'urgence.

Quels sont les prix des taxis animaliers ?

Il est difficile d'indiquer un prix, les tarifs appliqués étant assez variables en fonction de la zone géographique et du statut du professionnel. Le système de tarification est libre. Pour les trajets courts, le tarif est souvent forfaitaire, avec un temps d'attente minimum compris.

Le temps supplémentaire est ensuite facturé. À titre indicatif, on peut compter entre 40 et 50 euros pour une course aller-retour chez le vétérinaire situé à moins de 20km. Pour de longues distances, en revanche, un devis doit être réalisé au cas par cas.

TOUTES LES FICHES MÉTIER

Rechercher 🔎

À propos 💬

Vous souhaitez en savoir plus sur Le Monde des Chats et son projet ?

Découvrir

Suivez-nous ! 😻

Soyez les premiers à lire nos articles !

À lire absolument... 📢

Vous êtes passionné par les chats et recherchez un lieu de partage ? Rejoignez-nous !